← Partagez cette page

Le statut Auto Entrepreneur au coeur des débats des élections de 2012

Par:
Catégorie(s): Actualités, Lois Réglementation Législation

Les élections présidentielles de 2012 vont-elles avoir un impact sur notre statut d’auto-entrepreneur ? C’est certain… certaines annonces ont déjà été vues ou entendues  fin 2011 dans les médias.

Mais à quoi peut-on s’attendre concrètement ? Voici un premier rappel de ce qui a été dit par les candidats ou d’autres représentants de leurs partis politiques.

Sans faire de cet article un parti pris pour ou contre tel ou tel candidat ou telle ou telle mouvance politique, il est important de rappeler ce qui est dit et de proposer un déchiffrage.

Debats politiques et auto entrepreneur en 2012

1)    François Hollande mentionne le statut auto-entrepreneur sur BFM TV le 28 novembre 2011 :

Lors d’un passage sur BFM TV le 28 novembre 2011, François Hollande a notamment indiqué que le statut auto-entrepreneur devrait être modifié car « les promesses ont abouti à mettre un certain nombre de personnes dans une forme d’impasse et de mettre une concurrence déloyale à l’égard d’autres entrepreneurs et artisan ». Lors de cette même intervention télé, François Hollande a également proposé de « limiter fortement ce statut ». Cette information reste malheureusement trop vague pour savoir précisément ce que va proposer le candidat PS comme limitations à notre cher statut auto entrepreneur.

Avec près de 100 000 visiteurs par mois et de nombreuses questions posées sur ce site, je peux effectivement confirmer que certaines personnes (parfois déjà en difficultés financières) se sont lancées en auto-entrepreneur sans préparation et sans anticipation de l’avenir et se retrouvent parfois dans une impasse, perdant leurs aides et prestations sociales et n’arrivant pas à générer un chiffre d’affaires suffisant. Certes ce n’est pas le cas de tous les auto-entrepreneurs, mais cela montre la nécessité d’accompagner plus sérieusement les porteurs de projet pour éviter les catastrophes. Les organismes sociaux devraient eux-aussi être impliqués.

Concernant la notion de « concurrence déloyal » on peut supposer qu’avec cette annonce François Hollande vise essentiellement à séduire les artisans et PME mécontents de la concurrence à laquelle ils doivent faire face avec des auto-entrepreneurs du même secteur d’activité. Mais ce que semble oublier Mr Hollande, ce sont les limitations actuelles du statut auto-entrepreneur (notamment en matière de plafond de chiffre d’affaires et surtout de comptabilité simplifiée qui ne permet pas de déduction de frais réels pourtant important pour les artisans). Ces limitations obligent un auto-entrepreneur à basculer vers un autre statut dès lors que son activité se développe. Par ailleurs, les artisans et PME devraient au contraire vanter les qualités de leurs propres entreprises, mais aussi innover et mieux communiquer de manière positive pour séduire et fidéliser leurs clients. Savoir se remettre en question, développer sa capacité d’adaptation et proposer une qualité de service irréprochable et en adéquation avec les attentes de ses clients devrait être le leitmotiv de tout chef d’entreprise ! Là encore, les politiques devraient proposer un accompagnement et une certaine forme de coaching de tous les entrepreneurs plutôt que de vouloir séduire tel ou tel partie de la population à) grands coups d’annonces… Développer l’éducation et l’esprit d’entreprise passe aussi par là !

2)    Réaction de Jonas Haddad, Secrétaire national de l’UMP, suite au passage de François Hollande sur BFM TV :

Jonas Haddad, Secrétaire national de l’UMP en charge de l’entrepreneuriat des jeunes, a rapidement dénoncé les déclarations du candidat socialiste à la présidentielle de 2012 dans un communiqué :

« En proposant à un auditeur de limiter fortement le statut de l’auto entrepreneur, M. Hollande fait une nouvelle fois preuve de son indécision » a-t-il déclaré.

« Comment peut-il oser dire qu’il veut faire de la jeunesse sa priorité en proposant de mettre fin à un statut qui concerne près de 162.000 jeunes ? Veut-il se limiter à une jeunesse sous perfusion ? » s’interroge Jonas Haddad.

« Aujourd’hui près de 22% des auto-entrepreneurs ont moins de 30 ans. Cette bouffée d’oxygène pour les jeunes qui veulent s’engager doit être absolument préservée. C’était également un signal fort pour tous les créateurs de notre pays, et l’esprit d’entreprise en France » estime-t-il..

On sent bien que notre statut auto-entrepreneur sera au cœur des débats et projets politiques pour les élections présidentielles de 2012. C’est aussi un signe que l’entrepreneuriat est un potentiel important pour sortir de la crise et que nous sommes nombreux à vouloir prendre notre destin en main !

3)   Proposition du député UMP Jean-Louis Christ du 14 décembre 2011 :

Côté UMP aussi les attaques du régime auto-entrepreneur sont visibles : Le 14 décembre dernier le député UMP du Haut-Rhin Jean-Louis Christ a déposé une proposition de loi visant à limiter à 2 ans la durée du régime de l’auto-entrepreneur dans le secteur du BTP.

Cette proposition est assez précise et peut se justifier, d’autant plus que les contraintes réglementaires et les garanties nécessaires à ce secteur sont peu compatibles avec le statut auto-entrepreneur (complexité des obligations légales dans le BTP, investissements nécessaires non déductibles des recettes dans le cas du régime autoentrepreneur, coût des assurances obligatoires à la profession, etc…).

Mais des adaptations spécifiques à certains métiers risquent de rendre le régime auto entrepreneur encore plus complexe alors même que son objectif était de rendre la création d’entreprise plus simple.

Enfin, plutôt que de jouer sur des effets d’annonces médiatiques (quelque soit la mouvance politique), il serait préférable d’accompagner ces adaptations par un encadrement véritablement efficaces des auto-entrepreneurs dans leurs démarches administratives et l’évolution de leur activité :

  1. clarté des démarches, des obligations et des droits tout au long de la vie de l’auto-entreprise.
  2. cohérence des explications entre les différents organismes
  3. communication fluide entre les différents organismes pour éviter les délais et démarches intermédiaires (par exemple la transmission de justificatifs entre organismes).
  4. accompagnement et formation systématique de tout auto-entrepreneur pour le préparer au développement de son activité et au passage à un autre statut.

Et vous, quelles sont vos suggestions aux politiques et candidats pour les élections de 2012 concernant notre statut d’auto-entrepreneur ?

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Bonjour a tous, super tout cela!!!!!!!!!!!!! il faut pas oublier les demandeurs d emploi, dont je fais partie j, ai 52 ans et personne ne veut plus de nous, personne ne répond au CV, et sans l autoentrepreneuriat je ne travaillerais pas à ce jour et c est une mini porte de sortie, et avec L ACCRE nous sommes aidés pour les charges sociales sinon on ne pourrait rien faire et on couterait plus cher a POLE EMPLOI. C est donnant donnant, on nous y pousse, on y va, on dépense, on prends des risques,et le plafond est trop petit, comment fait on quand on frôle le CA AUTO.. on paie encore plus de charges et donc on est voué a disparaitre. Il faudrait trouver une porte de sortie moins douloureuse, aux demandeurs d emploi a l accre pour passer de L AUTO a autre statut, il faut faire un très gros CA pour s en sortir et le passage est tres risqué, et j y suis justement en ce moment. Alors faut il refuse des contrats peut être de futurs clients, car le passage est douloureux et pas maitriser du tout. On nous aide pour débuter et ensuite on nous assassine. Alors qu on fait tout pour s en sortir et dieu sait si c est difficile car il faut tout faire tout seul. On n’intéresse plus pole emploi. BON COURAGE A TOUS

s’ils nous supriment ou reduisent, que vont ils faire de tous ces nouveaux chomeurs.
une fois de plus on vient taper sur la tete des gens qui tavaillent sont ils vraiment au courant de notre statut.car le prix d’une nuit d’hotel de certain est plus élevé que le chiffre que l’on peut faire a l’année.

je trouve désastreux qu’on tue ceux qu’ils veulent s’en sortir ! Leur priorité électorale c’est de s’occuper du chômage ? info ou intox ? Publicité mensongère ?

Je suis d’accord avec Jessica, on n’intéresse plus le marché, et on rend service à la communauté de travailler et ne pas subir le chômage !!!

Ce n’est pas nous qui tuons l’économie, c’est l’état qui répartit mal leur ressources des auto-entrepreneurs,et toutes autres entreprises. Il vaudrait mieux qu’ils balayent devant leur porte au lieu de s’attaquer à l’investissement personnel des auto-entrepreneurs. A suivre, et à lancer une pétition, je serai la première à signer !!!

Bonjour Eymann et Berger Christophe, moi aussi je signe
plus on travaille et on essaie de se sortir du chômage et plus on vient nous embêter mais que veulent ils? on dirait une bassecour d animaux a qui arrivera le premier ya que MAI 2012 qui les intéressent et trouver de l argent a faire rentrer dans les caisses de l’état. Mais bien sur oui vous avez raison si on disparait il y aura encore plus de chômage car moi je le dis HAUT ET FORT sans autoentreprise je ne travaillerai pas aujourdhui ce qui est assez étonnant c est que pour un CDI on ne veut pas des moins jeunes ( j’ai 52 ans) personne veut de nous par contre en autoentreprise on veut de notre savoir et expérience CHERCHER L ERREUR, BONNE JOURNEE a tous et toutes et la pétition quand vous voulez

Bonjour – et bien…. dans n’importe quel cas, nous serons le dindon de la farce, car dépassé 50 ans (vais avoir 54 ans) on ne veut plus de nous …. on prend notre courage à deux mains, on crée son propre emploi même si on ne se fait pas de salaire mais on s’accroche pour essayer de passer les quelques années de démarrage, on mange des patates à l’eau… et en plus bientôt on voudrait nous saborder, nous faire couler… donc retour à pôle emploi mais sans indemnité ? car le statut autoentrepreneur ne garantie pas le chômage ? donc de plus en plus d’assistés ? de plus en plus de sdf ? c’est cela la France qui progresse ? qui va s’en sortir ?
Je veux bien la recette : où caser les 50/65 ans ? et pourtant leur vote va être pourchassé, cajolé, recherché ?

je suis d’accord avec Jessica moi j’ai 59 ans , je suis en fin de droit en mars 2012 je n’intéresse personne, nous nous investissons pour chercher un boulot, mais trop vieille, le moral parfois en prend un coup. j’ai été à mon compte en agent commercial, je me suis mis des dettes sur le dos, à l’époque le statut auto entrepreneur n’excitez pas, résultat j’ai arrêté, et pourtant je me suis investi à fond. J’ai demandé à pôle emploi de faire une formation, reufsé ,aujourd’hui notre cher président dit il faut faire des formations il faut aider les chômeurs, alors qu’ils le prouvent tous….j’attends leur réponse. Les « vieux » en tout cas ne baissent pas les bras..parfois je suis vraiment dégoutée de tout cette comédie bon courage à tous

Bjr,

Super l’article.
Petite réaction par rapport à tes propos de témoignages d’AE qui perdent toutes les aides sociales…
J’ai fait parti depuis septembre dernier et je commence à toucher le fond par rapport à cela justement.
J’ai fait appel aux décisions mais la lenteur des administrations fait qu’à ce jour, je n’ai toujours rien alors que je ne perçois pratiquement rien de mon activité…
Les revenus de mon activité me servent uniquement à payer ma facture investissement CREATION DU SITE INTERNET HEBERGEMENT… rien de plus pour le moment.
J’essaye de tenir encore quelques mois mais après je serais obligée de prendre une activité à TP à côté.

Bonne journée.

Sandrine LERMECHIN / lesecretariatchaleureux.com

je vais me remettre à mon compte en auto entrepreneur , et prendre un petit boulot à mi temps à l’approche de la retraite il faut avoir encore le moral et des « tripes » pour s’en sortir..surtout avec aucune aide financière..mais bon restons positif

Bonjour

Moi j’ai 55 ans bientot 56 je me suis retrouvée au chomage en 2009 et bien sur de la génération sans diplome du coup je suis repartie en formation Bac Pro de vente donc maintenant diplomé et bien j’en suis au même stade car trop vieille pour la vente hormis pour celle à domicile que je fais actuellement avec un statut auto entrepreneur salarié mais cela ne nourrit pas son homme donc je suis en train de regarder pour créer ma micro entreprise pour des prestations mais quand je lis tout ceci je me demande si cela vaut le coup .
Et oui j’ai vu que beaucoup ramaient pas d’aide et le gouvernement qui veut une fois de plus plombé une des rares porte de sortie du chomage pour les séniors et je n’oublie pas les jeunes ,de toutes façon au jour d’aujourd’hui jeunes et séniors se retrouvent dans la même galère on ne veut pas ou plus d’eux alors que doit on faire, désolée du terme « CREVER LA BOUCHE OUVERTE » surtout quand on regarde d’ un peu plus pret la dette public on s’apperçois que celle-ci ,n’enrichi que les banques à qui l’état emprunte et oui avant 1973 on empruntait aux banques centrales à des taux 0%bizarre que depuis un traiter a été signé pour que cela disparaisse pour le profit de banques privés qui elles ne jouent pas le jeux à savoir aider les entreprises et les nouveaux créateurs .
Le souci c’est que ces messieurs ne se rendent pas compte qu’a force de tirer sur la ficelle plus personne ne pourra consommer ils n’auront plus grand chose à croquer, enfin c’est bien le chien qui se mord la queue notre pays

…être taxé sur le C.A. c’est beaucoup trop. Une fois que j’ai payé toutes les mafias : fournisseurs, prestataires, RSI, Impôts, CFE, etc… je n’ai plus grand chose pour nourrir mes 2 enfants.
…être taxé sur le bénéfice réalisé serait beaucoup plus juste.
Merci d’essayer d’en tenir compte dans vos promesses pour mai 2012, messieurs « les-candidats-avec-gros-salaires-et-sécurité-de-l’emploi-où-que-vous-irez »…

c’est vrais tous sa moi je suis au chômage enfin officiellement. sa fait 5 ans que je cherche du travaille a chaque foi vous avez pas d’expérience voici les réponse que j’ai car j’ai que 19 ans. et bas aujourd’hui je construit mon propre site de rencontre. si cette loi passe et que je ne peu pas déclarer mon site car cela ferait que je serait autoentrepreneur car le site m’apporterait des revenus. alors si je ne peut pas déclarer mon site et ni trouver du travaille je fait comment moi pour nourrir ma fille de 8 mois ? car plu rien de pôle emplois au fait aucun revenu. comment on va faire si on est bloquer des deux sens.. Après on risquerait de voir l’assistance social et on va entendre monsieur on enlève votre fille vous avez pas de revenu plus de sous vous pouvez pas la nourrir. Après il ce demande pourquoi des enfants sont en famille d’accueil tous simplement que certain ont des parent qui n’arrivent pas a trouver du travaille donc pas de revenu. car c’est pas avec un simple RSA que le loyer la bouffe les papier crayon l’école etc… que l’ont va payer tous sa.

Bonjour à tous et toutes et surtout garder le moral. On n’a même pas et plus le choix. L’auto-entreprise est un complément pas une vie. Si ils touchent a ce statut qu ils ont créé pour pousser des demandeurs d’emploi à sortir des stats mais la ça va être pire car nous on prend le risque ET ON VEUT S’EN SORTIR N’EST CE PAS.

Alors continuez messieurs de l’Elysee et ça va être dramatique. Et pourquoi l’auto-entrepreneuriat n’ouvre t il pas des droits c’est un comblee. Finalement ça donne envie de tout arrêter tellement tout est lourd. Pour ceux qui ont besoin j’ai vu le site PRET D’UNION prêts entre particulier car les banques et revolvings nous enfoncent aussi.

Et les autoentreprises rapportent beaucoup d’argent. On devrait nous féliciter de se lancer et créer et bien non on prend que des coups de bâton. La formation problème aussi mr sarkozy. Oui oui formation. A pôle emploi ils financent QUE les formations a partir de 40 heures. On me refuse tout depuis un an inférieur a 40h. Qui a dit qu’on pouvait être formé qu’à 40h. Je ne peux pas me payer de formation dans mon métier trop cher et aucune facilité pour demandeur d’emploi. Messieurs patron centre formation il faut nous aider. Oui que ce soit jeunes ou sup a 50 ans IL NOUS FAUT DU COURAGE ON DEVRAIT S UNIR ET SE FAIRE ENTENDRE ET ETRE SOUDE. Accrochez vous. Qui veut creer un groupe sur facebookkkkkJEUNESENIOR ???

concurrence déloyale? moi j’ai 39 ans, maçon en AE depuis juin 2010, je ne vais tout de meme pas realiser un pavillon tout seul! Justement ma niche se trouve dans tout ce que les artisans ne veulent pas faire! Car pour eux, envoyer un véhicule plus deux gars sur un chantier au fin fond d’une ruelle pour faire 10 m2 de carrelage ou placo revient à perdre de l’argent. Moi je choisis mes travaux en expliquant aux clients que travaillant seul je ne m’engage pas sur des chantiers nécessitant la décennale, la maçonnerie que je pratique c’est plutot de la finition.
Par contre si le chantier nécessite de plus gros moyens je dirige le client vers une entreprise de maçonnerie qui à plus de moyens que moi. Le client apprécie toujours les explications claires. Du coup je suis un peu le vrp des ses entreprises.Alors quoi? petit statut, petit boulot!

BONJOUR
je me suis lancer dans l Auto entrepreneur sans savoir grand chose sur ce statut ni avoir des information de base,je suis dans un domaine qui marche bien alors je me suis dit que payer 23 POUR CENT DE CE QUE FACTURE CA VA!aujourd’hui j ai jamais le temps pour aller me renseigner quelque part ni pour m occuper de mes papier.(j ai pas le chois en déplacement de lundi au vendredi soir) mais aujourd’hui je lis tout les courrier que j ai reçu et je ne sait pas quoi faire de tout ça.en sachant que le plafond et de 32000 et ce que çà veut le coup de laisser la paperasse pour après ou je risque d avoir des ennuis.je veux bien payer mais ou et a qui donner les 23 POUR CENT. car dans les courrier reçus en me menace d arrêter mon activité si je leur donne pas mon RIB pour que ils fasse des prélèvement mensuellement.COMMENT ILS VONT FAIRE POUR SAVOIR COMBIEN J AI FACTURER SI JE LEURS DIT PAS;ET C EST QUOI Qui IL PRÉLÈVENT! (je parle de RSI)on a marre de ces égoïste de politiciens qui veulent tout pour eux et les ennuis pour nous.ils veulent que on reste au service de leur capitaliste et que on soit (RMIste INTERIMISTE CDDIST CDI PRECARISTE ou CHOMEUR) leur chers concitoyenne POUR SOUTENIR LEUR LISTE. et que font les journaliste pour médiatiser cette réalité triste et ce que je suis seul ou il ya des rebelle contre cette hantise qui vont encore se rajouter a la liste pour montrer a ses arrieriste(obscurantiste) que on a pas besoin de leur journaliste car on auras une grande liste…

Bonjour,
oui, le statut d’autoentrepreneur demande à être encadré, c’est indéniable. On voit en effet trop souvent des personnes se lancer et ne pas aboutir faute d’infos.
Mais l’info, c’est un problème général lorsque l’on veut créer quelque chose en France!!!!
Il faudrait aussi, et surtout, une reconnaissance de ce statut dans les milieux « pro ». Ras le bol de se faire refuser le droit de participer à telle ou telle manifestation sous prétexte qu’on est « seulement » autoentrepreneur!!!!

Merci pour cet article !!
J’avoue que je suis perdue, j’ai ce statut depuis un peu plus de 2 ans et j’ai quitté définitivement mon emploi il y a 6 mois pour tenter ma chance en tant qu’entrepreneur ..pour l’instant je dois dire que ce site est la seule lumière que je vois dans mon grand « tunnel de non-connaissance »..
Je dois dire que naïvement je ne m’étais même pas douter que les élections allaient avoir un impact ( très naïve Ok ..;D)
Merci pour tout le travail que tu accomplis pour nous informer ..et à moi aussi de chercher plus en avant
Bon dimanche !

Bonjour,

Qu’il y ai concurrence pour certains entre les statuts peut s’entendre, même si les seuils de CA obligent à la bascule entre les statuts. Je ne suis pas dans ce cas, mon activité n’est que complémentaire et non substantielle, dans ce cadre, comme le dit skf, on paie plus que ce que l’on gagne (frais et charges diverses – taxe sur le CA et non bénéfice), tout ça pour être réglo !! et pour pouvoir avoir le droit de faire quelques marchés ! Alors qu’il y ai des ajustements pour une équité entre les professionnels de ce statut et les autres, oui, mais qu’une attention particulière soit portée sur les petits créateurs est fondamentale (taxes publiques diverses calculées sur les bénéfices avec un seuil pour certains impôts). Merci aux politiques de s’y pencher. cdt

Hollande veut nous faire croire que l’auto entrepreneur fait de la concurrence déloyale , tout le monde n’a pas les moyens d’acheter un bail !
Nos prix sont bas car juste !!!
Nous la TVA ont la paye chez les fournisseurs !!!!!
L’auto entrepreneur n’est pas HT … Mais bien TTC
aucun frais de locaux de personnel …..

Nos investissements sont tout simplement 100 % de notre poche.
Nos coûts de fonctionnement sont les FRAIS DE PORT et les commissions des plateforme de vente !!! A ne pas négliger

Pour exemple un t shirt imprimé coûte 2.31 TTC
uN MAGASIN LE VEND 17.85 ( LA REDOUTE )
Moi je le vend 8.95 € Y a t il concurrence ?

Je vous rejoins sur bien des points : c’est le parcours du combattant pour avoir des vraies infos sur le statut, sur le fonctionnement et un accompagnement correct dans l’entrepreneuriat et encore plus pour l’auto-entrepreneur.
Oui il faut arrêter de dire que L’AE fait de la concurrence déloyale, ce sont justement ceux qui regardent ce statut de loin qui critiquent négativement, et qui « oublient » nos charges au passage (RSI, impôt entreprise, TVA….) non négligeables!
Quant au BTP, mon mari est peintre et point de décennale dans son domaine, et quelle concurrence lorsque l’on travaille seul. Effectivement, on prend des petits chantiers, ce que les grosses boites ne feront pas, ou bien pouvoir agir et être disponible rapidement pour ces mêmes boites qui font appellent à nous justement!
Un statut qui permet une certaine liberté d’action, c’était trop beau, ils commencent déjà à rogner par tous les bouts. Dommage mais c’est bien la France ça… jalouser et empêcher chacun de s’en sortir. no comment…

Avant tout merci pour ce site et pour le temps qui y est consacré. Il est difficile de se faire entendre et ici on se sent moins seul.
Hollande ou ses copains, voire ses ennemis, on se demande bien comment ils peuvent en arriver à dire autant de c…
Que ce soit sur l’éducation, la finance, l’écologie ou le travail, on voit bien que c’est n’importe quoi…
Le problème (comme souvent) c’est de généraliser alors qu’il ne faudrait pas. Appliquer les mêmes règles que l’auto-entrepreneur soit avocat, artisant dans le bâtiment ou créateur d’une boutique en ligne, qu’il perçoive 300 en complément de revenu ou 30 000 € : c’est très différent et pourtant les taxes et traitements sont les mêmes !
Il faudrait peut-être plusieurs catégories pour bien gérer ce statut, on n’entendrait plus parler de concurence ?
Les gens sont différents, les activités et besoins aussi, pourquoi ne pas laisser une place pour tout le monde ?
J’ai la chance d’avoir un petit salaire pour qq jours de travail mensuel, j’ai créé une activité d’auto-entrepreneur pour augmenter mes revenus, mais ceux-ci n’arrivent même pas au niveau de ma Cotisation Foncière des Entreprises (716,00 €) avec tout ça, je n’ai pas vraiment l’impression de travailler pour moi…

30000 euros de chiffre d’affaires par an (quasi le maxi pour les artisans), c’est pas la panacée, alors pourquoi encore vouloir créer plusieurs catégories? On tourne en rond à vouloir diviser un statut déjà si précaire. je rappelle que si l’on choisit ce statut c’est pour sa souplesse en cas de mois + que difficiles mais il faut cotiser un certain chiffre pour avoir des droits sécu. Et pour avoir voulu prendre une assurance de type « indemnités journalières » au cas où l’interruption de travail serait inévitable et bien c’est impossible de trouver un assureur. Il prennent les micro entreprises mais pas les auto entrepreneur ! dont act.

Bonjour à tous et toutes, regardez un peu les statistiques qui viennent de tomber: La mise en place de l’auto-entrepreneur : Bilan au 30 novembre 2011

Auteur(s) : Acoss

Editeur(s)/Revue(s) : Acoss

Date d’édition : 10/01/2012
Type d’ouvrage : Statistique

Pages : 17 p.
Le réseau des Urssaf rend publiques les dernières données disponibles au 30 novembre 2011 concernant les auto-entrepreneurs. A cette date, la branche Recouvrement dénombre 738 607 comptes auto-entrepreneurs administrativement actifs. Parmi les auto-entrepreneurs administrativement actifs, moins de la moitié sont économiquement actifs (i.e. ayant déclaré un chiffre d’affaires positif). Le chiffre d’affaires déclaré à ce jour par les auto-entrepreneurs est de 1 milliard d’euros pour l’année 2009 et de 3,2 milliards en 2010. Sur les 3 premiers trimestres 2011, environ 3,2 milliards ont été déclarés, soit autant que pour l’ensemble de l’année 2010 (les données relatives à 2011 ont vocation à être révisées à la hausse).
Le communiqué est accompagné de 5 annexes :
Annexe 1 : Les radiations d’auto-entrepreneurs
Annexe 2 : Synthèse par département
Annexe 3 : Synthèse par activité
Annexe 4 : Répartition des auto-entrepreneurs en fonction du chiffre d’affaires dégagé en 2010
Annexe 5 : Comparaison de la population des nouveaux auto-entrepreneurs à celle des nouveaux travailleurs indépendants

Bonjour, merci pour cet article, les élections arrivent à grand pas, on va être vite fixés…

Moi j’ai créé mon « emploi » avec se statut qui me rend bien des services, en gardant des animaux à domicile et en promenant des chiens (ma passion en fait, avant toute chose, mais pour l’instant je n’en vis pas). Si ce statut disparaît, je disparais avec, s’il est limité, ça va être encore plus difficile de s’en sortir.

Je ne demande toutefois qu’à en sortir, car cela voudrait dire que je gagne suffisamment pour en vivre, voire même créer des emplois…

Bon courage à tous ceux qui bossent et à tous ceux qui aimeraient bien avoir du travail.

« Le problème (comme souvent) c’est de généraliser alors qu’il ne faudrait pas. Appliquer les mêmes règles que l’auto-entrepreneur soit avocat, artisan dans le bâtiment ou créateur d’une boutique en ligne, qu’il perçoive 300 en complément de revenus ou 30 000 € : c’est très différent et pourtant les taxes et traitements sont les mêmes !
Il faudrait peut-être plusieurs catégories pour bien gérer ce statut, on n’entendrait plus parler de concurence ?
Les gens sont différents, les activités et besoins aussi, pourquoi ne pas laisser une place pour tout le monde ?
J’ai la chance d’avoir un petit salaire pour qq jours de travail mensuel, j’ai créé une activité d’auto-entrepreneur pour augmenter mes revenus, mais ceux-ci n’arrivent même pas au niveau de ma Cotisation Foncière des Entreprises (716,00 €) avec tout ça, je n’ai pas vraiment l’impression de travailler pour moi… »

Je suis dans la même situation que Mécépavrai avec une CFE de plus de 500 € alors que j’ai un CA (pas un bénéfice) de moins de 2000 €/an… J’ai l’impression de devoir payer pour avoir le droit de travailler en fait… Je me laisse une année pour faire le point et si la loi ne change pas sur le paiement de la CFE quand on fait un CA faible, voire nul… J’arrêterai !

nous avons choisi d’être auto entrepreneur parce qu’on nous a présenté un statut qui nous convenait.
maintenant que l’entreprise tourne, on veut quoi ?
nous rendre son fonctionnement plus difficile ? Les frais plus lourds ?
dans quel but ?
pour que nous mettions la clé sous la porte et que nous retournions pointer au chômage ? Mais même ça, ce n’est pas possible : les auto entrepreneurs n’ont pas droit au chômage !

Parlons concurrence: En Micro-entreprise et Auto-entrepreneur ,il est INTERDIT de faire de la location de matériels…!
Voir sur les sites internet … le nombres de loueurs dans l’illégalité.
Des prix défiants toute concurrence avec du matériels de bricoleur.
Sans TVA et charges c’est facile de louer à bas prix .
Le statut n’est pas respecté et PAS CLAIR.
Dans beaucoup de métiers : il faut « diplôme » , « formation » , « décennal  » , « capacité de transport » .
INTERDIT de faire du transport en auto-entrepreneur ! Il est temps de vérifier les A-E dans l’illégalité !
J’ai fermé mon entreprise de  » Location  » en juin 2011 après 16 années d’activité avec toutes les annonces qui me font concurrence. Aujourd’hui, je ne gagne plus rien et chaque jour qui passe me coûte de l’argent sur mon entreprise. Tout le matériels est à l’abandon ! J’attends des explications sur cette anarchie. Pas sûre que les responsables réagissent sur ce sujet !

fopadéconé le sans TVA et charges c’est facile de louer à bas prix .
Le statut n’est pas respecté et PAS CLAIR.
Bonsoir QUI VOUS A DIT QU’IL N Y AVAIT PAS DE CHARGES !!!!!
On les paye aussi. Pas de tva car non assujettis MAIS VOUS OUBLIEZ que les fournisseurs sont AVEC TVA et que nos charges ne sont pas déductibles. Alors il faudrait arrêter de tout mélanger tout le temps. On ne facture pas de tva et donc on ne la récupère pas c’est le statut. Vous vous facturez et vous la récupérez. Vous déduisez vos charges NOUS NON .

cdt

« fopadéconé » veut nous faire croire que c’est la faute des Auto Entrepreneurs si son entreprise va mal. C’est toujours plus facile de pointer la faute sur les autres que de se remettre en question. Parlons-en de la TVA et autres: en tant qu’AE on n’a pas droit aux déduction loi madelin (déduire sa complémentaire santé…), on achète un véhicule plein pot, et comme rien n’est déductible, le moindre frais, matériaux qui rentrent dans le chiffre d’affaire nous rapproche vite du plafond. On se trompe de cible, les Auto Entrepreneurs sont loin d’être riches, non mais franchement!

Ce statut aura eu le mérite de faire passer les formalités de création d’activité dans notre pays des plus laborieuses aux plus simples.
Outre l’avantage de s’adresser aux laisser pour compte (par exemple, plus de 50 ans), il a le mérite de permettre de démarrer une activité sans risque car sans charges fixes comme les cotisations sociales.

Sous prétexte de pur électoralisme, est-il concevable de se comporter avec ce statut comme un chien dans un jeu de quille ?

Qu’un accompagnement puisse être proposé serait un plus mais de là à l’imposer serait retomber dans le système précédent.
D’autres aménagements pourraient être aussi envisagés, comme une cotisation vieillesse volontaire spécifique à ce statut.

Bonsoir gessica et SOPHjm :Ce message concerne seulement les loueurs de matériels !
Vous , si vous faites de :l’achat/vente,ou du service, vous n’êtes pas concerné .
Au contraire , vous êtes pénalisé , le statut d’A-E n’est pas intéressant pour vous .
Le statut d’A-E est intéressant pour un complément de salaire .
Surtout ne pas se mettre en A-E si vous avez des droits !
En cas d’arrêt d’activité A-E vous perdez tout vos droits .
Je suis dans le commerce depuis 30 ans et avec expert-comptable à l’appui .
Je trouve bien ce statut A-E, mais il n’est pas intéressant pour les chômeurs .
Et si j’ai fermé mon entreprise c’est parce-qu’il y a trop de particuliers et auto-entrepreneurs dans la location de matériels. Je pourrai faire comme eux avec tout le matériel dont je dispose, mais cela devient du travail au noir .
J’espère que ma réponse vous sera utile et n’hésitez pas à me répondre pour plus d’infos.
Je vous souhaite bonne chance dans votre activité !
N’oubliez pas que ce statut ne valide AUCUN POINT RETRAITE.

Sorry fopadéconé, j’avais donc mal lu ton message qui concernait la location de matériels.
Oui le statut d’AE n’est pas adapté si l’on a des droits, encore que c’est le seul statut qui permette de se jeter à l’eau « sans trop de dégât », car à un moment donné, il ne faut pas attendre d’avoir épuisé ses droits pour foncer (après étude de cas bien sûr). Car après c’est à chacun de voir comment il souhaite fonctionner.
Pour la retraite voici ce que j’ai trouvé sur le net : « Trimestres de cotisations retraite, mode de calcul :
(Hervé Novelli , journal Les Echos 30/01/09) Vous avez au minimum un trimestre de retraite quel que soit votre chiffre d’affaires dès lors que vous êtes déclaré auto-entrepreneur. Pour un prestataire de services par exemple, vous pouvez valider 4 trimestres dès lors que votre CA dépasse 13 900 euros. »
Donc on cotise bien non ?? merci de me confirmer car là j’aimerai bien être sûr…
Sinon, du nouveau du côté des politiques ?

Bonjour.
Le problème est encore une fois que le statut d’autoentrepreneur a été réfléchi trop rapidement et donc mal « bonne initiative face a la crise » mais il faut faire des erreurs pour pouvoir avancer, je m’explique: les ae sont Considérés comme une pseudo solution au chômage. Mais pour bien faire les choses, il faudrait « tout en donnant les atouts actuels (charges rabaissées etc) donner la possibilités « de salarier » ou précisément de pouvoir associer plusieurs ae pour de l’échange d’affaire, et surtout de pouvoir déclarer des dépenses, car c’est le B A BA de l’échange, ce qui donnerai la possibilités de créer des sociétés basées sur ce type d’association de savoir faire afin de les rendre a fort potentiels exemple: favoriser l’échange d’affaire entre un architecte et un pro du BTP ce qui créerai avec le temps une société a double activité. Sans « apport d’affaire ou de clients » donc rétrocession d’honoraires, quel est l’intérêt de créer une AE? Concernant les entrepreneurs qui eux, font face a une crise accrue, l’auto entrepreneur grâce a son petit nombre de client peut rendre plus qualitatif son activité et donc celle de son partenaire entrepreneur, et lui apporter de nouveaux clients « bien suivis » aussi un entrepreneur ne doit en aucun cas jalouser un AE mais au contraire, l’utiliser comme carte maitresse pour un suivi client plus prononcé, ce qui amèneras au 2 intervenant « confiance du client et notoriété » et favorisera la spécialisation et donc la qualité de prestation grâce a la force commerciale de l’entrepreneur et le suivi quasi exclusif de la part de l’auto-entrepreneur.

Donc mesdames et messieurs les politiques, pensez plutôt au savoir faire français, devenus un rêve depuis quelques années, et donnez aux autoentrepreneurs la possibilité de recréer ce savoir faire que la France a tant chérie il y a plusieurs décennies, laisser les AE associer leur savoir faire aux pros.

@Mickael: tout à fait d’accord sur le fait que tout n’a pas été pensé dès la création du statut autoentrepreneur en 2009. Nous sommes nombreux à en avoir fait les frais années après années avec les différentes modifications et nouvelles contraintes du statut, que les administrations et organismes officiels ont eu beaucoup de mal à comprendre eux-mêmes !!!

Cela étant dit, quand l’entreprise se développe, il y a d’autres statuts plus adaptés (notamment pour salarier ou s’associer avec des partenaires). Le statut AE reste une solution pour créer une première activité, pas pour la transformer en multinationale ;-)

Bonsoir regardez capital sur m6 et posez vs questions sur la 100% France
Sur twitter @sotto thomas

Je pense qu’il y a une assez grosse différence entre aider a échanger savoir faire et client et multinationalisation, je parle uniquement de donner la possibilité a un AE d’échanger avec une société déjà implanter afin d’aider cet AE a justement devenir lui même un entreprise. Je regarde a cet instant capital avec notre cher Mr Bayrou, oui Mr Bayrou, il faut avancer le « Made In france » mais faut il qu’il existe pour le prôner. Certain pays nous BOUFFENT littéralement le business, la solution auto-entrepreneur est justement le moyen de reprendre la main, mais il faut les aider vos AE, car ils baissent les bras vos AE. aider a l’échange sauverait: entreprises « moins de frais car l’AE a moins de charges » et moins de chômage car l’AE évolueras grâce a son/ces partenaires en vue de devenir lui même une ENTREPRISE.

« …laisser les AE associer leur savoir faire aux pros. »
oui Mickael, je comprends ton cheminement, mais voilà, si on veut se développer (embaucher, etc) on change de statut, et sinon juste pour dire aussi que les AE sont des pros, quoi qu’on en dise.
Il y a peut être des « amateurs » chez les AE mais pas plus que chez les entrepreneurs classiques…et croyez-moi que l’on en croise tous les jours en bossant près d’eux!
Bon sinon, rien de nouveau sur notre sort pour mai 2012…

C’est avec ce type de réaction que nos politiciens ne changent rien. Un grand pas a été fait en créant le statut AE, je suis peut être utopiste mais je pense que certains politiques se poserons la question! Et concernant MAI 2012, c’est une partie de poker qui n’est pas finie, alors « attendons et nous verrons »

Quel type de réaction? c’est quoi le problème? En attendant je connais des AE qui bossent côte à côte, et des AE qui bossent également main dans la main avec des entreprises classiques, chacun apportant quelque chose de différent. Quant à la notion d' »ENTREPRISE », mais pourquoi vouloir mettre les AE de côté, comme une entité à part, qui ne serait ni une entreprise, ni salariée, ni quoi?
Pro et indépendant avec tout ce que cela comporte, juste super limité au CA mais ça, c’est compris d’avance.

Je fais effectivement partie des demandeurs d’emploi de longue durée (3 ans !) et de… 50 ans ! donc, trop vieille (quoi ?????) et trop diplômée (Bac + 5 pour un travailleur handicapé c’est cadeau pour les entreprises, mais de toute façon je n’ai jamais de réponses à mes demandes d’emploi quelles qu’elles soient !) Alors ? que faire ? créer son propre emploi ? Si les aides peuvent nous aider (un peu), il faut les rembourser. Et continuer de vivre, pardon survivre, en continuant à nous étouffer un peu plus chaque jour (augmentation carburant, taxes diverses, alimentation, etc…). La galère somme toute, même en créant son entreprise. Que va nous réserver l’avenir ? Les prochaines élections ? je n’y crois franchement plus. J’ai perdu espoir depuis longtemps.

OUI, concurrence déloyale.
INTERDIT de faire de la location en auto-entrepreneur.
Beaucoup d’auto-entrepreneurs sont dans l’illégalité.
Le statut n’est pas respecté.

Comme tout statut non respecté cela entraine des sanctions – radiation, redressement fiscal et ursaaf, … –
au risque du contrevenant comme pour les embauches déguisées, mais comme pour les infractions aux code de la route, cela ne justifie pas pour autant d’interdire de rouler en voiture.

Responsable du site e-commerce gadget-fun.fr je me suis lancé dans un 1er temps en tant qu’auto entrepreneur.
Si aujourd’hui on supprime ce statut, je ne serais pas capable de poursuivre mon activité.
Alors, forcément, obligé de fermer mon site.
Forcément mon vote ira dans le sens contraire, car mes prévisions sont de changer de statut dans 1 an tout rond, mais pas avant.

à gadget-fun : comment fait un aut oentrepreneur pour vendre sur internet ? sachant que les frais de port seront comptés dans le chiffre d’affaires ? je ne crois pas que ce soit un statut adapté pour ce type de vente, ou alors expliquez-moi, ça m’intéresse :-)

à SOPHjm : c’est très simple, si vous facturez la vente de marchandises et les frais de port en un prix global, bien sûr que les frais de port sont comptés dans le chiffre d’affaires. Par contre, si il est précisé dans la facture (et le prix affiché sur internet) le prix des marchandises, et sur une 2ème ligne le prix du port, il n’y a aucune raison que les frais de port rentre dans le chiffre d’affaires !
C’est le même principe comptable que pour toutes les autres entreprises. Quand la redoute vous vends un pull à 20€ + 6€ de frais de port, son chiffre d’affaires c’est 20€, pas 26€.
Et ça, vous pouvez le vérifier auprès de n’importe quel comptable…

Ce qui est déplorable, c’est qu’aujourd’hui, entre les 2 tours, on ne sait toujours pas ce qui va nous arriver, nous les auto-entrepreneurs qui sommes des exclus du travail, et qui avons eu la volonté de créer notre propre emploi plutôt que de rester au RSA et de courrir les associations et les assistances sociales pour obtenir des aides supplémentaires (edf, chauffage, cmu…)
On coûte moins cher à l’état qu’au RSA complet, et on donne des cotisations à l’état.
A croire qu’on veut nous encourager à ne rien faire…!
Espérons que M.Hollande va nous annoncer dans le débat qu’il ne limitera pas notre statut, donc qu’il ne nous enlevera pas la seule chance qu’on a de s’en sortir…Ou alors les 900 000 auto-entrepreneurs vont couter cher à l’état en retournant pour la pluspart au rsa…

à chris : faux et suite à votre réponse (merci-)) j’ai recherché des infos sur le sujets des frais annexes pour l’AE même si le sujet est un peu en décalage avec cette page, cela montre bien que ce qu’il manque quand on s’inscrit en tant qu’Auto Entrepreneur, c’est un livret clair et précis et officiel qui donne les libertés et les limites de ce statut:
« Un auto entrepreneur est soumis au régime micro social et fiscal de la micro entreprise : impôt sur le revenu et cotisations sociales sont calculés en fonction du chiffre d’affaires et selon un taux de prélèvement qui tient compte forfaitairement des charges d’exploitation.

L’auto entrepreneur ne peut donc pas déduire du calcul de son impôt ses charges et frais professionnels d’activité : frais de déplacement, frais de transport, frais de port, communication, … . Ces frais de fonctionnement sont donc à inclure dans la facturation de l’auto entrepreneur.

Ces frais de déplacements ou frais de port sont à intégrer dans la limite de chiffre d’affaires de l’auto entrepreneur. L’auto entrepreneur paiera des impôts sur le règlement de ces frais. Il est donc conseillé d’intégrer cette composante dans le tarif de vente du produit ou de la prestation pour l’auto entreprise. »

Dont acte ! Je croise fréquemment des gens en AE qui ne connaissent pas le fonctionnement. L’AE n’est pas comme les autres formes d’entreprises à part la micro qui est identique (la différence entre les deux se situe dans la façon de payer les charges RSI)….
Donc pour les vendeur en ligne s’ils font comme tu dis chris, ils se mettent hors la loi, ou fraudeurs si tu préfères….le problème c’est que si le fisc leur tombe dessus, ça peut faire mal!

SOPHjm,
Si vous aviez déjà été controlée, vous sauriez que pour la plupart des sujets qui touchent à la fiscalité.
Il y a une bonne part d’interprêtation des textes par l’administration.
Dans le cas précité (concernant spécifiquement les frais de port), l’interprêtation de chris ne manque pas d’arguments ;
Il vous appartient donc de vous rapprocher d’eux et de leur poser directement la question, sauf à ce que vous estimiez avoir déjà la réponse.

Nous sommes des moutons ! Sarkozy à lancé se statut et maintenant Hollande veut le modifier.
Et que fait on quand on à investit de son temps et de ses économies ? on arrête tout ?? bien Mr Hollande: bravo le socialisme.
Il faut battre le candidat socialiste et voter Sarkozy.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)