← Partagez cette page

Sélectionnez la SSII adéquate pour votre projet

Par:
Catégorie(s): Conseils pour Entrepreneur

Quelle méthodologie adopter pour sélectionner la meilleure SSII pour son projet ? Cet article vous propose une mise en perspective des approches et outils existants.

La sélection d’une SSII pertinente par rapport à un besoin précis s’apparente la plupart du temps à un parcours du combattant. Les raisons en sont connues : le nombre de SSII est pléthorique, et il est extrêmement ardu de valider leur véritable expertise ainsi que leur niveau de qualité. Par ailleurs, au sein d’une même SSII, cette expertise ainsi que la qualité des interventions peuvent fortement varier en fonction des collaborateurs. Last but not least, la réussite du projet tiendra compte non seulement de l’expertise technique mais également des qualités humaines (diplomatie, sens politique, capacité d’adaptation à la culture d’entreprise) des intervenants et de leur connaissance de la fonction (RH, Finance, Supply Chain…) et du secteur d’activité en question.

Face à cette complexité, force est de constater que la méthodologie de sélection mise en œuvre s’apparente, dans 95% des cas, à l’une de ces typologies:

Dans le meilleur des cas :

 

  • Non consultation et sélection uniquement via du « bouche à oreille »
  • Validation de références (technique utile mais biaisée par le fait que le prestataire sélectionne lui-même les références qu’il met en avant. Difficile alors de déterminer si celles-ci sont représentatives de l’ensemble des projets réalisés ou si elles ne constituent qu’une partie « émergée » non représentative…)

Dans le pire des cas :

  • Consultation uniquement des SSII de taille importante ou des SSII qui « prospectent le plus fort » (la taille et la force de prospection n’étant bien évidemment pas un gage de véritables compétences dans le domaine en question)
  • Choix effectué sur la base d’une liste de prestataires « a priori » définie par le service achat, ceux-ci ayant été choisis pour leur taille ou leur agressivité tarifaire (se reporter au point précédent…)
  • Sélection rapide sur internet, potentiellement donc : sélection des SSII qui investissent le plus en adword ou en SEO (là encore, corrélation avec la qualité et l’expertise discutable)

Se basant sur des critères de chance, de taille ou d’agressivité commerciale, la sélection ne fait pas ou peu entrer en jeu une validation fiable et méthodologique de l’expertise sur le domaine en question.

 

Or se tromper dans le choix de la SSII à laquelle on confie son projet aura, systématiquement, des conséquences graves :

 

  • Retard dans la mise en œuvre d’améliorations IT impactant directement le business ou le pilotage de celui-ci
  • Dépenses services / licences significatives non rentabilisées
  • Temps perdu des collaborateurs internes qui ont participé aux spécifications et à la recette du projet

L’impact est amplifié dans un environnement dans lequel les marges de manœuvre se réduisent. Il l’est d’autant plus que la problématique technique en jeu est rare, pointue, et que la réussite du projet est fortement liée à la qualité des intervenants.

 

Ce constat effectué, quelle approche adopter ? Comment, dans un temps limité et face à des expertises pointues, non récurrentes, mettre en œuvre une méthodologie « industrielle », « rationnelle », « objectivée » ?

Cette sélection doit être sériée, une fois le projet clarifié en interne dans ses attendus et ses facteurs clés de succès, en trois étapes claires dans leurs objectifs et dans leur livrables : 1. Compréhension de l’écosystème de SSII susceptibles d’intervenir sur la problématique 2. Identification des SSII pertinentes au sein de cet écosystème 3. Validation de leur niveau d’expertise

L’étape 1 devra s’attacher à identifier clairement les facteurs importants et spécifiques à intégrer, compte tenu de la problématique en jeu. Dans le cadre d’un projet de mise en œuvre d’un outil de simulation ou d’élaboration budgétaire, il sera par exemple important de comprendre qu’il existe peu de véritables experts sur le marché. Et que ces expertises sont réparties dans quelques sociétés qu’il ne faudra donc absolument pas oublier d’intégrer dans la short-list. Et enfin, qu’il s’agit de projets complexes fonctionnellement, dont le succès tient en grande partie à la maturité de la définition du besoin métier. Cette étape est donc indispensable non seulement à la bonne sélection, ensuite, de la SSII, mais également à la bonne façon d’approcher le projet dans son ensemble. Il sera recommandé, pour réaliser au mieux cette étape, de combiner recherches web et échanges directs avec des alter égos (« pairs ») ayant déjà réalisé ce type de projets. Et bien sûr de vous appuyer, si vous avez la chance d’en avoir une, sur votre Direction Achats qui accélèrera grandement cette étape.

L’étape 2 devra être menée en tenant compte des conclusions de l’étape 1 : si celle-ci a révélé la rareté des expertises, une attention très forte devra être apportée à leur identification. Cette attention pourra se révéler moindre dans le cadre d’expertises « communes ». Elle devra par ailleurs intégrer les facteurs clés de succès identifiés en interne : si la complexité du projet tient à la pluralité des technologies à utiliser, une SSII généraliste sera bien évidemment préférée à une SSII spécialiste voir mono-produit. La clé de cette étape sera de s’appuyer sur un outil offrant la possibilité d’effectuer une recherche à la fois :

 

  • Exhaustive dans les SSII « balayées »
  • Précise quant aux critères (techniques, sectoriels et fonctionnels) de recherche utilisables

Cette recherche devra aboutir à une short-list de prestataires pertinents.

 

L’étape 3 devra s’appuyer sur une consultation des références des SSII short-listées, afin de valider leur niveau d’expertise sur la problématique en jeu (et non « en général »).

Idéalement, ces références ne devront pas être « filtrées » (sélectionnées) par le prestataire mais être choisies par le prospect parmi l’ensemble des projets réalisés par la SSII. Cette validation devra se matérialiser par des échanges directs avec des pairs, là encore sans le filtre du prestataire. Elle devra porter non seulement sur la SSII en tant que telle mais également sur les collaborateurs clés de celle-ci.

 

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)