← Partagez cette page

Retraite et autoentrepreneur : combien de chiffre d’affaires pour valider ses trimestres ?

Par:
Catégorie(s): Chiffres Clés, Retraite, Taxes Impôts et Prélèvement

Si vous êtes auto-entrepreneur, vous devez savoir que les charges sociales que vous payez tous les trimestres permettent notamment de cotiser et de valider des trimestres de retraite.

payer-retraite-auto-entrepreneur

Le nombre de trimestres validés pour vos cotisations à la retraite dépend du chiffre d’affaire réalisé sur l’année.

Ainsi, un montant de chiffre d’affaires minimum est nécessaire pour valider 1, 2, 3 ou 4 trimestres de retraite.

Ces montants minimums sont fonction du type d’activité que vous exercez en auto-entrepreneur.

Le tableau suivant synthétise les seuils de chiffre d’affaires minimum pour valider vos trimestres de cotisation de retraite :

1 trimestre retraite validé 2 trimestres retraite validés 3 trimestres retraite validés 4 trimestres de retraite validés
Activités de commerce / vente / hôtellerie restaurant(plafond de 80 300€ de CA et 12% de cotisations sociales) 6 111 € de CA pour valider 1 trimestre de retraite 12 221€ de CA pour valider 2 trimestres 18 332€ de CA pour valider 3 trimestres 24 442€ de CA pour valider 4 trimestres
Activités de services (plafond de 32 100€ de CA et 21,3% de cotisations sociales) 3 544€ de CA pour valider 1 trimestre de retraite 7 088€ de CA pour valider 2 trimestres 10 632€ de CA pour valider 3 trimestres 14 176€ de CA pour valider 4 trimestres
Profession libérale (plafond de 32 100€ de CA et 18,3% de cotisations sociales) 2 685€ de CA pour valider 1 trimestre de retraite 5 370€ de CA pour valider 2 trimestres 8 055€ de CA pour valider 3 trimestres 10 740€ de CA pour valider 4 trimestres

A savoir : en étant salarié et auto-entrepreneur, vous ne cumulez pas de trimestres de retraite et ne pourrez donc pas partir plus vite en retraite

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Bonsoir
Si je comprends bien le fait de faire un CA inférieure au 6111 E requis ne donne aucun droit à une retraite, donc les cotisations versé servent à quoi ?
Merci pour les explications supplémentaires.

@Marczewski:

Votre questions est de savoir à quoi servent les cotisations sociales payées à l’URSSAF.

Les cotisations sociales ne servent pas que pour les retraites. Voici un extrait de la page Wikipedia sur les cotisations sociales:

« Les cotisations sociales correspondent à une part socialisée du salaire, c’est-à-dire captée par des organismes appelés caisses afin d’être redistribuée. Les cotisants bénéficient en contrepartie d’une couverture partielle ou totale de frais divers, engendrés par l’un des grands « risques » que sont:

  • le chômage
  • la vieillesse
  • la famille
  • les accidents du travail
  • les maladies professionnelles.

Cette contrepartie peut être immédiate (risque immédiat), ou différée : le salarié touche une pension à l’âge de la retraite. »

Je vous invite également à parcourir le document « L’URSSAF au coeur du financement de la sécurité sociale ».

On y apprend notamment que lorsque l’URSSAF collecte 100 € de cotisations:

  • 42,4 € sont affectés à l’assurance maladie
  • 3,2 € sont affectés aux accidents du travail et aux maladies professionnelles
  • 24,7 € sont pour l’assurance vieillesse
  • 16,2 € sont affectés aux Allocations familiales
  • 13,5 € sont affectés à divers organismes (Fond de solidarité vieillesse, Caisse d’Amortissement de la dette sociale, Autorités organisatrice du transport, etc…)
  • 0,34 € servent aux frais de fonctionnement de l’URSSAF

Bref, les cotisations sociales ne servent pas qu’au financement de nos retraites…

Bonjour.
Vous notez que les trimestres de retraites ne sont pas cumulables, vous voulez dire au-delà de 4 trimestres par an ? Si par exemple je valide sur l’année un trimestre en AE et un trimestre à côté, les 2 sont-ils cumulés ?

Merci de votre réponse.

@SeshireCat: en fait votre question est de savoir si on peut compléter une année entière de cotisations retraite avec une activité d’autoentrepreneur sans bien sur dépasser les 4 trimestres de cotisations par année. Théoriquement oui si par exemple vous commencez l année en tant que salarie et termine uniquement en autoentrepreneur (et que votre chiffre d’affaire est suffisant). Par contre ce cumul parfait moins probable si les 2 activités (salarié et autoentrepreneur ) ont lieu pendant les mêmes trimestres… Je vous conseille néanmoins de vous renseigner auprès de votre caisse de retraite.

Pouvez vous également nous tenir informés de la réponse officielle que vous obtiendrez ?

Merci d’avance

Bonjour, je suis donc aller poser mes question au RSI, voici les questions/réponses :

« (…)Certains disent que je ne peux pas cumuler les trimestres validés en auto-entrepreneur et des trimestres validés par des petits boulots qui me serviraient à compléter à la fois ma retraite et mon salaire, quand d’autres disent le contraire.
Qu’en est-il exactement ? Il me semble logique de ne pas pouvoir cumuler plus de 4 trimestres par an, mais puisque je ne valide pas tous mes trimestres avec mon activité d’auto-entrepreneur, est-il possible de les compléter à côté, sachant que j’effectue ces jobs pendant mon activité d’auto-entrepreneur ? Comment cela se passe-t-il ? »

Réponse:

« Votre activité d’auto entrepreneur vous permet de valider x trimestres dans le régime RSI en fonction de votre CA, et votre activité salariée vous permet de valider des trimestres dans le régime salarié.
Il est toutefois nécessaire de percevoir un salaire annuel d’au moins 200 smic pour 1 trimestre, 400 smic pour 2, 600 smic pour 3 et enfin si votre salaire brut de l’année est supérieur où égal à 800 smic soit environ 7000 € , vous validez 4 trimestres.
Bien entendu, tous les trimestres se cumulent et seront tous rétribués lors de votre retraite. Cependant, le nombre de trimestres pour le calcul de la date du départ reste figé à 4 par an. »

Et en complément après d’autres questions :

« Vous pouvez cumuler 4 trimestres dans chacun des régimes soit 8 par an. Mais si ceux ci seront rémunérés lors de votre retraite, il n’y en a que 4 pour la validation et le départ à 60 où plus.

Les 200 smic s’applique tant chez les salariés que chez les non salariés.

Vous aurez donc 2 retraites. »

En espérant que cela puisse en aider d’autres.

Et désolée pour les fautes d’orthographes de la première phrase ^_^

Mon activité de service m’impose de nombreux déplacements (km, véhicule, hotel …) puis-je déduire ces frais pour ma déclaration RSI trimestrielle (je suis déjà retraité) et pour mes impôts (rubrique BIC) ?
Merci à l’avance !

@LAURANT: les frais réels ne sont pas déductibles lors de votre déclaration en auto entrepreneur.

Vous devez indiquer votre Chiffre d’affaires sans aucune déduction pour frais ou investissements.

En tant qu’AE en relèvant de la CIPAV pour une activité qui pourrait démarrer le deux janvier si mon chiffre d’affaire annuel est inférieur à 2685 € est-ce que je validerai quand même des trimestres ?

@MENEAU: S’il vous plait, prenez le temps de lire l’article en haut de la page consultée avant de poser une question… la réponse s’y trouve !
Le tableau indique les montants minimums pour valider 1, 2, 3 ou 4 trimestres de retraite avec une activité d’autoentrepreneur.
Sous la barre des 2685 euros de chiffre d’affaires, vous ne validez pas de trimestre de retraite.

Bonjour,

Les chiffres seuils que vous donnez sont ils avant ou après abattement de 34%(pour les AE assimilés libéral affiliés CIPAV)?
Pouvez vous me donner la formule à appliquer à partir d’un CA brut (avant cotisations multiples et diverses et bien entendu sans déduction de frais, pour être sur du nombre de trimestres validés ?
Ou si vous préférez quel est le CA annuel brut à réaliser (encaissements effectifs avant abattement et cotisations
diverses y compris prélèvement libératoire mensuel de l’impôt )pour valider 4 trimestres ?
Les tableaux que j’ai trouvés parlent d’abattement en cas de cessation d’activité en cours d’année civile. Mais si l’activité continue, y a t il un abattement à appliquer ? Et si oui lequel selon le secteur d’activité donc l’affiliation RSI ou CIPAV ?
Si vous pouvez clarifier ce point extrêmement contradictoire et flou … Merci !
Cordialement

Bonjour,
je suis jeune retraité (parti à 50 ans) et je perçois donc une petite retraite mais qui n’est pas suffisante.
Je travaille donc en AE. Mes cotisations me permettent-elle de cotiser au régime général ?
Ces cotisations seront elles validées et à 65 ans pourrais je toucher une retraite qui viendra donc en complément de la petite que j’ai déjà ?
Merci. Sincèrement. Jo.

en juillet 2010, j’ai reçu une doc de la cipav et le tableau indiquait « BNC DE 1772 à 3543 E pour 1 trimestre validé, ce qui ne correspond pas à votre tableau. toujours pas de texte pour les BNC inférieurs?
je suis salariée par ailleurs et finalement, je me dis que ça ne sert strictement à rien de travailler comme auto entrepreneur puisque je gagen peu , si ce n’est payer des charges..pour rien! je crois que vue mon activité (animation et cours) je ferai mieux de ne déclarer qu’aux impots comme je le faisais avant

désolée, mais moi je suis toujours perdue… j’ai commencé mon activité en avril 2010 (profession libérale), j’ai réalisé 3130,88 EUR CA pour cette année. Donc si je comprends bien je ne peux pas valider 1 trimestre car en appliquant l’abattement de 34% il me reste 2066 EUR? Merci beaucoup pour l’avance pour votre réponse.
Cordialement

@Jojotri: votre question est de savoir si vous continuez à cotiser en tant qu’auto-entrepreneur après être parti en pré-retraite, de manière à toucher l’intégralité de votre retraite quand vous aurez effectivement cotisé le nombre d’années requis, c’est bien ça ?

@xuanshi: si vous ne déclarez pas de revenus aux impôts, cela est considéré comme du travail au noir et est répréhensible par la loi.

Posez-vous avant tout la bonne question concernant votre statut d’auto-entrepreneur : Pourquoi avez-vous voulu créer cette petite entreprise personnelle ? Quelle en est la raison fondamentale ?

Est-ce par goût d’entreprendre ? Dans ce cas, persistez pour développer votre activité !

Est-ce pour régulariser un petit revenu ? Dans ce cas, n’est-il pas plus utile de faire du bénévolat ou de travailler dans une association ?

Est-ce pour préparer votre retraite et avoir un revenu supplémentaire en tant que retraité ? Dans ce cas, trouvez peut-être d’autres solutions comme un investissement locatif, un placement du type cotisation à une caisse de retraite complémentaire privée (souvent ces placement sont d’ailleurs déductibles des impôts…).

Réfléchissez bien à ce qui vous motive avant de prendre une décision !

je serai très reconnaissante avoir votre réponse à ma question aussi (Commentaire par rikiki le 21 janvier 2011 @ 14:53). Merci !

Bonjour,
Pour moi la question est effectivement de savoir si mes revenus d’AE vont me permettre de continuer à cotiser pour la retraite ou pas. Retraite qui viendra en complément de celle que j’ai déjà.
Ma question est pour savoir si je m’impose de travailler un minimum pour augmenter ma retraite plus tard ou pas.
Si mes revenus d’AE ne m’apportent rien au niveau retraite je ne gèrerais mon volume de travail qu’en fonction de mes besoins immédiats ou en plaçant de l’argent ailleurs et non en fonction du minimum de revenus AE pour cotiser.
Je suis pas sur d’être clair dans mes explications :-( …
Merci. Bien cordialement.

@rikiki: à priori vous avez dépassé le seuil des 2 685€ de chiffre d’affaires pour valider 1 trimestre de retraite.

@ Jojotri : avant toute chose, vérifiez si vous pouvez cumuler votre retraite avec une activité d’auto-entrepreneur, car dans certains cas vous pouvez subir une suspension provisoire de votre pension de retraite de base !!!

Vous devez remplir les 2 conditions suivantes :

1) Avoir 65 ans ou bien avoir 60 ans et justifier d’une durée d’assurance ouvrant droit à une retraite à taux plein.

2) Avoir liquidé toutes vos pensions de vieillesse (de base et complémentaire, en France et à l’étranger.

J’ai vérifié que je pouvais bien cumuler ma retraite et et activité AE. par contre personne n’arrive à me dire (et surtout pas ma caisse de retraite) si cela va me donner des trimestres complémentaires :-(
Merci.

Avant d’être autoentrepreneur,je déclarais au impot au BNC et j’avais déjà un n°de siret donc ce n’était pas du travail au noir
je me suis mise auto entrepreneur pour pouvoir bénéficier d’une part d’un travail à temps partiel et d’autre part pour que cette activité me donne au moins quelques trimestres pour la retraite (chose qu’on n’a pas en déclarant juste aux impots)
mais je vois que je ne gagne pas suffisemment pour avoir ces trimestres d’où ma remarque

En recherchant, je viens de trouver ceci (pour faire écho à la question de Jojotri)!
• Si l’activité créée ne relève pas du régime qui verse la pension de retraite (hors avocats):
Les cotisations versées auprès des régimes de base et complémentaires sont productives de droits supplémentaires

Est-ce que cela signifie, qu’étant retraité (à taux plein) de l’industrie (salarié), les droits à complémentaire générés par mon activité de service (RSI) dans le cadre de mon AE me seront dus, ou existe-t-il d’autres limitations ?. Avec quels montants déclarés ? ceux qui figurent dans le tableau ?

Bonjour à tous,
en fait qui peut me dire si à présent que je suis autoentrepreneur et plus du tout salarié, je vais pouvoir cumuler les 2 régimes pour calculer le nombre de trimestres ?
Fin 2010 je suis à 159 trimestres en prenant en compte mes trimestres de salarié précédents et ceux d’AE en 2010, à quel âge aurais je le droit de prendre ma retraite et à quel taux et dans la mesure où je termine ma carrière en AE, combien faudra t’il réellement de trimestres ? c’est vraiment la bouteille à l’encre … Qui sait quelque chose de fiable ? Merci.

@xuanshi : ok je comprends mieux votre remarque.
Donc actuellement vous ne faites pas assez de chiffre d’affaires pour cotiser et valider de trimestres de retraite.

Prévoyez-vous d’augmenter votre chiffre d’affaires dans les prochains mois ?

@Laurant: effectivement, si on cotise à plusieurs régimes (par exemple le fait d’être salarié et auto-entrepreneur), on peut cumuler les montants de pensions qui seront reversés. Néanmoins le nombre de trimestres de cotisation n’est pas cumulé, donc on ne peut pas réduire l’échéance de départ à la retraite si on souhaite bénéficier de l’intégralité de ses droits !

Merci de la réponse que j’aurais souhaité plus précise !
Etant retraité (retraite salarié liquidée) et ayant une activité en AE, le RSI doit-il ou non me verser une retraite en fonction de mes cotisations AE ? (ou le système est-il à « cotisations perdues » ?)
Ceci est certes un point de détail précis mais très important !
Merci à l’avance…

@Laurant: ok je comprends mieux votre question !
J’avoue que je n’ai pas la réponse dans l’immédiat, n’étant pas moi-même retraité je n’ai pas creusé plus pour le moment la question !

Je vais me renseigner… contactez vous aussi le RSI pour avoir des réponses à partager ici (parfois on obtient des « sons de cloches » différents).

je viens d’être en retraite d’un commerce d’antiquité et je voudrais savoir si il est possible de cumuler une activité d’auto entrepreneur pour compléter ma petite retraite en faisant quelques salons d’antiquités
merci de votre réponse

bonjour,
je suis auto-entrepreneur dans l’informatique
je déclare donc du chiffre d’affaire dans « vente de marchandise, code gestion 631 » et dans « prestation de services commerciales, code gestion 646 »
pour valider des points de retraites, 4 trimestres, il faut donc que je valide un minimum de 24 828 € pour la vente ou 14 400 € pour la prestation, mais si je ne déclare que
20 000 € en vente et 12 000 € en prestation, aurai- je droit à mes 4 trimestre en faisant le cumul de ces deux chifrres d’affaire?merci de votre réponse;
pascal iffenecker

@Rémy: il est possible de s’inscrire en auto-entrepreneur pour un retraité, mais selon votre situation, vos pensions retraite peuvent être réduites.

Donc il faut bien vérifier ce qui est possible en fonction de votre situation, sans quoi vous risquez de toucher au final moins de revenus…

Il s’agit d’une manière générale de la problématique de cumul d’un emploi et de la retraite.

Je prévois un article exhaustif sur le sujet, probablement pour la semaine prochaine, donc je vous invite à vous inscrire pour recevoir par email les actualités du site (formulaire en haut à gauche).

@Pascal: C’est très probablement votre activité principale déclarée qui fixe le montant minimum à cotiser pour valider des trimestres de retraite.

Si votre activité principale est de la vente, je pense qu’il faudra 24 442€ de chiffre d’affaires global minimum pour valider 4 trimestres de retraite.

merci de votre réponse, cela ne me donne pas tout à fait de la clareté, enfin, si vous dites « global », je pense qu’il sera pris en compte les fameux 24 442 €, mais si je ne fais pas ce chiffre dans mon activité principale, je voulais justement savoir si l’activité secondaire pouvait compenser le manque de chiffre d’affaire dans la premiére activité pour valider les 4 trimestres/an, en effet si je ne peux valider que 3 trimestres dans la 1ére, et si j’ai deux trimestres validables dans la seconde, pourrai je avoir mes 4 trimestre? c’est ce dont je voulais être sur.

@Pascal: quand je dis chiffre d’affaires « global » j’entends sans distinction des activités principale et annexes.
Il semble logique que ce soit l’ensemble de votre chiffre d’affaires qui soit pris en compte pour calculer le nombre de trimestres de retraite auxquels vous avez cotisé.

merci, il me semblait bien vous avoir compris, merci encore pour votre réponse, le statut « autoentrepreneur » est interressant pour ceux qui veulent être « ponctionné » proportionnellement à leur chiffre d’affaire et c’est une avancée considérable, mais il ne faut pas perdre de vue le coté retraite qui est aussi assujetti au chiffre d’affaire, comme il n’est pas indiqué où que ce soit ce que je vous ai demandé clairement, il fallait que je sois sur.

Bonjour,
En voulant trouver une réponse, je me retrouve avec plusieurs questions… En ce qui concerne les personnes qui sont AE et aussi salariées, la réponse des impôts et des caisses de retraite est que bien évidemment en cas de cumul, on n’obtient pas plus de 4 trimestres par an. Par contre si 1 trimestre est validé dans l’une et l’autre catégorie, il se retrouve bonifié, c’est à dire que le montant total sera pris en compte pour le calcul de la retraite.
Une réforme devait avoir lieu sur les AE qui étaient sous le seuil du CA pour valider les trimestres. Quelqu’un est-il au courant de ça ?
Et puis je suis surpris (mais j’ai peut-être une mauvaise info) à lire certains de vos messages concernant le CA. Il me semblait qu’il fallait avoir un CA minimum PAR TRIMESTRE pour valider son trimestre de retraite et là je crois comprendre que le calcul peut se faire sur une moyenne annuelle. Ainsi si un trimestre est plus faible il pourrait être compensé par un CA supérieur à un autre moment ? Idem pour cette info, si vous avez des précisions…Je suis AE et fais de la formation en libéral, donc si cela est vrai, ça me rassure car en été peu d’entreprises forment leurs salariés. Donc je pensais que l’été était pour moi équivalente à un trimestre perdu, mais si il est compensable par une moyenne annuelle, tant mieux. Pourtant on m’a donné des infos contraire. Qui a raison ?
Merci de vos éclairages.

@TBF: pouvez-vous préciser de quelle réforme des retraites pour le statut auto entrepreneur vous parlez ?

Les seuils sont légèrement revalorisés chaque année, est-ce de cela que vous parlez ?

Actuellement, les seuils pour valider des trimestres de retraite sont mesurés sur le chiffre d’affaires annuel, mais cela peut changer si le gouvernement décide d’appliquer une réforme bien entendu.

En droit commun, pour valider un trimestre, il faut avoir cotisé sur la base d’un salaire égal à 200 fois le smic horaire (valeur au 1er janvier de l’année concernée), soit 400 fois pour 2 trimestres, 600 fois pour 3 trimestres et enfin 800 fois le SMIC horaire pour valider 4 trimestres de retraite !

Il est difficile d’obtenir des informations fiables sur ce nouveau statut, même s’il commence à être partagé par de nombreuses personnes. Ainsi il n’est pas rare d’entendre ou de lire tout et son contraire, selon que l’on s’adresse au RSI, aux impôts, aux chambres professionnelles, etc…En réalité, pour chaque question, le mieux est d’essayer d’obtenir une réponse écrite à sa question, ce qui prouve sa bonne foi en cas d’erreur.
Par exemple pour mon cas (libéral-prestations de services BNC relevant de la CIPAV)on peut lire dans le guide du RSI que le CA par trimestre est de 2685€ avec moyenne (sous entendue et confirmée sur votre site)annuelle pour validation des trimestres à 10740€/an. Les formations dispensées par le RSI appuient sur le fait qu’on ne peut pas reporter un excédent de trimestre sur un autre et qu’il faut donc faire le minimum requis chaque trimestre pour qu’il soit validé. L’URSSAF demande un minimum de 3100€ par trimestre pour valider le trimestre, non reportable sur une moyenne annuelle.Ce flou m’a amené à racheter en quelque sorte (et bien moins cher que le rachat de trimestre)le manque par trimestre, en déclarant des heures de conseil bidon pour l’été qui est ma période la plus creuse,pour aller jusqu’au minimum requis. Ce que je ne ferai pas si effectivement j’avais la certitude que les trimestres étaient bien validés annuellement. Le fait de régler par trimestre les impôts et l’URSSAF, ce qui valide ou pas pour la retraite,me fait pencher sur le fait qu’il s’agit bien de faire un CA minimum chaque trimestre. Encore une fois tout cela est flou et difficile d’avoir un interlocuteur fiable.
Les règles de validation devaient évoluer suite à la loi de financement de la sécurité sociale fin 2010, et en particulier pour les AE qui avaient un CA nul ou faible. Aucune info n’est parue sur cette évolution -à moins que vous ne le sachiez.
Si le statut d’AE est pratique, il est à déplorer ce manque d’informations ou de fiabilité selon qui vous dit quoi.
Le flou est le même sur les IJ si vous êtes malade. Selon, vous avez ou pas le droit aux IJ. Pour la formation c’est pareil. Si en théorie l’AE a droit à de la formation (si elle est prioritaire pour sa fonction), c’est la croix et la bannière pour obtenir un financement.

@TBF: vous avez tout à fait raison sur le manque de cohérence entre les informations que fournissent les différents organismes. Les questions que je reçois régulièrement le montre malheureusement sur différents sujets liés à l’auto-entrepreneuriat !

Votre question sur la validation des trimestres de retraite m’intrigue et je vais essayé de me renseigner. Si de votre côté vous obtenez plus d’informations, n’hésitez pas à revenir ! D’ailleurs si vous voulez rédiger un article sur un sujet précis à l’occasion, vous êtes bienvenue…

J’ai 53 ans, et au chômage, indemnisé par une allocation ARE. J’envisage le statut d’autoentrepreneur, dans le domaine de la post production audiovisuelle. Je sais que j’aurai 0 euros de revenus pendant au moins les 6 premiers mois d’activité. Comment faire pour ne pas que mon allocation chômage soit automatiquement défalquée d’un forfait mensuel de 583,80 euros, d’après la circulaire n°2009-02 du 5/02/2009 de l’Assedic et Unedic ? Et s’il n’est pas possible d’éviter cette réduction forfaitaire, combien met de temps l’Assedic pour rembourser ce forfai, lorsque je déclarerai 0 euros de CA tous les mois pendant les 6 premiers mois ? merci pour votre aide .

@jb: L’ aide incitative à la reprise d’emploi (ARE) peut être cumulée, sous certaines conditions, avec une rémunération tirée de l’exercice d’une activité professionnelle salariée ou non salariée : leur nouvelle rémunération ne doit pas excéder 70 % des revenus de référence perçus avant la fin de leur contrat de travail.

Pour les auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs, il est prévu de retenir, au titre du revenu professionnel, le chiffre d’affaires auquel est appliqué un abattement forfaitaire pour frais professionnels.

Cet abattement est de :
• 71 % du CA pour les activités d’achat/revente, et les activités de fourniture de logement,
• 50 % du CA pour les autres activités relevant des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC),
• 34 % du CA pour les Bénéfices Non Commerciaux (BNC)

Donc si vous faites de la vente et faites un CA de 5000 euros, votre revenu professionnel pris en compte pour mesurer si vous pouvez continuer à percevoir l’ARE sera de 5000€ – 71% de 5000€ = 1450€. Et si ce montant est inférieur à 70% de votre ancien revenu de référence, alors vous pourrez toucher l’ARE.

Bonsoir,
Je suis auto-entrepreneur depuis mai 2009.
Je suis enseignante dans le domaine du chant et je travaille à l’année pour une école associative de loi 1901.
Depuis 2 ans, je suis liée à cette école par un contrat.
J’ai entendu dire que le fait de justifier d’un poste à l’année permettait de porter à 4 le nombre de trimestres pour la retraite.
Peut-on me renseigner précisément ?

Je suis auto entrepreneur depuis peu où et quand dois je me déclarer??? Vais-je recevoir un courrier me demandant de déclarer mon CA ??? Ou est-ce à moi de me déclarer automatiquement ??? Si oui ou dois-je le faire ? sur quel site ? merci

Pour répondre à Michel : pas de panique, le RSI envoi des lettres contenant la déclarations de C.A à la fin de chaque trimestre, je viens de recevoir le miens pour juillet/aout/septembre. vous compétez et vous envoyer avec votre chèque, vous n’aurez plus de news avant le trimestre suivant, aussi simple que ça d’être autoentrepreneur. Une question simple à laquelle on accorde 2 réponses concernant les 4 trimestre de retraite : 24 000€ de CA ou 80 000€ ? Merci d’avance à la personne compétent qui pourra apporter LA réponse. Bonne continuation à tous les autres.

Bonjour, je ne comprends pas, voilà j’ai fait en tant que commerçant auto entrepreneur, achat revente un CA de 35000 euros, donc si j’applique un abattement de 71%, 35000 – 24850 = 10150€ donc je cotise que pour un trimestre de retraite ? ou dois je tenir compte des 35000€ qui font 4 trimestres, merci de me répondre.

Bonjour,

AE depuis 2010, mon activité comporte de la vente de matériel et de la prestation de service.
comment se fait le calcul du nombre de trimestre de retraite pour l’année, dans la mesure ou j’ai un chiffre d’affaire en vente et un en prestation ???
(le minimum de CA étant différent suivant le type d’activité)

Merci d’avance pour vos réponses

Bonjour,

Mon épouse est AE depuis Octobre tout en étant compléter par pôle emploi (ARE). N’ayant pas encore atteint un CA suffisant pour valider 1 trimestre sur 2011, est ce que les indemnités ARE permettront de valider ce trimestre malgré tout ?

Merci pour vos réponses

Bonsoir,
Suite à votre réponse du 14/08/2011 et au tableau de début d’article que vous proposez, faut-il comprendre que les seuils de CA indiqués dans ce dernier doivent être compris comme étant ceux calculés après abattements tels que ceux-ci sont précisés dans votre réponse du 14/08 ?
Merci d’avance de votre réponse et bonne fin d’année.

Bonjour,
Ma question rejoint celle de Pascal Iffenecker du 15 avril pour laquelle vous avez répondu mais en termes assez flous : « très probablement » « je pense qu’il faudra » « il semble logique  » et les commentaires plus récents didier02 et mike56 restés à ce jour sans réponse.
J’espère que j’aurai plus de chance.
J’ai une activité de commerce et je facture des prestations de services. Quel chiffre d’affaires dois je prendre en compte pour la validation des trimestres de retraite ?
Les C.A. figurant sur le tableau sont-ils les C.A. à réaliser ou doit-on les majorer pour obtenir les C.A. avant abattement ? ET si c’est le cas quel doit-être le calcul ?
Merci

Exerçant depuis bientôt 3 ans dans une activité de commerce / vente, je n’ai pu valider aucun trimestre la première année.
Toutefois, mon CA pour la deuxième année tourne autour des 50000 €. J’ai donc payé les cotisations auprès du RSI en fonction de ces déclarations. Ma question est donc de savoir si les cotisations payées me validerons les trimestres « manqués » de ma première année? (si 24 442€ = 4 trimestres, 50 000€ = 8 trimestres ?). Merci pour vos explications.

Bonjour, en profession libérale, comment peut-on valider 2, 3 ou 4 trimestres puisque, quand on est AE, le CA est limité 32 000 € et quelques ??? Merci de votre réponse. Véronik

@Daudon Véronique J’ai parcouru de nombreux sites et postés de nombreux messages (voir mon post du 21 janvier) et je n’ai toujours pas de réponse à cette question. C’est désespérant. Bon courage.

Bonjour, Je facture des prestations de service ainsi que des ventes. les 2 CA sont proches.
Si le CA prestation est superieur au CA vente, pour valider 2 trimestres je dois avoir un CA global suppérieur à 7088 ?
Si le CA vente est supérieur au CA prestation, pour valider 2 trimestres, mon CA doit etre supérieur à 12221 ?
Je n’ai pas vraiment compris les réponses données à @pascal
merci de vos éventuelles précisions.
sabine

Bonjour ,

A) savoir dans quelle catégorie s’inscrire si l’on fait : de l’ ACHAT VENTE avec MAIN D’OEUVRE (instalation du matériel que l’on vend)
Dans ce cas ya t’il des SEUILS , des % de matériel et main d’oeuvre ?

B) étant en retraite secteur du bâtiment aimerais s’inscrire en AE,dans le bâtiment(achat /vente/instalation)
Si je valide des trimestres de « CA » ,aurais-je des COMPLEMENTS de retraite lorsque j’arrêterais l’AE ???

si je comprend bien, mon chiffre d’affaire d’environ 2000€ ne sert absolument à rien pour ma retraite, et les autre cotisation, je m’en moque par ce que je suis salarié à temps complet, je me donne beaucoup de mal pour faire 2000€ de chiffre, en plus de mes 3 enfants à m’occuper, ma maison à restaurer, je le déclare en espérant avoir un petit complément pour ma retraite, donc je vais arrêter mon activité complémentaire qui ce développais doucement mais pas assez pour avoir de trimestre validés, merci le système français.

Bonjour,
Je suis à la retraite à taux plein (173 trimestres travaillés). J’ai 64 ans. J’ai eu une auto-entreprise de 2009-2011 et donc des trimestres en plus (4 par an vu la façon de calculer, je déclarais 15 000 euros/an). Ai-je droit à un complément de retraite ? Si oui à qui dois-je m’adresser ?
Merci de votre réponse

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)