← Partagez cette page

Mélenchon veut supprimer l’ auto-entrepreneur : promesse de candidat !

Par:
Catégorie(s): Actualités

Le candidat aux élections présidentielles de 2012 Jean-Luc Mélenchon a fait une promesse très claire : s’il est élu il supprimera le statut d’auto entrepreneur qu’il considère comme « une arnaque de première grandeur » ! Comme promis, nous suivons de près les promesses mais aussi tout ce que les candidats aux élections présidentielles de 2012 disent ou pensent concernant notre cher statut d’autoentrepreneur !

Le jeudi 8 mars 2012 le candidat du Front de Gauche en pleine campagne présidentielle avait rendez-vous avec 7 lecteurs du Parisien, au siège du journal à Saint Ouen !

Elections Présidentielles 2012

Les réactions semblent unanimes sur le fait que c’est un candidat humain, qui aime les gens et le contact : lors de cette rencontre avec des lecteurs du journal Le Parisien il fait bon effet, même auprès de ses interlocuteurs qui ne partagent pas les mêmes convictions politiques !

Son grand axe de bataille pour la campagne présidentielle semble clair : c’est la lutte contre la précarité, et pendant son entretien de plus de 2h30 il met notamment l’accent sur la précarité des jeunes pour laquelle il indique avoir même inventé un mot, le « précariat », mélange de prolétariat et de précarité. Sa vision semble claire sur le cercle infernal que vivent de nombreux jeunes qui cherchent à entrer dans la vie active : sans CDI, on ne vous prête pas d’argent et on ne vous loue pas d’appartement et ainsi de suite… on tombe vite dans la précarité ! Et le candidat Mélenchon continue ainsi :

« On a généralisé les contrats atypiques : 80% des embauches se font en CDD, il faut onze ans à un jeune pour décrocher un CDI. Désormais, cela concerne aussi les qualifiés, ingénieurs, architectes, etc. » […] « Le précariat est une maladie abominable de la société. Nous devons l’éradiquer. »

Jusque là on ne peut être que d’accord avec le fait de vouloir éradiquer la précarité ! Mais pour la suite, chacun jugera en fonction de ses convictions politiques et de son propre vécu :

« Il faut une mesure radicale. Il y a 850.000 précaires dans la fonction publique : on titularise tout le monde! Dans le privé, interdiction d’avoir plus de 5% de l’effectif en contrat atypique pour les grandes entreprises et plus de 10% pour les PME. Je supprimerai également le statut d’autoentrepreneur, arnaque de première grandeur. »

La promesse du candidat est lancée : « Je supprimerai également le statut d’auto entrepreneur » !

Il est dommage de constater l’amalgame entre précarité et auto-entrepreneur ! Oui il existe des demandeurs d’emploi en situation précaire qui cherchent en vain à s’en sortir en créant une entreprise individuelle avec ce statut. Oui il y a des personnes qui se précarisent en quittant leur emploi pour se mettre en autoentrepreneur sans comprendre les difficultés réelles pour développer leur activité. Mais faut-il généraliser ? Non !

Sans le statut auto-entrepreneur combien de jeunes (et moins jeunes) n’auraient jamais franchi le pas de l’entrepreneuriat ? Pour beaucoup c’est une étape nécessaire pour commencer puis développer leur entreprise !

Monsieur Mélenchon, avez-vous aussi pensé aux jeunes qui n’arrivent pas à trouver un emploi salarié et qui arrivent malgré tout à s’en sortir avec ce statut, le temps justement de décrocher enfin l’emploi dont ils rêvent ou de faire leurs preuves avec ce statut car ils n’avaient pas de références préalables ?

Pour certains ce statut permet aussi de rebondir après un échec ou un licenciement, de se sentir à nouveau utile et valorisé : que faites-vous de la confiance en soi retrouvée et du sentiment positif inspiré aux yeux de ses proches ? C’est important pour repartir dans un cercle vertueux qu’on ne retrouve pas forcément autrement !

Et quid des très nombreux auto-entrepreneurs pour qui ce revenu complémentaire donne une bouffée d’oxygène incroyable à leurs finances de salarié ?

Avez-vous aussi pensé au sentiment de tous ces « petits » entrepreneurs que nous sommes et qui permet pour certains de développer la confiance en soi, de développer de nouvelles compétences (commerciales, marketing, etc…), d’apprendre à s’organiser et à gérer sa trésorerie, à développer son réseau relationnel, etc… Toutes ces compétences ne sont pas systématiquement enseignées à l’école ou à l’université et elles sont pourtant si utiles dans de nombreux contextes !

 

Le statut d’auto-entrepreneur est une formidable opportunité dans tous ces cas et dans bien d’autres encore ! Il faut le préserver, mais mieux accompagner les créateurs et porteurs de projet pour qu’ils ne se plantent pas ! C’est ça la mesure et la promesse que nous attendons des candidats aux élections présidentielles de 2012 !

 

En savoir plus :

Page Wikipedia de Jean-Luc Mélenchon

Le site de campagne de Jean-Luc Mélenchon

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Je serais curieux de voir des chiffres réels sur les autoentrepreneurs qui réussissent à long terme ?

J’adore la pub au milieu qui abonde dans le sens de l’article : « j’ai commencé a trader et fait 240€ en moins de 3 heures – iForex » HAHA !

bonjour
il ne sais pas de quoi il parle c’est du n’importe quoi
supprimer la seule chose bien faite depuis 5 ans
ont ils seulement vus des autoentrepreneurs et discuter
sur le statut je crois pas ?????????

Entièrement d’accord avec le rédacteur de cet article.
Il est évident qu’il ne faut absolument pas mettre tous les autoentrepreneurs « dans le même panier ». S’il y a ceux qui s’engagent dans cette voie et qui malheureusement, mal préparés, échouent et se trouvent à ce moment-là dans une situation dramatique,
Il ne faut pas oublier tous ceux qui, retraités n’ont pas assez pour vivre, ceux qui ayant atteint la cinquantaine trouvent difficilement du travail ou s’ils en trouvent sont à temps partiel souvent mal rétribués et je pense en particulier aux femmes.
Ce Mr MELANCHON, comme d’ailleurs beaucoup d’autres candidats, sous le couvert de grandes idées de gauche n’y connait absolument rien et ferait bien de rencontrer les autoentrepreneurs qui s’en sortent et qui ne veulent pas voir leur nouvelle vie réduite à néant.

Je crois en ce candidat mais pas aveuglément, le fait de supprimer ce statut ne rentre pas dans mes convictions, mais attention, il veut supprimer ce statut mais peut être veut il le remplacer par un autre statut mieux construit ou faciliter la création d’entreprise via les autres statuts.
Conclusion: J’espère qu’il va en reparler plus en détail, sinon sans ça, on ne peut tirer des conclusions claires

je trouve que c’est un bon statut pour démarrer.

Bonjour,

Un candidat de plus qui ne comprend rien à l’auto-entrepreneur et aux besoins du citoyen. L’opposition (Mélenchon et les autres) n’a qu’une idée en tête, éliminer coûte que coûte les changements appliquer sous la présidence Sarkozy. Nous retrouvons une fois de plus la guéguerre des partis.

Seulement, le statut d’auto-entrepreneur est la mesure la plus populaire de ce quinquennat. Les candidats de l’opposition semble l’oublier et se foutre complétement de l’avis du citoyen sur la question. C’est bien dommage, nous avons le bulletin et nous sommes nombreux. Une chose est sûr, si le statut d’AE venait à disparaitre, mon entreprise disparaitra également ! Merci à tous ces candidats soit disant proches du peuple.
Tous les candidats 2012 sont pour le moins inquiétants, l’avenir me fait peur…

C’est catastrophique!

L’auto-entreprise, c’était la seule solution pour que je refasse surface dans ma vie professionnelle!

Je suis phobique sociale et c’était la seule solution qui me paraissait viable pour moi et qui m’encourageait à m’en sortir après 16 ans de vie commune en étant femme au foyer, je suis abandonnée par mon concubin et je suis sans ressources!

Il faut quoi ? Se suicider ? Moi je veux pas bosser pour un petit merdeux de chef et gagner 3 ronds !!!!!

Bonjour,
En même temps, va t-il être élu, j’en doute. Concentrons nous sur les propositions des candidats « sérieux » .
Et que nous proposent ils dans ce cadre ?????
Bonne soirée à tous
Catherine

Bonjour,
Comment ne pas s’interroger sur les conséquences pour les Auto Entrepreneurs d’une élection du candidat Hollande qui fait du pied sous la table à Mélanchon (tranche d’imposition à 75%) et que l’on peut envisager dans un gouvernement socialiste ?

Bonjour,

Supprimer pour remplacer par un vrai statut de travailleur indépendant, ce n’est ni pour gêner les créateurs d’activité, ni pour s’en prendre aux entrepreneurs pauvres. Il s’agit de protéger par des acquits sociaux tous les travailleurs et proposer une égalité devant les charges et les prestations. (je suis auto-entrepreneur).
Cordialement

Jean Montigny

Eh bien sans ce statut, bon nombre de personnes n’auraient pas l’emploi qu’ils se sont crées à la force de la volonté, Ce statut leur permet de tester leur capacité d’entreprendre dans un domaine qui leur est propre, laissant place à un emploi salarié pour ceux qui n’ont pas forcément les idées ou l’énergie pour se prendre en main et gérer une mini activité déclarée ! oui ! déclarée et apportant sa contribution aux finances de l’état, chose qu’il fallait faire au noir avant cette loi parce qu’il n’y avait pas de loi permettant de faire honnêtement un petit boulot, ou une mini-activité !
Avant cette loi,lorsqu’on pouvait gagner de l’argent en menant une activité quelconque, les démarches auprès des chambres des métiers obligeaient à une création d’entreprise systématique très décourageante pour des personnes simples, sans compter le minimum de charges sociales à payer même si il n’y avait aucun bénéfice en début d’activité, avec des prévisions totalement aléatoires.
IL faut conserver le statut auto-entrepreneur qui est à la portée de chacun,il permet d’apporter de l’eau au moulin, de mettre du beurre dans les épinards, ou tout simplement accéder à un emploi gratifiant pour ceux ou celles qui sont écarter de l’emploi de par leur âge par exemple, mais qui ont tant d’énergie et de ressources, mais qui, leur dit-on, « ne valent plus rien sur le marché de l’emploi »
Je dis longue vie à l’auto entrepreneuriat ! je pensais juste qu’il serait plus limité afin d’éviter la concurrence déloyale avec les entrepreneurs qui eux paient des charges supérieures Je pense que ce statut est à peaufiner pour qu’il soit plus juste, et qu’il soit surveillé pour éviter les abus de toutes sortes et que sa fonction première ne soit détournée !

« Avant cette loi,lorsqu’on pouvait gagner de l’argent en menant une activité quelconque, les démarches auprès des chambres des métiers obligeaient à une création d’entreprise systématique très décourageante pour des personnes simples, sans compter le minimum de charges sociales à payer même si il n’y avait aucun bénéfice en début d’activité, avec des prévisions totalement aléatoires. »
C’est sans compter les obligations comptables dont la charge n’est pas négligeable
et que le candidat Bayrou envisage de rétablir pour l’AE.

Cette « arnaque » comme il dit, moi, elle me permet d’avoir des revenus, pas énormes certes, mais qui, en plus de ceux de mon mari, nous permettent de vivre à peu près correctement.

Si le statut d’auto-entrepreneur disparaît, ma boîte coulera à cause des charges sociales et autres obligations diverses.

Il suffirait de mettre tous les politiques au RSA, là au moins, ils sauraient peut-être quoi faire…

Attention, je n’ai rien contre ce statut, en ce qui concerne les gens qui ont la tête sur les épaules et qui connaissent la valeur de leur travail.

Je suis entrepreneur, pas auto mais en Sarl. Loin de moi le discours du jaloux en ce qui concerne les charges ou ce genre de choses. Chaque statut à ses avantages et ses inconvénients.

Ce que je regrette avec le statut AE, c’est surtout que beaucoup de gens se sont fait miroiter des revenus important sans effort ou presque, la réalité est là.
J’aimerai vraiment connaître le nombre d’AE qui vivent de leur activité et ne sous-vendent pas leur connaissances pour grappiller un peu d’argent de poche.
Je pense notamment aux étudiants qui propose tout un tas de « prestations » dans leur domaine d’apprentissage à des prix défiant toute concurrence et s’étonnent après de ne pas trouver de boulot dans un secteur que ces pratiques ont tuées.

Pour ma part, la charge de travail est très important, nécessiterai un salarié de tout urgence. Seulement le secteur est tellement désastré qu’il n’est pas, financièrement, possible d’embaucher. Pour survivre, à part engranger des tonnes d’heures de boulot et faire le boulot pour deux voir trois, je ne vois pas trop comment on pourrait évoluer tellement les tarifs sont tirés vers le bas.

Alors supprimer ce statut, clairement non!! Mieux encadrer les pratiques et la concurrence, OUI! De toute évidence, c’est une mesure électoraliste pour appâter les dirigeants de TPE qui peuvent nourrir une certaine rancoeur à l’égard de ce statut et ne se retrouvent pas dans le discour de Sarkozy. Je ne pense pas qu’il y ai un seul candidat vraiment intéressé dans les difficultés financières des auto-entrepreneurs et des tout petits patrons de TPE.

Je voterai pour le premier candidat qui envisagera sérieusement de mettre son nez dans le bordel innommable qui nous concerne tous : le RSI!

moi grâce ma creation d’autoentrepreneur depuis 2010 je revis

Je ne vois pas pourquoi il y a cette polémique entre les statuts des artisans, entreprises et celui des auto entrepreneurs. ce n’est pas très constructif.

Le montant des chiffres d’affaires sont complétement différents.

Je dirais que c’est complémentaire dans bien des domaines, notamment pour les prestations de services ou bien les travaux que les entreprises ou artisans ne veulent pas faire par manque de temps ou bien parce qu’il ne veulent pas faire le boulot, le jugeant pas rentable par exemple.(et j’en connais!)

Et c’est là que l’AE peut avoir son intérêt et son utilité !

L’AE peut également mettre le pied a l’étrier à une jeune entreprise pour voir plus grand après, permettant de pas fumer les plombs dans les 5ans (je connais!,j’ai déjà gouté!).

Maintenant on peut toujours faire évoluer le statut, par exemple pour ceux qui son en AE tout en étant salarié (idem les retraités) on pourrait, par exemple, réduire de moitié le plafond du CA (personnellement je fais pas le quart et cela me conviens parfaitement, c’est parfait pour arrondir ces fins de mois, cotiser et payer des impôts en plus!).

A propos des impôts et pour montrer l’absurdité du système et son incohérence, je paie les impôts de l’AE (mesure libératoire) et je n’en paie pas en tant que salarié grâce au niches fiscales légales ! (frais véhicules, crédit d’impôts, etc) Conclusion, si je devais arrêter mon AE pour quelles raisons que ce soient, je ne paierais plus aucun impôts!

Comme j’ai lu ci et là le statut d’auto entrepreneur ne plait pas a tout le monde, c’est vrai ,la gestion est plus simple (pourquoi en France veut on détruire ce qui marche bien), il n’y a pas de contrôle mais ce n’est pas pour autant le berceau de la fraude fiscale (si c’était le cas on resterait au noir! non? )

Là ou la plupart se trompent c’est dans les motivations de la création de ce statut. Il est clair qu’il s’agissait de faire baisser le nombre d’inscrits à l’ANPE (NDLR : Pole Emploi car l’ ANPE n’existe plus), de mettre en évidence les travailleurs au black potentiels, de faire un effet « la France qui entreprend », et de mettre en place une formule dite simplifiée.
Mais au final, c’est un statut bancal, mal préparé, à la hâte, comme toutes les propositions de ce gouvernement : des pansements.
Et lorsque le candidat Mélenchon parle de supprimer ce statut c’est bien pour mettre en place quelque chose de réfléchi qui permettra à ceux qui le souhaitent d’avoir un vrai statut d’entreprise simplifié. Ce statut existe déjà avec la microentreprise qu’il suffisait de modifier d’ailleurs en mettant en place une procédure de création simple.
Parce que pour être bancal le statut d’auto-entrepreneur fait fort : pas de prise en compte des frais de fonctionnement, charges qui vont en s’alourdissant, pas de pérennité possible avec de petits revenus (les taxes locales arrivent par surprise dès la fin de la 2e année), aucune contrainte liée à la formation en terme de gestion, de calcul des prix, de respect des lois du marché, effet de concurrence déloyale, aucune info sur l’absolue nécessité d’une assurance professionnelle (qui n’est pas donnée), et j’en passe.
C’est clair que l’idée est séduisante, mais ce n’est pas un statut pérenne : copie à revoir.

Je vais avoir 58 ans, je dois prendre ma retraite à 65 ans si je veux une retraite complète – je ne peux plus travailler sous pression physiquement et moralement – ce statut est une merveille pour aller à son rythme tout en vivant financièrement correctement jusqu’à mon départ à la retraite. Je pense que cette campagne électorale se déroule au niveau des caniveaux tant du côté journalistiques que politiques. On devrait leur donner au maximum le plafond de l’ Auto Entreprise + frais et les indexés sur le smic.

Ah c’est facile de supprimer ce que les autres ont mis des années à mettre en place.

Est-ce que cette proposition doit être un argument valable pour un candidat aux présidentielles.

Au lieu d’apporter les solutions concrètes aux problèmes que vivent nos concitoyens, certains candidats se prennent pour des exterminateurs.

Encore un faux débat stérile.

Hollande souhaite lui aussi mettre son grain de sel dans le statut auto-entrepreneur, il souhaite complexifier le régime, alors que c’est justement ça qui rend le statut intéressant !

« Ah c’est facile de supprimer ce que les autres ont mis des années à mettre en place. »

je rigole doucement quand je lis ça ! ce statut a été mis en place et bâclé en quelques semaines au plus…

Voilà quelques jours que je suis auto-entrepreneur. J’ai préparé cette transition depuis 1 an. J’ai pesé le pour et le contre. J’ai écouté et lu les témoignages d’autres auto-entrepreneur. Je suis d’accord pour améliorer l’accompagnement autour de ce statut pour péréniser l’activité et la faire grandir dans les meilleurs conditions. Etre au prix du marché est très important, se renseigner et ne pas dévaloriser notre prestation en pratiquant des prix trop bas. Pourquoi pas créer des maisons de prestation d’auto-entrepreneur…
En tout cas, je me sens libre et autonome. C’est un statut qui donne la place à nos capacités personnelles et professionnelles que l’on peut faire évoluer à notre rythme. Il faut encore l’améliorer et le sauvegarder.

Il me semble qu’en parlant d « arnaque » et de précarité, le candidat du Front de Gauche ne veut pas tant parler de ceux qui échouent en tant qu’AE et sont donc précaires, que des grosses boîtes qui licencient leurs salariés pour externaliser leur travail en tant qu’AE.

C’est un véritable problème, à de nombreux niveaux.
Bien évidemment, le principal est celui de fuite de la fiscalité, qui est bien ce pour quoi les entreprises en question le font : plus aucune charge sociale à payer.
Mais pour l’ex-salarié, et c’est probablement ce que dénonce encore plus le FdG, c’est l’absence de protection sociale, et la faiblesse qui découle du morcellement de la main-d’œuvre : pas de syndicalisation possible, pas de protection en cas de licenciement (c’est un simple arrêt de reconduction du contrat), pas de protection par les conventions collectives…
Par ailleurs, même au niveau RSE, c’est problématique : la boite qui externalise peut rejeter ses fautes sur son “sous-traitant”.

Bon, maintenant, il n’empêche que personnellement, ça m’ennuie, tout autant que la plupart de ceux qui viennent ici, j’imagine ;)
Je comprends la necessité de faire evoluer le statut d’AE pour éviter le type de perversion du statut décrit ci-dessus, mais faire l’amalgame entre le « vrai » qui lance son activité seul, pour tester ou à titre complémentaire, et l’autoentrepreunariat “subi” est bien dommage.

Merci en tous cas à la rédaction pour cet article que je trouve très juste et impartial face à une déclaration qui aurait pu être prise comme purement agressive, et à la majorité des participants à cette discussion, qui gardent la tête froide :) Suffisamment rare dans les commentaires d’articles politiques sur le net pour le souligner…

Gérard soit tu es un idéaliste utopique ou bien tu le fais exprès. Tous ce qui fonctionne en France est voué à la destruction a plus ou moins court terme. L’AE n’est pas une mauvaise solution, elle peut être bien sûr améliorée comme tout,si j’avais eu l’AE il y a 10ans j’aurais pas fumé les plombs 5ans plus tard à cause des monumentales charges et autres sans pour autant gagner le d’argent.

Mais l’AE aussi succombera malheureusement au lobbying que certains candidats cautionneront.

En France dès que l’on a un moyen de gagner un peu d’argent, c’est la fin du monde et les politiques quels qu’ils soient, s’évertueront a détruire ce qui peut enrichir ces concitoyen, en France gagner le l’argent n’est pas normal ou tabou (je parle des classes basses et moyennes, les riches ne sont bien évidemment pas concernés)

En complément a mon message précédent,un morceau de mon texte à sauté!

…tu le fais exprès. Si Mélenchon supprime l’AE ce n’est certainement pas pour faire autre chose à la place, mais bien pour faire plaisir aux entrepreneurs et aux artisans qui n’arrête pas de pleurer de puis que l’AE est sortie. Alors oui il faut peut être un minimum d’encadrement mais il ne faudrait pas non plus alourdir le système et augmenter la pression fiscale, charges et rendre les AGA obligatoires augmentant encore plus la pression financière, si c’était le cas l’AE n’aurait plus de sens, puisque son but est de simplifier . Mais bon en France pourquoi faire simple alors que l’on peu faire compliqué…

RASSUREZ-VOUS MELENCHON NE SERA PAS ELU

Marchais n’a pas été élu pourtant il y avait des ministres communistes au gouvernement en 81 …

ah bah, je ne suis pas le seul à dire que ce statut est vain :
dugomo.com/2012/01/auto-entrepreneur-con/

@Bruno

Les autoentrepreneurs n’ont pas besoin d’AGA mais de formation à la réalité du marché.

@Gérard :Je suis d’accord, il faut une formation (ce qui est mon cas) pour tous ceux qui travaille dans un métier donné quel que soit le statut d’ailleurs, je pense que prouver au moins sa compétence par un diplôme ou une formation serait effectivement le minimum pour éviter de voir se développer une multitude d’affaire sans compétence particulière, plombant ainsi les autres activités qui elles seraient « professionnelles ». Ces entreprises sans compétence seraient d’autant plus nombreuses si la mise en place est simple et rapide comme l’est l’AE. Conclusion une formation paraît indispensable.

En Allemagne par exemple, il est impossible de travailler dans une branche si on a pas le diplôme requis. donc pas d’entreprise créée sans compétence dans le domaine

Je sais qu’il n’y a pas besoin d’AGA ou de comptable au vu de l’activité simplifié, mais j’ai peu que se soit le cas rapidement par les décideurs d’en haut.

C’est assez surprenant cet état d’esprit consistant à tout vouloir verrouiller !
S’agissant de métiers nécessitant des compétences précises, celles-ci sont déjà exigées puisqu’une inscription à la chambre des métiers est nécessaire (notamment pour les métiers du batiment).
De là à vouloir généraliser à tous les cas, celui de la corporation qui vous concernent !
Les obligations comptables (vérification par un expert, etc.) sont comme pour les charges sociales un frein important à la création d’entreprise.
Qu’elles le deviennent au-dessus d’un certain CA et après 2 ou 3 années pourquoi pas mais encore, de là à généraliser d’entrée !
Que devient alors l’intérêt principal de ce statut qu’on veut vider de sa substance ?

entre un hollande qui se prend pour mitterand un melenchon qui essai de sortir des vannes a la coluche c’est plus une campagne mais un casting

Je suis pour … L’Auto Entrepreneur cette grande arnaque … En 2 ans, le RSI me réclame 8000€, a voulu m’envoyer un huissier en fin de 1ere année alors que j’avais gagné 1000€ la 1ere année ! Sans parler de la taxe surprise locale (exonérée les 3 premières années), la tva qu’on paie, les 20% et plus à cotiser + 10% sur les impots

bref il est loin le discours du « travailler en AE vous ne paierez que si vous gagnez de l’argent » ! A noter que je me suis désinscrit fin d’année soit 2 ans après avoir créé quelque chose. Je retourne au fondamental : le black !

En recherche d’emploi depuis 5 ans, sans rien trouver car je n’ai pas de véhicule (à la campagne, pas de transport en commun et impossible de trouver un logement « en ville »), je me suis installée auto-entrepreneur sur internet. Je travaille et gagne 200euros de plus qu’au rsa, et j’espère continuer à progresser! M. Mélenchon me déçoit, il n’a rien compris aux gens qui essayent de s’en sortir. Je voulais voter pour lui, il aura une voix de moins, je voterai blanc car toutes ces personnes ne pensent pas à nous, on peut crever dans notre coin… Dégouté!!!!

et bien il n’aura pas ma voix !

et que fera t ‘il de nous ? je fais partie de ceux qui ont eu l’ honnêteté de se déclarer pour une activité artisanale d ‘appoint qui ne me permet effectivement pas de vivre mais qui met du beurre dans les épinards dans le budget familial…. il va favoriser ainsi le retour du « travail au noir »….

De tout façon, que se soit lui ou un autre ils veulent arrêter le statut Auto entrepreneur, les chiffres sont erronés, les plafonds augmentent sans arrêt, on ne cotise pas pour la retraite du fait de ces plafonds qui augmentent….Mais ça reste le statut le plus abordable, malgré tout.
Et puis dans ce cas il faudrait aussi supprimer le statut de micro entreprise, on est dans les mêmes paramètres……
Et puis qui croit en Mélanchon ????
On ferait mieux d’élire des financiers plutôt que des politiques, les bilans seraient un peu plus juste à mon avis, mais c’est mon avis

Euh…. alors là je suis juste outrée! Le statut auto-entrepreneur (personnellement) m’a permis de me remettre sur le marché du travail et de bien vivre même… Lorsque qu’on à un projet mûrement réfléchi, que l’on est prêt à se battre au même titre qu’un entrepreneur lambda, je vois pas pourquoi le statut serait de la mer**. Les propos de Mr. Mélenchon me déçoive (pas pour la personne) mais pour la mentalité tout simplement! Car malheureusement encore beaucoup de personnes pensent comme lui! Alors même si certains se mettent sous ce statut pour se protéger, pour « tester » sans vraiment réfléchir, derrière certains le font avec beaucoup d’amour et de convictions!… Enfin je m’arrête là, ça me fait bouillir le sang!

« …/… toutes ces personnes ne pensent pas à nous … »
C’est peut-être raccourci un peu vite : le RSA comme le statut AE ne sont pas tombés du ciel par enchantement ;)

Et que propose-t-il à la place de ce statut ? Car c’est bien le souci de tous ceux qui annoncent la suppression de l’AE, il ne font aucune nouvelle proposition ! Que vont devenir ceux qui, comme moi, ont choisit ce statut pour avoir un complément de revenus ? Aujourd’hui je peux améliorer mes revenus grâce à ce statut, chose que je ne pourrais pas envisager avec des charges + importantes. Je suis arrivée à un équilibre en moins d’un an et mon CA progresse mais pas au point d’en faire mon activité principale, ce que je ne souhaite pas de toute façon, préférant garder une autre activité salariée à côté. Donc avec la plupart des candidats, je serais obligée d’arrêter et de retourner dans la précarité…d’où la bêtise de ce genre de discours, il se contredit lui-même !! Combien de personnes sont sortis de situation catastrophiques en osant créer leur emploi grâce à la simplicité d’accès à l’auto-entreprise qu’offre ce statut ? Tous ces candidats sont tellement loin de la vérité qu’ils me font peur !

Bonjour, je suis dans le même cas, que christ et je me demande bien comment nous allons faire si ce monsieur fou la merde en supprimant l’auto entrepreneur.
Il ne pense pas aux personnes qui se saignent tout les jours pour y arriver, car ils non plus que sa pour être comme monsieur tout le monde et ne plus être catalogué de chômeur professionnel ou considérer comme cas  » Sociaux « .
Alors laissons nous travailler et surtout nous revalorisés.
Il faut voir aussi a ne pas ce faire avoir par les impôts et tout le reste qui nous demande de l’argent, comme il est mentionné dans le commentaire de « Julien » 2 Commentaires plus haut.
D’un côté ils nous permettes de nous en sortir( et c’est un bien grand mot » en nous permettant de nous mettre en auto-entrepreneur et de l’autre ils nous fusille en nous demandant des sommes faramineuse en impôts et tout le reste.
Dans tout cela, que doit on faire exactement.
Continuer a toucher le RSA allonger dans son canapé.Faire du black, ou alors aller chercher du travail et être sous payer car trop qualifié !!!! allez savoir……..
Moi perso, je tiendrais le plus longtemps possible et après bonjour l’ANPE et tout le reste.
Sa fait vraiment chier quand même………….. Merde.

c’est vraiment inadmissible
le travail au noir va revenir si ce statut disparaît
l’auto entrepreneur c’est vraiment une bonne chose pour démarrer

ce statut pour ma part me permet d’assouvir pleinement ma passion, et m’apporte un peu de beurre dans les épinards, la possibilité de partir en vacances et l’épanouissement total!!!!!!
Si jamais je devais abandonner cette activités la déprime me guette…..
Bon on en est pas encore là….. il faut déjà qu’il soit élu….. je sais donc déjà ce qu’il me reste à faire….

Excusez-moi, mais les personnes critiquant cette proposition car auto-entrepreneuriat est pour eux un moyen de « sortir de la précarité », leur emploi salarié ne leur suffisant pas ou situation équivalente, me semblent se tromper largement en accusant Mélenchon de ne pas reconnaître leurs difficultés.

Quitte à examiner les propositions, il faut le faire de manière intégrale : le Front de Gauche propose avant tout de nombreuses mesures visant à très fortement diminuer la précarité du travail. En particulier, une hausse du SMIC à 1700€ et une limitation du nombre d’emplois autres que CDI dans une structure à entre 5 et 15% selon la taille de l’entreprise (quotas donnés de mémoire, peut-être de légers écarts).
Il s’agit justement du cœur de la stratégie de cette mouvance politique, et on peut d’ailleurs expliquer en partie son désamour pour l’Auto Entrepreneur de par le fait qu’elle déresponsabilise les grandes entreprises, l’État, et globalement la société, de la précarité des salariés : “après tout, s’ils ne sont pas assez bien payés, ils n’ont qu’à créer leur boîte, avec l’AE c’est facile, leur précarité, c’est de leur faute, ils sont feignants !”.

Au final, un éventuel abandon de l’AE (qui, comme d’autres l’ont souligné ici, arrivera certainement d’une manière ou d’une autre, quel que soit le parti élu…), **s’il se faisait dans de telles conditions** (i.e. accompagné d’une réelle lutte contre la précarité salariale) ne me semblerait réellement problématique que dans un nombre réduit de cas :
1. “test” d’une activité libérale.
2. Activité annexe pour un étudiant.
(si vous en voyez d’autres, je vous en prie, donnez-les ! :) )

Le cas “étudiant” est déjà critiqué aujourd’hui, les professions libérales équivalentes établies les accusant de casser les prix…
À titre personnel, ayant utilisé ce statut pour travailler avec des associations n’ayant de toute façon pas les moyens de payer un service effectué par un professionnel, je pense que ce type de cas gagnant-gagnant-gagnant (étudiant/association/collectivité) devrait continuer à être encouragé.

Pour le cas du “test”, il semblerait intéressant de proposer un statut offrant des possibilités équivalentes (EIRL… ?).

La véritable question, face à ce qui est très clairement une annonce simpliste et (légèrement) médiatique, est de déterminer la proportion de ces cas “légitimes” par rapport à ceux qui ne sont qu’une lutte contre la précarité, que ce parti souhaite abolir **avant** le statut d’Auto Entrepreneur, et quelle offre sera faite pour les remplacer en cas d’un abandon effectif.

En quoi ce statut serait incompatible avec des mesures de lutte contre la précarité comme les définit Mélenchon ?
En quoi serait-il indispensable de supprimer ce statut pour agir ?

Arrêtez de vivre au pays des bisounours Matti, comment voulez-vous forcer les patrons à nous payer + alors que ce sont eux qui dirigent le monde ?? Savez-vous où habitent les + grands dirigeants de FRANCE, où vont leurs impôts ?? Cherchez plutôt de ce côté !
Les auto entrepreneurs sont fiers de gagner des revenus avec leurs efforts, pourquoi leur enlever ça ??
Quels sont les arguments valables pour une suppression de ce statut et la mort de toutes ces petites entreprises ??
Avez-vous pensé à ceux qui ont CHOISI de réduire leur temps de travail salarié pour mieux s’épanouir dans leur passion en tant que Auto-Entrepreneur ? Mon entreprise commence à produire des bénéfices intéressants et d’après vous je laisserai tomber si j’avais un meilleur salaire ailleurs ? Je vais vous surprendre mais NON, parce que je suis heureuse de pouvoir exercer ma passion de manière à en vivre partiellement.

@jpeg
Cf. commentaire plus haut : l’AE est déjà utilisé par certaines entreprises comme une externalisation forcée les affranchissant de toute obligation envers leurs ex-salariés. J’imagine donc que cela serait encore plus incompatible avec des mesures coercitives telles qu’une forte hausse du SMIC… Il faudrait certainement encadrer un peu plus le statut. Des idées en vrac (attention, dans tous mes commentaires, je ne représente personne d’autre que moi-même, et notamment _pas_ le Front de Gauche : je ne connais pas leurs propositions en ce qui concerne l’AE au-delà de cette annonce de suppression) : avoir plusieurs clients / limiter la taille des clients…
Tenez, pour appuyer mes dires :

@survivante
> « comment voulez-vous forcer les patrons à nous payer + alors que ce sont eux qui dirigent le monde ?? »
Par la Loi, tout simplement. Si les patrons dirigeaient réellement intégralement le monde, pouvez-vous m’expliquer pourquoi le SMIC actuel ? Nous vivons dans une société encore régulée par un certain nombre d’héritages sociaux, et le SMIC en fait partie. Le salaire minimal existe déjà aujourd’hui, je ne vois pas ce qu’il y a de particulièrement impossible à le revaloriser plus fortement que ce qui se fait déjà.

> « Savez-vous où habitent les + grands dirigeants de FRANCE, où vont leurs impôts ?? »
Non, j’avoue ne pas savoir où habitent les plus grands dirigeants, mais je pense que le problème principal dans une éventuelle forte hausse du SMIC ne serait pas avec les plus grandes entreprises, mais bien avec les PME, auxquelles il faudra soit laisser du temps en étalant la hausse sur plusieurs mois, soit garantir la trésorerie, pour ne pas les mener à l’asphyxie le temps que la croissance générée par la hausse des salaires compense les dépenses de la-dite hausse.
Il semblerait de toute façon que les très grands groupes et leurs dirigeants soient dans un tel état d’indécence aujourd’hui, comme vous vous en faites vous-même l’écho, pour ne pas avoir à trop se soucier de leur réaction. Si leur siège social n’est déjà plus en France, je ne vois pas ce qu’ils auraient à dire de la politique de notre pays.

> « Quels sont les arguments valables pour une suppression de ce statut et la mort de toutes ces petites entreprises ?? »
Cf. l’article et ses nombreux commentaires : la précarisation qu’il peut engendrer pour des personnes trop promptes à se lancer, sa corruption par certaines entreprises, la justification qu’il offre à la précarisation du salariat…
Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : je n’ai aucune donnée chiffrée pour décider si la proportion d’entreprises testées par le biais de l’AE et réellement profitables compense les inconvénients listés ci-dessus ou non. Vous demandiez des arguments, en voilà.

> « Avez-vous pensé à ceux qui ont CHOISI de réduire leur temps de travail salarié […] »
Eh bien voilà, on peut ajouter ce point aux deux que je listais plus haut, en en demandant d’autres : la réduction volontaire du temps de travail salarié. Effectivement, très bon cas d’utilisation de l’AE !
Si vous relisez mon commentaire, vous verrez qu’il commence par “les personnes critiquant cette proposition car l’auto-entrepreneuriat est pour elles un moyen de « sortir de la précarité »”. Si vous avez choisi d’être AE pour “mieux vous épanouir dans votre passion”, c’est très bien, et n’a rien d’une décision forcée :)

Encore une fois : je suis tout à fait partisan de la liberté d’entreprendre que nous a offert l’AE (sinon que ferais-je sur ce site…), et je suis très heureux que le gouvernement sortant nous ait offert cette possibilité. L’abandon pur et simple de tout statut de ce type me paraîtrait une grande perte, ayant moi-même été le premier à en bénéficier.
Il me paraît simplement important d’avoir une vue globale des propositions du Front de Gauche, plutôt que de s’arrêter à “supprimer l’auto-entrepreneur” sans prendre en compte le reste du programme de lutte contre la précarité : lire que “toutes ces personnes ne pensent pas à nous”, entre autres, me paraît des plus incorrects ici. Ou bien sinon, c’est qu’il s’agit d’un “nous” bien singulier. Mais je ne connais aucun candidat qui fournira *la* solution miracle pour *ma* situation bien précise ;)

Il n’a pas tort : c’est une arnaque. Que le gouvernement puisse oser taxer deux fois les fournitures (une fois à celui qui les vend et une autre fois à celui qui les utilise puisque l’imposition se fait sur le CA et non le résultat) est un scandale en soi.

Personnellement c’est un statut de transition pour moi : si mon activité démarre bien, je changerai pour un statut plus juste.

oh non je trouve que c’est bien car au début les entrepreneurs qui n’ont pas de clientèle ça leur permet de faire autre chose à coté. Je trouve pas que c’est de l’arnaque. Pour les bénéfice non plus le calcul et facile : on donne notre bénéfice du trimestre et ça compte pour nous.
Que demande le peuple?

Je suis assez d’accord dans le sens où on va être flousés pour nos retraites avec un tel statut (voir les textes relatifs aux conditions pour valider 4 trimestres)… et puis, entre nous, c’est quand même bien le miroir aux alouettes ! Comptez vos frais d’un côté, vos charges, regardez ce que vous gagnez et voyez si sur un statut de micro ce n’est pas plus avantageux ! De toutes façons, la micro BNC ne doit plus exister, non ? Alors peut être qu’il la remettront en marche. Mais faut pas se leurrer : quand on (semble) nous donner d’un côté, c’est de l’autre qu’on nous prend !

Toutefois, ce statut a un bon côté : beaucoup de personnes ont pu se mettre à leur compte sans avoir peur du lendemain qui déchante des factures de cotisations. Mais c’est aussi la foire du n’importe quoi : du sois disant peintre (bâtiment) qui sous facture alors que le vrai pro n’arrive même plus à faire vivre son entreprise artisanale. Des particuliers alléchés par un bon devis qui se retrouvent avec des malfaçons impossibles à faire reconnaitre par les experts, puisque aucun recours…

Enfin, pour nous artisans d’art, faut juste pas tomber malade, pas être enceinte et pas devenir vieux et il est conseillé de mourir sans faire de bruit dans notre atelier… mais c’est la tendance générale en ce moment… serrons nous la ceinture !

PAS DE PANIQUE ! IL N’Y AURA PAS DE PRESIDENT MELENCHON;

Personnellement je me fais plus de souci pour trouver l’ issue qui me permette de continuer à produire à la fin des 2 années …ce statut me le permet car je vends sans bénéfice

Bonjour, l’auto entrepreneur est un statut récent qui mérite des évolutions, attention à ne pas toujours défendre ce statut fourre tout qui pour certain correspond à une mauvaise béquille de travailleur pauvre.

@Matti

Cette utilisation est déjà incompatible avec le statut AE d’ailleurs vous citez un contre exemple qui va dans mon sens puisque cette entreprise est en cours d’examen.

Beaucoup de critiques faites à ce statut le sont pas manque de connaissance.

Très intelligent ce Melenchon ! Aujourd’hui je vis de mon statut d’AE et j’ai pu me sortir de la galère en travaillant comme un acharné. Et avec un mec comme Mélenchon je fais quoi ? Je retourne dans la précarité ?
Ou alors j’attendrai que les autres bossent pour partager leur richesse avec moi. Pitoyable ce gars…

@Matti, les autres propositions ne sont rien d’autre que de la démagogie car aucune n’est réalisable, financièrement parlant !
Mais de toute façon il ne passera pas et c’est uniquement le sujet de l’AE qui m’inquiète car il est repris par tous juste au nom de « supprimons car c’est Sarko qui l’a fait » !(je précise là que je ne suis pas une pro-Sarko) la preuve, on attend toujours les propositions de remplacement pour ce statut.

Je n’entends parler que de suppression et ça s’arrête là ! C’est pour ça que je réagis à cette soi-disant « promesse ».
Si l’un d’entre eux nous disait seulement ce qu’il compte faire des AE, ça mériterait qu’on étudie ses propositions, mais là c’est « adieu , démerdez vous autrement, on s’en fout » !

Si vous avez choisi d’être AE pour “mieux vous épanouir dans votre passion”, c’est très bien, et n’a rien d’une décision forcée :)=> et donc, que faites-vous de moi ?? Je retourne à temps plein chez un patron et j’oublie mon épanouissement personnel ? Si on m’oblige à changer de statut, c’est ce que je devrais faire, car les charges de autres statut sont trop élevées. Et donc, soyons réalistes, je retourne chez pôle emploi au mieux pour quelques mois !
Ah oui ,désolée Mr pôle, j’ai essayé de vivre sans votre support mais le gouvernement n’a pas voulu, alors je reviens, de toute façon vos caisses sont pleines ,non ??…Et vive l’assistanat, on annule tout et on recommence !

@survivante
> “Je n’entends parler que de suppression et ça s’arrête là !”
Dans ce cas, vous avez totalement raison. Supprimer l’AE sans rien changer d’autre serait effectivement dommageable pour tous.
Maintenant, si l’on choisir une proposition seule, isolée du reste du programme, je pense que ça semblera mauvais quel que soit le candidat… Même une dépense supplémentaire bénéfique à tous, si elle n’est pas compensée par une autre proposition de réduction de coûts, sera inenvisageable. Analyser un programme électoral de cette manière me semble assez peu efficace.

> “et donc, que faites-vous de moi ??”
Si vous relisez mon post, vous verrez que vous entrez, tout comme moi et de nombreux autres, dans une des catégories où la suppression de l’AE est dommageable. Je ne “fais” rien de vous, ni des autres : je constate simplement les limites effectives de la proposition de suppression. Faire avancer le débat de manière constructive, quoi…

@jpeg
Cet article est le reflet, sur ce site même, de celui que j’ai cité plus haut.

Juste pour info complémentaire : j’ai posé cette problématique sur d’autres réseaux, voici un exemple de réponse intéressant qui m’a été fourni, avec le positionnement de Mélenchon sur l’entrepreneuriat et les TPE en particulier : http://www.dailymotion.com/video/xpq6uh?start=207

?
Du flou, du vent !

@ Matti, Que je fasse avancer le débat ? Heu, vous avez vraiment écouté le texte du lien que vous nous proposez ?? Que du bla bla, jargon rempli de démagogie, aucun plan, aucune idée CONCRÈTE ! C’est un monologue qui n’a rien de réel ! Bon sang, réveillez-vous !
Ah c’est sûr que dire « Bouh la finance c’est pas bien et on va augmenter les salaires », en pleine crise ça fonctionne ! Demain je vous donne rendez-vous à la Bastille ‘ (rhôô pardon oui c’est un peu « gros » le choix du lieu, mais plus c’est gros, plus ça passe apparemment) avec ce genre de tirades et ça vous suffit ???
On va faire ci, on va faire ça : ok, COMMENT ? !!
Et c’est à moi que vous dîtes de faire avancer le débat ??

???? Y’a quoi d’intéressant dans ce lien Matti ??? Comme dit jpeg : du vent…

> “Y a quoi d’intéressant ?” ?
Il me semblait qu’on parlait de l’avis porté par Mélenchon sur l’entrepreneuriat, et l’autoentrepreneur en particulier… et que ces extraits répondaient à cette problématique :
respect de la “capacité d’innovation”, nécessité de stabilité, d’activité, hausse des salaires pour relancer l’activité, gestion des problèmes de trésorerie par la création d’un pôle public de financement.
Bref, il me semble qu’on lit la connaissance (et le respect) des problématiques de l’ entrepreneuriat.
Je n’ai jamais prétendu que ce lien précisait le remplacement de l’ auto entrepreneuriat, mais fournissait un “positionnement sur l’ entrepreneuriat et les TPE”, c’est écrit !

> “Que du bla bla, jargon, […] aucune idée CONCRÈTE !” / “du vent” etc
La hausse des salaires et une offre publique de crédit ne sont pas pour vous des mesures concrètes ?

Si vous voulez plus précis, ce n’est pas un discours de candidat qu’il vous faut, c’est une loi votée par un gouvernement. Sauf qu’actuellement, nous ne sommes pas dans cette phase. Absolument aucune offre ne peut être totalement “concrète” puisqu’aucun des partis n’a la connaissance du gouvernement à venir.

Nous sommes en démocratie : ici, les candidats offrent une *vision*, qui devra être, en cas de victoire à l’élection, discutée et compensée par celles des autres. Donc, convenons-en tous, rien de ce qui est annoncé *avant débat* n’est réellement appliqué *tel quel*. Et si vous attendez des candidats un calendrier, un chiffrage ou des taux de cotisation, vous mettez la charrue avant les bœufs, et vous vous plaindrez toujours du manque de “CONCRET”.

Pour en revenir à ce débat précis, il me paraît totalement absurde de vouloir réagir à la suppression de l’auto entrepreneur comme quelque chose de définitif et de faisable et en même temps de refuser les autres mesures comme irréalisables ou pas assez concrètes. Toutes ces *annonces* sont au même niveau, quel que soit le candidat envisagé. Si vous supposez que la hausse du SMIC se heurtera à des difficultés (et vous en auriez certainement raison), alors pourquoi ne pas envisager que la suppression de l’auto entrepreneur aussi ?

En bref, soit on accepte de rester au niveau des idées (ce que j’ai fait jusqu’ici), soit on débat de la *mise en œuvre* des solutions, mais alors ça ne peut pas être dans le cadre d’une campagne électorale : c’est lors des débats parlementaires qu’il faudra avoir la discussion.

Je tiendrais exactement le même discours sur l’annonce de Sarkozy : je trouve intéressante l’idée de rapprocher artisanat et auto entrepreneur. Maintenant, il y a tellement de manières de le faire, certaines bonnes et certaines catastrophiques, qu’on peut tout autant lui reprocher de ne pas être concret. Et pourtant, ce serait trop tôt pour juger de l’efficacité d’une telle mesure.

> “On va faire ci, on va faire ça : ok, COMMENT ? !!”
Puisque vous élargissez avec la Bastille etc, si vous vous posez réellement la question, je vous en prie, lisez donc le programme du Front de Gauche. Je n’ai pas lu ce document, mais au moins ce parti semble avoir le mérite d’avoir une certaine documentation.

> “Et c’est à moi que vous dîtes de faire avancer le débat ??”
Non. Relisez mon post.

Donc on ne vote que pour des « idées », sans savoir si les mesures sont applicables ou utopistes…amusant votre vue de la politique ! Enfin amusant, pas tant que ça, en fait ça fait plutôt peur…Ah ! Et expliquez-moi comment vous souhaitez « forcer » les patrons à augmenter les salaires et vous mettant le monde de la finance à dos…quant à la revalorisation obligatoire du SMIC, sachez que dans bien des entreprises, les salaires de base dépassent le SMIC de quelques euros juste pour échapper à cette obligation…et oui Matti, je pense que vous et moi ne vivons pas dans le même monde, je ne vois pas d’autre explication à votre ignorance de ces réalités.

> “Donc on ne vote que pour des « idées », sans savoir si les mesures sont applicables ou utopistes…amusant votre vue de la politique !”
Ce que je trouve particulièrement ironique, pour ma part, c’est qu’au final, c’est *votre* vision qui me paraît utopiste ;)
Vous pensez sérieusement qu’un seul programme de l’élection présidentielle est 100% crédible ?
Celui qui s’en rapproche le plus, de par son “calendrier des 6 premiers mois”, c’est celui du MoDem. Mais encore une fois, d’une part il ne donne que des grandes lignes, et d’autre part il se repose sur l’hypothèse d’une majorité parlementaire… Qui serait dans tous les cas influencée par la majorité sénatoriale socialiste.
Je crains que vos attentes soient surtout celles que permet la méconnaissance du fonctionnement législatif.

> “expliquez-moi comment vous souhaitez « forcer » les patrons à […]”
Tout d’abord, ce n’est pas à moi de vous l’expliquer, ce n’est pas moi le candidat, et je ne représente absolument pas le Front de Gauche.

Ensuite, ma foi, ça me paraît assez simple : le SMIC est fixé par décret, il suffit d’en publier un qui en fixe la valeur. C’est le pouvoir de la Loi, point. Que voulez-vous que fasse “le monde de la finance” en rétorsion ? Prendre les armes ? Avez-vous vu une manifestation de Dassault et Lagardère lors de la revalorisation du SMIC du 1er décembre ? J’avoue qu’une immobilisation des forces de production organisée par le MEDEF aurait une certaine saveur, ceci dit !

> “les salaires de base dépassent le SMIC de quelques euros juste pour échapper à cette obligation”
Excusez-moi, mais sauf erreur de lecture de ma part, je ne suis pas certain que vous ayez totalement compris le sens du SMIC : il s’agit d’un salaire *minimum*. Si un salaire de base le dépasse, et le dépasse encore après revalorisation, il n’y a rien d’illégal ou d’illégitime de la part de l’employeur à échapper à la revalorisation, puisqu’il était déjà *au-dessus*.
C’est éventuellement frustrant pour les employés qui voient leurs collègues smicards augmentés et pas eux, mais ça ne change rien au fait que le SMIC reste un *minimum*, comme le “M” de l’acronyme le signifie.
L’effet décrit précédemment est connu, il s’agit de la “trappe à bas salaires”, mais ne remet pas en question l’efficacité du SMIC comme salaire minimal, à ma connaissance.

> “ je pense que vous et moi ne vivons pas dans le même monde”
Mais si, mais si :) Nous en avons simplement une appréhension différente, mais je vous rassure, c’est la même chose pour toutes personnes deux à deux distinctes…

> “[…] votre ignorance de ces réalités”
Oh, mais j’admets tout à fait ne pas tout savoir !
Vous, en revanche, vous me semblez bien prisonnière de la vraisemblance : vous imaginez facilement la suppression d’un statut, mais plus difficilement une hausse du SMIC. Ça vous paraît plus “crédible”. Mais dans les faits, vous n’avez aucun des éléments nécessaires à la prise de décision en main. Lors du vote d’une loi, a priori, des études d’impact sont faites. Et ce sont elles qui donnent les clés : il peut ainsi s’avérer plus facile d’augmenter les salaires si l’effet sur l’économie est analysé comme positif que de supprimer un statut si cela mène à une hausse du chômage.

J’ignore sûrement un certain nombre de réalités, mais j’en connais également certaines sur la gestion des projets et des réformes. Et sincèrement, si vous attendez d’un groupe de personnes ayant déjà sur les bras la confection d’un programme, l’organisation d’une campagne, des recherches de financement, la coordination d’équipes locales, la négociation avec d’autres groupes, etc etc, qu’en plus ils étudient dans tous les détails nécessaires l’impact potentiel de décisions totalement hypothétiques prises sur une population de 65 millions de personnes, pour au moins plusieurs années, et après des négociations aux conditions totalement inconnues ; très sincèrement, donc, vous vous fourrez le doigt dans l’œil.

Je vois que vous maîtrisez très bien le langage politique,les grandes phrases qui ne mènent nulle part.. je demande juste des propositions plutôt que des constatations.
Il n’y a rien d’intéressant à entendre les candidats nous faire une liste de tout ce qui ne va pas, on est assez grands pour le savoir, de plus nous sommes les premiers concernés.
>Et sincèrement, si vous attendez d’un groupe de personnes ayant déjà sur les bras la confection d’un programme, l’organisation d’une campagne, des recherches de financement, la coordination d’équipes locales, la négociation avec d’autres groupes, etc etc, qu’en plus ils étudient dans tous les détails nécessaires l’impact potentiel de décisions totalement hypothétiques prises sur une population de 65 millions de personnes, pour au moins plusieurs années, et après des négociations aux conditions totalement inconnues
= > vous êtes très bien renseigné sur l’organisation d’une campagne dites-moi !
Mais au risque de vous surprendre, oui j’attends des politiques qu’ils s’occupent de ces 65 millions de personnes (qui s’appellent des Français), mais ça doit être trop demandé pour ces pauvres hommes. Vous avez raison, ne les effrayons pas avec le mot GOUVERNER, laissons les juste nous prendre pour des idiots, c’est plus efficace apparemment…à bon entendeur, l’isoloir nous permettra au moins de nous exprimer selon nos convictions. Pour ma part je m’arrête là, le débat n’avançant pas.

je pense que la création du statut auto entrepreneur a été la mesure la plus intéressante prise par Nicolas Sarkozy, j’ai eu une société en eurl pendant 10 ans , et j’ai fondu le plomb, assommé par les charges multiples et diverses, la tva etc.
Ce statut n’aurait pas existé, je n’aurais jamais remonté de boite, je suis inscrit depuis 2009, et contrairement à ceux qui dénigrent ce statut, je suis la preuve vivante que ça fonctionne, je ne deviendrais pas riche, mais ça me permet de vivre décemment, en étant couvert socialement, et je souhaite que cela dure longtemps, inutile de vous dire pour qui je vais voter…
Ceci dit, ce statut n’est qu’un statut, ce qui veut dire que nous avons les mêmes contraintes commerciales que tout le monde, comme tout entreprise, nous devons être :
honnête
courageux
compétitif
réactif
au minimum, j’espère qu’un politique lira ce mail, et que mon expérience donne envie à beaucoup de tenter leur chance, ce statut est fait pour cela
Philippe

> “les grandes phrases qui ne mènent nulle part..”
Je vous en prie, soyez CONCRÈTE, dites-moi lesquelles de mes phrases (grandes, je vous l’accorde) ne mènent nulle part ? Celle où je vous montre que votre argument sur le SMIC n’a aucun sens ou celle où j’explique ce en quoi un programme calendaire n’est pas crédible ?

> “Il n’y a rien d’intéressant à entendre les candidats nous faire une liste de tout ce qui ne va pas”
Tout à fait d’accord avec vous. Je me demande d’ailleurs qui a dit le contraire… ?

> “vous êtes très bien renseigné sur l’organisation d’une campagne dites-moi !”
Ah, je pense qu’il y a un sous-entendu, mais je ne saisis pas tout à fait lequel. Vous insinuez que je participe à une campagne ou que je n’y connais en réalité rien ?

Donc : je n’y connais pas grand-chose, les exemples que j’ai donné sont très génériques et ne relèvent que du bon sens.

> “ne les effrayons pas avec le mot GOUVERNER”
Mais il ne s’agit pas de dire qu’il y a des excuses pour ne pas gouverner… quand on est au gouvernement !! Simplement, vous ne pouvez pas demander à un parti en campagne de GOUVERNER, justement, quand il n’en a pas le pouvoir. Inversement l’UMP, par exemple, peut présenter son bilan pour prouver (ou pas) *a posteriori* sa capacité à gérer les inévitables imprévus.

Enfin, je ne sais pas dans quel domaine vous travaillez, mais c’est la même chose dans à peu près tout type de commande : il y a une différence entre la réponse à appel d’offre et la maîtrise d’ouvrage. Vous ne pouvez quand même pas taper sur les prestataires candidats pour ne pas pouvoir vous prédire la totalité des événements qui se dérouleront sur un chantier aussi titanesque que celui-ci ! Ou bien sinon, encore une fois, vous vous trompez gravement, et vous vous ferez avoir par un charlatan qui vous garantira n’importe quoi. Tous les chantiers de BTP qui accumulent de manière quasi-systématique des mois de retard et d’imprévus vous le prouveront.

« ..Je supprimerai également le statut d’autoentrepreneur, arnaque de première grandeur.  » dit-il.
C’est une phrase expéditive, mais que dit-il de cette arnaque, en quoi est-ce une arnaque? qu’il m’explique…

Avant de dire quoi que ce soit, il faut savoir de quoi on parle !!!
C’est du grand n’importe quoi, il n’y a aucune concurrence, le statut d’auto entrepreneur est limité en chiffre d’affaire, pas de tva mais ne la récupère pas non plus, de plus on ne se met pas entrepreneur comme cela, mon mari est auto entrepreneur dans le bâtiment depuis 3 ans et on lui a demandé dès son ouverture 3 ans d’ancienneté dans son activité !!!
L’autoentrepreneur aide et a aidé plein de gens à s’en sortir, le supprimer ou le changer va accentuer la crise en France !!!

Je croyais Mélenchon intelligent, je suis très déçue de voir qu’il n’en est rien et que tout comme les autres politiciens il n’a rien à faire de la situation des gens.

Je suis traductrice en statut auto-entrepreneur. Pendant des années j’ai galéré parce que le statut freelance impliquait des cotisations URSSAF impossibles à payer ! C’était un statut que je ne pouvais pas me permettre, il était bien trop cher.

Le statut AE me permet depuis trois ans de travailler, d’avoir enfin des revenus, d’avoir une vie normale tout simplement. Sans être accablée de charges.

Et lui veut le supprimer ? Pour quelqu’un qui se dit le représentant du peuple et de l’anti-précarité, supprimer ce statut signifie qu’il n’a finalement rien à faire du peuple et que son battage comme celui des autres, n’est que du commercial destiné à rameuter les gens et à augmenter son égo.

Je ne voterai donc pour personne.

Je suis allé aux impots hier pour clarifer un problème de code NAF.
La préposée m’a laché entre deux qu’elle estimait que ce statut devait disparaitre pour les mêmes raisons habituellement utilisées (des entreprises poussant des employés à utiliser ce statut pour ne pas payer de charges) !
Bref, comme pour la plupart, pour de mauvaises prétextes et par méconnaissance puisque c’est hors la loi et que cela peut être dénoncé.

Doit-on supprimer les autoroutes au prétexte que certains y roulent à 200 ?
Il serait temps que le mode de raisonnement binaire soit abandonné notamment par les politiques qui sont censés adopter des raisonnements pesés.

PS: Floriane ne venez pas vous plaindre ultérieurement que ce statut ne soit pas maintenu si vous ne participez pas à le défendre.

Première chose si vous permettez, je pense qu’il y a une façon de parler aux gens, en particulier quand on ne les connaît pas.
L’agressivité n’est d’après moi pas le meilleur moyen (« Floriane ne venez pas vous plaindre ultérieurement que ce statut ne soit pas maintenu si vous ne participez pas à le défendre »)… Chaque parti a ses points positifs et ses points négatifs, parvenir à choisir le bon est plus que difficile et ne se fait pas à la légère.

Sinon pour le reste, j’ai été confrontée à l’ignorance des employés qui apparemment ne savent plus trop où ils en sont. Lors de mon inscription l’employée de l’URSSAF n’y connaissait rien, pas plus par la suite que celle des impôts. J’ai du leur expliquer en quoi consistait le statut auto-entrepreneur…

Je trouve votre comparaison avec les autoroutes très justes.

Formatrice auto entrepreneur depuis 2009, j’ai ramé un peu pour me faire connaitre, je commence à gagnerun peu ma vie maintenant. Au lieu de supprimer ce statut, programmer des formations et laisser nous travailler.

J’aime beaucoup Mélenchon mais faire cet amalgame entre précarité et le statut d’AE est fort dommage et bien trop simpliste.
Je vis depuis plus de 2 ans avec ce statut comme activité principale. Je n’ai jamais eu autant de liberté et de responsabilités dans ma vie professionnelle.
Il est certain que je ne roule pas sur l’or mais çà n’a jamais été mon but premier. D’un point de vue humain je me sens bien mieux dans mes baskets dans ce rôle d’entrepreneur que de salarié qui attends désespérément une augmentation à la fin du mois. Je n’échangerai pour rien au monde la liberté que j’ai acquise via mon activité dans mes choix, mon positionnement et mon agenda. Je n’aurai sans doute jamais tenté l’aventure d’entreprenariat si ce statut n’avait pas éxisté.
Certes il y a des dérives, mais la malhonnêteté a toujours existée dans le monde du travail. C’est un peu le statut bouc émissaire. J’éspère en tout cas que çà n’arrivera pas peu importe le nouveau président.

Pour préserver le statut votez Sarko ! car avec Hollande à terme c’est la mort de l’auto-entrepreunariat !

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)