← Partagez cette page

Les Aides à la création d’entreprise et le statut Auto Entrepreneur

Par:
Catégorie(s): Aides et Chômage, Ressources et Sites

Quand on se lance dans la création d’entreprise, il est important de pouvoir connaître ses droits en matière d’aides financières et d’accompagnement.

Je vous propose un résumé des différentes aides à la création d’entreprise disponibles pour les auto entrepreneurs (mais pas seulement) avec les liens vers les textes de référence pour pouvoir demander à bénéficier de chacune de ces aides.

Cette page sera mise à jour et complétée au fur et à mesures, donc pensez à bien la sauvegarder dans vos favoris, et à la diffuser autour de vous.

 

Aides à la création d'entreprise pour auto entrepreneur

 

1) L’ACCRE : L’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise est un dispositif d’encouragement qui regroupe plusieurs aides : une exonération des charges sociales, le maintien de certains minimas sociaux et le bénéfice de l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise.

Il faut s’adresser au CFE (centre de formalités des entreprises) compétent pour demander à en bénéficier.

Pour un auto entrepreneur, il faut en faire la demande au cours de l’inscription et au plus tard dans les 45 jours de la création.

Voir sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11677.xhtml pour plus d’infos sur l’ACCRE.

 

 

2) Le RSA : Revenu de Solidarité Active a pour objectif de soutenir le retour à l’activité professionnelle.

Il faut s’adresse à la CAF pour demander à bénéficier du RSA.

Le montant du RSA est calculé selon la formule suivante : RSA = (Montant Forfaitaire + 62% des revenus d’activité) – (Ressources du foyer + Forfait d’aide au logement)

Voir sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N19775.xhtml pour plus d’infos sur le RSA

 

 

3) L’ ARE : Allocation d’aide au Retour à l’Emploi a pour objectif de fournir un revenu de remplacement aux salariés involontairement privés d’emploi et donc bénéficiant de l’assurance chômage.

Cette allocation est versée sous certaines conditions et durant une période variable selon la durée de l’activité professionnelle antérieure.

Il faut s’adresser à Pôle Emploi.

La durée de versement de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) dépend de la durée d’emploi du demandeur avant la fin de son contrat de travail.

Le montant de l’allocation se compose d’une partie fixe et d’une partie variable. Le montant total ne peut pas être inférieur à un montant minimum, ni dépasser un montant maximum.

Voir sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14860.xhtml pour plus d’informations sur l’ARE.

 

 

4) L’ARCE : Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise

Le demandeur d’emploi qui décide de créer ou reprendre une entreprise peut bénéficier d’un accompagnement de la part de Pôle emploi. Le montant de cette aide est égal à la moitié des allocations chômage restant dues au jour de la création ou de la reprise de l’entreprise ou, si cette date est postérieure, à la date d’obtention de l’ACCRE.

L’ARCE est versée par Pôle Emploi en deux fois :

  • 50% un mois après l’immatriculation de l’entreprise,
  • 50% six mois après le début d’activité.

Voir sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F15252.xhtml pour plus d’informations sur l’ARCE

 

 

5) Le NACRE : Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise est un dispositif d’aide à la création ou la reprise d’entreprise qui comprend un appui technique destiné à aider le créateur ou le repreneur d’entreprise à finaliser son projet et démarrer son activité, un prêt à taux zéro conditionné par l’obtention d’un prêt bancaire complémentaire et un suivi pendant 3 ans du développement de l’entreprise.

Cet accompagnement est réalisé par des professionnels conventionnés par l’Etat et la Caisse des dépôts et apporte notamment à ses bénéficiaires :

  • une aide à la finalisation du projet de création ou de reprise d’entreprise ;
  • un appui systématique pour établir des relations de qualité avec une banque (prêt, services bancaires…) ;
  • un accompagnement « post-création » d’une durée de trois ans après la création ou la reprise de l’entreprise visant à appuyer le nouveau dirigeant dans ses choix de gestion et à stimuler le développement de son entreprise, notamment en facilitant l’embauche de salariés.

Voir sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20016 pour plus d’informations sur le NACRE.

 

 

6) Le CAPE : Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise est un dispositif qui permet à une personne souhaitant créer ou reprendre une entreprise de bénéficier d’un accompagnement de la part d’une entreprise.

Le CAPE est un contrat écrit par lequel une société ou une association s’engage à fournir aide et assistance pendant la phase préparatoire et éventuellement le début de l’activité, à un porteur de projet, non salarié à temps complet, désireux de créer ou reprendre une entreprise.

Le contrat d’appui est conclu entre une personne morale et une personne physique :

  • La structure responsable de l’appui ou «couveuse» peut aussi bien être une personne morale de droit privé qu’une personne morale de droit public. Aucune forme sociale n’est exclue par le code du commerce ;
  • Le porteur de projet est une personne physique à l’exclusion des salariés à temps complet. Il peut notamment s’agir d’une personne bénéficiaire d’un minimum social (RSA , ASS, API) ou d’un demandeur d’emploi. Est également éligible au bénéfice du dispositif le dirigeant d’une entreprise unipersonnelle (EURL, SASU).

Voir sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11299.xhtml pour plus d’informations sur le CAPE.

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

auto entrepreneur depuis 2009, propriétaire depuis 2000 d’un vieux bâtiment de commerce en court de rénovation : création de commerce 2001 dans un village en cours de désertification.
Toiture en très piteuse état . alors qu’un grenier immense peut servir d’accueil pour des groupes (motards, randonneurs, cyclistes) surface a exploiter .
Y a t-il une aide pour transformer mon grenier dans un village très touristique de la montagne ardéchoise 07

En précision, depuis mi-mars 2012 , le capital versé du pôle emploi est de 45% du total des droits (et non plus la moitié) toujours versée en deux fois (à l’immatriculation et 6 mois après, sur demande écrite au pôle emploi).
Pôle emploi a décidé de réduire le montant de cette aide sous forme de capital à 45%, afin de financer l’aide financière exceptionnelle destinée au maintien dans l’emploi des jeunes de moins de 26 ans.
Il est prévu que cette réduction s’applique jusqu’au 31 décembre 2012.
Pour info, le reliquat étant conservé en cas d’arrêt de l’activité pendant 3 ans + la durée des droits.

Monsieur,
Vous ne pourrez pas faire autrement qu’un emprunt car il s’agit d’un bâtiment patrimonial personnel. Toutefois pour des immeubles très anciens et que l’on souhaite réhabiliter il existe un organisme de l’état qui s’appelle l’ANAH, très souvent dans les Directions du Ministère de l’Equipement. Voir l’annuaire de votre département. Celle-ci pourra vous attribuer une subvention – donc une somme – qui vous servira à financer des travaux. La couverture en fait bien partie. Et puis consulter des organismes de tourisme pour voir si une autre subvention serait possible pour recevoir des touristes. Pour suivre vos travaux, voyez un Courtier en travaux, c’est gratuit pour vous, vous serez déchargé de toute cette organisation lourde.

je répondais bien sûr à Mr Catry Stéphane, pour son grenier.

Bonjour,

sauf erreur de ma part, L’ ARE et L’ARCE ne sont pas cumulable, c’est l’un ou l’autre non ?
vu que l’ARCE pioche dans ce que vous auriez eu en ARE.

c’est gentil merci . là n’est pas la question !

bonjour, je suis maman au foyer en libre choix d activité.
J’ai pour projet le statut d’auto entrepreneur pour mes créations.
Quels seront mes complements de revenus ???
Je realise des coffres a jouets, restaure des meubles….dois je faire une declaration a la chambre des commerces ou a la chambre de l artisanat ????
merci de m’eclairer
bonne journee

Bonjour

Malheureusement, je n’ai droit à aucune aide et le rsa n’aide pas, car c’est dans la continuité de ce que je percevais déjà. Je suis à la recherche d’une aide financière et je ne trouve rien, car je suis déjà fichée à la BDF (Banque De France).

Mais peut-être qu’il existe d’autres dispositifs dont je n’ai pas connaissance.

@ alex : En effet, vous devez choisir entre le versement du capital pole emploi ou le maintien partiel des droit ARE sur une période allant jusque 15 mois maximum (dans la limite de la durée des droits, sauf pour les plus de 50 ans ou cela peut-être plus long). C’est soit l’un, soit l’autre et le choix est définitif.

si tu as le droit prend le car pour une fois on donne une aide qui faut le coup pour debuter

En réponse à Ariane, vous pouvez vous tourner vers l’agence ADIE de votre région. C’est une association d’aide à la création d’entreprise, qui prête des micro crédits aux créateurs qui n’ont pas accès au crédit bancaire. Selon votre situation, à voir si vous êtes éligible.

Merci, je vais me tourner vers eux et voir ce qu’ils peuvent me proposer.

Bonjour, j ai besoin de bien comprendre,

Je suis chomeur, je veux me mettre a mon compte dans la vente de bois principalement.
Donc, par defaut, exoneré d’impot ? puisque nouvelle et premiere entreprise.
Pour etre exoneré des charges social, je dois demander l’ACCRE ? Est ce qu’avec ce dispositif je garde mon status a pole emploi a hauteur de 70% de revenu declaré ?
Ou faut il que je demande aussi l’ARCE pour continuer de percevoir mes allocations ?
Reste à devoir la CFE, au bout de 3 ans d activité ? si je ne depasse pas 120% du smic ?

Pouvez vous me dire si ce que j’ai compris est juste ?

bonjour mon mari a créé une auto entreprise. Je voudrais savoir quelles sont les aides que nous avont le droit car sans aucun matériel on ne peut pas avancer et revenu rsa je n’arrive vraiment plus merci de me renseigner

Bonjour,
j’ai suivi le lien présent dans cet article, concernant l’ACCRE et sur la page du service public en bas se présente un second lien concernant l’ARCE (aide à la reprise ou la création d’entreprise) à laquelle on a droit si on est chômeur… et quelle ne fut pas ma surprise en lisant sur le site des services publics que l’ARCE équivaut à la moitié de la totalité des droits chômage oO
Les textes ont changé et l’ARCE ne s’élève plus qu’à 45% de la totalité des indemnités (information délivrée il y a mois de 2 mois par mon conseiller pôle emploi).
A prendre en compte donc ^^
Bonne lecture à tous :p

Bonsoir Anna, je compagnie à ta douleur et je comprend ton désarroi ,moi aussi au chômage depuis décembre 2011 j’ai créé mon auto entreprise ,et je n’ai eu droit a aucune aide de quelques organismes que ce soit. J’ai tout financer avec mon débours de mon licenciement. Et je te pris de croire que c’est un peu dur surtout quand on se sent seul et que personne ne croit en ton activité que ce soit banque ou tous les aides possibles et inimaginables que l’on te propose. Il faut faire attention avant de s’embarquer dans l’auto entreprise . Mais bon je te souhaite de trouver toutes les aides afin que ton mari puisse évoluer dans son auto entreprise.

merci a votre équipe pour tous les conseils que vous nous apportés

bonjour,moi aussi je souhaite créer mon entreprise je suis également bénéficiaire du RSA et reconnu travailleur handicapé inscrit a pôle emploi,mais sans droit j’ai etais suivi pour mon dossier,j’ai trouvé le local,j’ai un stock mon dossier et complet,mon projet et fiable,j’ai taper a toutes les portes,banques,conseil général,adie,associations,etc..et rien de personnes,simplement parceque je suis au RSA et ficher BDF,quand on me dit q’il existe des aides pour création,je dit que c’est pas vraiment vrai,il alors il te faut un apport égal ou supérieur a 1500 euros ,étant RSA je vois pas ou trouvé cette apport. Je suis dégouter de ce système, mais je ne lâcherais pas …c’est un parcours de combattant sachant que j’ai besoin uniquement de 3000 euros pour debuter. Mais depuis plus de 6 mois il et impossible de trouvé cette aide si vous voulez y arrivé c’est certainement pas avec les soit disant aide que vous qu’il existe il y a toujours quelques chose qui ne va pas soit RSA soit pas de droit assedic ou pas assez de revenu etc…

A propos des aides financières, en étant au RSA on a droit à 500 euros pour la pub ou autre mais il faut faire la demande à l’assistante sociale qui vous suit pour le rsa avant de débuter l’activité et en passant par un organisme d’aide à la création d’entreprise. Moi je me suis faite avoir : l’assistante sociale n’était pas au courant de la date limite de demande, j’ai dû fournir un tas de papiers comme d’hab… pour rien. J’avais pourtant fait ma demande de suivi auprès d’un organisme d’aide à la création avant mon inscription à l’URSSAF mais je n’ai eu mon rendez vous que 8 mois après ma demande de suivi. N’ayant pas attendu pour m’inscrire en auto-entreprise, donc pas recevable…lol

réponse à Evelyne,
Compte tenu que vous avez été freinée par des organismes d’Etat, faites un recours gracieux officiel, en ayant les preuves matérielles, il n’est pas certain que vous n’aboutirez pas….ce que je vous souhaite. Etant entrepreneur, il faut persévérer…. s’entêter, faire jouer tous les circuits pour arriver. Bon courage.

merci de ta réponse je vais me renseigner de ce coté la. 500 euros rien que pour la pub et enseigne vitrine etc… c’est toujours bon a prendre .merci a toi ,si j’ai des nouvelles de quelques part je vous tiendrais au courant j’ai encore des demandes a plusieurs organisme (en attente)

bonjour a vous qui me lisez voila j’ai crée mon entreprise sous le statut auto-entrepreneur depuis octobre 2009 est a ce jour j’ai pas eu de nouvelles concréte par les aides engénérales j’ai fait appele a l’adie qui se trouve a aulnay-sous-bois est il mon dit qu’il falait avoir un apport personnelle ou un garant pour aides un créateur d’entreprise ,pour ma part j’ai personne qui peut m’aides a rendre mon projet qui me tiens a coeur viable est de le développer , j’ai demander l’accre a bobigny (93) donc aux C.F.E il m’en dis qu’il ne pouvent pas m’aides sachant que pour eux il falait faire une demande d’accre en même-temps que la création d’entreprise !! ce qu’il faut s’avoir que l’accre n’est pas compatible avec le statut du salarier est oui quand j’ai fait mon inscription a l’urssaf est CFE en leur disent que j’ai crée mon entreprise depuis le 08-10-2009 , il l’en bien pris en compte mes le reste c’est zéro au niveaux des aides financières j’ai moi aussi frapper a toutes les portes administratifs est il mon dit qu’il y avait pas d’argent dans les caisses ?? Alors maintenant je suis au points mort .

Réponse à David,
Concernant les aides, elles sont toujours à demander au moment de la création.
La demande d’ACCRE se fait effectivement au moment de la création ou dans un élai de 45 jours après la création. Concernant l’ADIE, cet organisme ne demande pas d’apport personnel mais un garant. Mais selon votre situation et si votre demande de financement n’est pas trop importante, un prêt sans garant peut vous être accordé (mais cela reste très exceptionnel).Je vous encourage à bien chercher dans votre entourage une personne qui accepterait de se porter garant.

En réponse à GOURMAND
je suis AE depuis 2009 et c’est dur, mon bilan n’est pas négatif mais loin de mes espérances.
Ca pour dire que en France on a le droit à tout et au final on a droit a rien.
On peut passer des mois à monter des dossiers d’aides peu aboutissent car les critères pour vous aider ne sont jamais requis.
Toutes ces soit disant aides ne sont que le miroir aux alouettes.
J’ai eu de la chance de pouvoir démarrer sans investissement et de pouvoir continuer à percevoir mes allocs sinon jamais je n’aurais pu m’installer et demander à quelqu’un même un proche est toujours délicat et peut être source de conflit.

Rebonjour je pensais que quelqu’un serais venu commenter mon article,c’est pas grave.
Je voulais donner mon sentiment sur le commentaire de GILSONOANIME qui est très intéressant et j’espère que tu me répondra.
Tu parles des banques, moi j’ai obtenu des rendez vous dans plusieurs et toutes sans exceptions m’ont tenus le même discours (DES GARANTIES) impossible de souscrire un emprunt si petit soi-il, pourquoi ??
La raison est simple, le statut de AE est considéré comme un statut aléatoire vis à vis des banques et ne fourni pas suffisamment de garanties à long terme, donc impossible de souscrire un emprunt même à des fins personnelles.
Moi je dois prochainement changer de voiture la mienne est au bout les factures de réparations s’accumulent et bien rien à faire auprès de ma banque et pourtant je suis chez eux depuis 22 ans.
Tous ce qu’on me réclame c’est un prévisionnel de rentré d’argent sur 3 années ou un bulletin de salaire, j’en ai pas.
Moi j’envisage de reprendre une activité salariée avant la fin de l’année tant pis à condition que l’on veuille encore de moi à 46 ans. A MÉDITER

Encore un petit commentaire, quant vous facturer peu par mois ont doit quant même vivre à côte et bien voici la réponse en retour de ma caisse RSI avec qui j’ai eu du mal à m’expliquer pour une difficulté à régler mon trimestre.
Très gentille la dame au téléphone, monsieur vous devez faire des économies sur vos revenus afin de pouvoir nous régler en temps et heures voila!!

Bonjour
Suite à une séparation il y a deux ans, mes finances ont baissé et ma maison est sur la sellette, et je ne veux pas la perdre. Pour cela j’ai du, après une longue réflexion, faire un grand saut et monter un dossier auprès de la Banque de France afin de geler le remboursement de mon habitation. Mon dossier à été accepté, mais à deux conditions : cesser mon activité d’auto entrepreneur, et accepter de vendre ma maison dans 24 mois si mes finances revenaient à la normale et si mon tiers d’endettement était normal. J’ai appris il y a une semaine par le biais de la Banque de France que je pouvais me ré-inscrire en Auto entreprise, mais que le capital si il y en avait un dans 24 mois serait irrecevable !!
Ma question est simple, pourquoi ? Je cherche à retrouver une sérénité, je ne veux pas faire de travail au noir, je veux comme beaucoup, payer des impôts et aujourd’hui, une loi m’empêche de dormir la nuit, car, si dans 24 mois je n’ai pas un salaire décent je risque perdre ce qui m’est le plus cher après mes enfants…ma maison, mon album photo en quelque sorte puisque j’y vit depuis 1986.
Je suis plombier chauffagiste à la base, mais me suis perfectionné dans toutes les branches du bâtiment et surtout dans la création de meubles et divers objets que j’arrive à vendre. De plus des propositions m’ont été faite pour pouvoir exposer en galerie, l’ennui, il faut un Numéro de SIRET, et à l’heure actuelle je n’ai rien.
Que quelqu’un m’explique et si il le sait me donne plus de détail sur cette « foutue loi qui m’interdit de travailler à ma façon !
Je prépare des lettres, rédigée par une amie qui a travaillé comme attachée de direction. Ces lettres partiront au ministère du travail, au ministre et au président Hollande. Je ne compte pas me laisser faire et pour ces belles pierres qui représente mon univers, je me battrais jusqu’au bout .
Philippe Castaing

Bonjour Mr CASTAING
Je souhaite réagir à votre commentaire qui est très intéressant mais qui me parait un peu flou par moment.
J’ai compris que depuis que vous êtes séparé vous êtes seul je pense à rembourser les emprunts que vous avez contracté avec votre femme et aujourd’hui vous êtes seul face au remboursement.
Je comprend car je suis dans le même cas et moi ça fait 5 ans que ça dure il me reste encore 1 an et demi à tenir pour avoir épuré mes emprunts.
Je ne comprend pas pourquoi votre banque vous demande de quitter votre activité de AE et refuse de recevoir un capital ???
Si tous les mois vous remboursez vos emprunts c’est grâce à l’argent que vous gagnez !! Je comprend pas le problème ??
Une banque n’a pas le droit de vous demander de vendre si vos finances redeviennent normales.
Si vous avez des difficultés à rembourser je vous conseille de demander un étalement de vos emprunts quitte à ce que ça dure quelques années de plus ça sera moins lourd pour vous.
D’autre part vous dites que vous faite de la création de meubles et que vous voulez exposer mais que vous ne pouvez pas à cause du N° SIRET, mais en tant que AE vous avez obligatoirement un N° SIRET, Je comprend pas!!
Pour finir quelle est cette loi dont vous parlez ??
J’espère que vous me répondrez pour éclairer ma lanterne.
CORDIALEMENT

En réponse à Castaing, pour obtenir un n° de SIRET il vous suffit de vous immatriculez au Registre du Commerce.
Votre activité ne vous rapporte peut-être pas assez à l’heure actuelle, ne pensez-vous pas qu’une activité salariée à côté (à temps partiel ou quelques heures) pourrait vous aider en attendant un chiffre d’affaire meilleur ? (ce qui vous permettrait de sauver votre bien).

Je reviens vers Mr CASTAING
N’oubliez pas que les banques ne se portent pas si mal que ça et malgré tout, elles aussi vivent à crédit et sur votre dos et sur tous leurs abonnés.
Si votre banque devient un cauchemar et qu’ils ne veulent pas discuter négociation changez en, le fait de menacer de partir peu souvent changer la donne je vous l’assure ou changer de conseiller.
Il ne faut pas trembler devant son conseiller sauf si de votre côté vous savez qu’il ne peut plus rien pour vous mais la c’est le cas extrême, j’espère pour vous que c’est pas le cas car quelque soit l’organisme bancaire ce sera pareil.

Bonjour Dominique
Je viens de lire ton commentaire et tu as raison mais le problème après c’est la disponibilité, dur de conjuguer les 2 sur un planning .
De plus ce monsieur doit déjà avoir un N° SIRET puisqu’il est AE c’est ce que je ne comprend pas.
Tu peux me répondre merci.
CORDIALEMENT

en réponse à (mr ou mme)PANNIER.Conjuguer 2 activités est bien sûr une question d’organisation, mais quand il n’y a pas d’autres choix…Beaucoup d’AE optent pour cette solution et arrivent à s’en sortir de cette façon en attendant que l’activité démarre vraiment.Si elle existe depuis 2 voire 3 ans, et que le CA ne décolle pas il faut peut-être alors se positionner différemment.
Quant au n° SIRET, ce monsieur en a un comme tous les AE.
Mais comme vous devez le savoir, un AE n’a pas obligation de s’inscrire au Registre du Commerce. C’est peut-être ce qui lui est demandé en vue d’obtenir un Kbis.(attention payant).
Concernant votre situation avec le RSI, pourquoi ne payeriez-vous pas vos cotisations mensuellement?
Quant aux banques, il est bien évident qu’elles ne prêtent pas au vu d’un CA bas.Je ne connais pas votre situation, apparemment vous recherchez un prêt. Si c’est pour votre activité, selon votre situation, vous pourriez peut-être trouver une solution avec l’ADIE de votre région. L’ADIE est un organisme de micro-crédit qui accorde des prêts aux personnes créant ou ayant déjà créé exclues du système bancaire.
CORDIALEMENT

Merci dominique de me répondre
Comme je l’ai dit dans un autre commentaire je recherche un poste soit à temps partiel ou mi temps sauf que dans mon métier il est difficile de trouver un poste.
Je suis dessinateur industriel en mécaniques spéciale et cela requière une présence omniprésente dans un bureau d’étude donc il est très difficile pour moi de conjuguer les 2.
Je me donne donc jusque la fin de l’année pour prendre une décision définitive.
Galèrer avec des insertitudes et tous les problèmes liés ou reprendre une activitée normale de salarié.
J’ai des commandes et de bons clients qui me soutiennent et me font travailler mais trop peu pour etre serain et à l’abris des fin de mois.
A moi de prendre la bonne décision en fin d’année.

CORDIALEMENT

en réponse à PANNIER, quelle est votre activité, êtes vous accompagné par une structure? Avant d’arrêter posez-vous les bonnes questions, prospectez-vous activement, pratiquez-vous les bons tarifs? Analysez la concurrence s’il y en a.
Ou ne serait-il pas possible d’adjoindre à votre activité une branche s’y rapportant de manière à élargir votre offre.

Merci DOMINIQUE de me répondre
Mon métier est dessinateur industriel en conception mécaniques.
J’habite en champagne dans le 51 et je fais de la conception de machine à vins pour les effervescents donc le champagne.
Cela passe par le bouchage le muselage et le dosage.
Je travaille pour des gens qui font soit de la réparation de machines existantes ou qui essai de faire du neuf mais n’ont pas de BE,donc j’interviens.
Mais problème dans ma région le marché est saturé rien qu’à 5 kilometres à la ronde il y à 6 concurrents qui font la même chose mais eux depuis 50 ans ils siphonnent tout le marché auprès des vignerons et cooperative.
C’est donc très dur de ce faire une place dans le dommaine.
En plus de cela tout le monde se copie au niveau conception.
Difficile d’innover pour se démarquer il n’y a plus rien à inventer de neuf.
Je pratique des tarifs raisonnables voir entre 10 et 15% de moins qu’eux.
CORDIALEMENT

Je reviens vers toi DOMINIQUE
Tu me parles d’élargir mon champ d’action tu as raison et c’est ce que je fais car ma spécialité est l’encartonnage, mais on va dire que je suis un peu generaliste dans mon métier je touche à tout les domaines même le BTP.
La crise qui touche l’industrie ce ressent chez nous, les investissement sont frileux et les grosses maisons de champagne ce tournent vers la concurrences étrangère moins chères (italienne,espagnol et polonaises)qui sont très fort dans le domaine et avec qui ont ne peux rivaliser.
Un exemple chez moet et chandon presque toute leur ligne de production surtout l’emballage tourne avec du matériel italien à bas coût.QUOI FAIRE???
Il y a encore 30 ans toutes les machines sans exception sortaient des entreprises alentours et faisais travailler tout les petits aux alentours, aujourd’hui c’est fini, la réalité est la.
Pour prendre une expression de chez nous,en france ont est entrain de couper la branche sur laquelle on est assis c’est la réalité et personnes n’arrive à taper du poing sur la table et faire marche arrière.
Je dévis un peu du sujet mais c’est la réalité.
J’ai un ami qui a monter sa boîte il y a à peine 2 ans suite à son licenciement et est AE, hé bien aujourd’hui il a 5 salariés, bien sur il a changé de statut et il s’occupe d’espace vert (tonte de pelouses chez particuliers ou communes,taillage de haies,et entretient de jardins).
Il n’a aucun diplômes peut-etre le BEPC et il reussi mieux que moi qui a BAC+4.
L’avenir n’est pas noir quant ont est pas dans l’industrie.
CORDIALEMENT

En réponse à PANNIER, l’industrie en France va très mal depuis plusieurs années, tu as démarré en 2009, (ce problème existait déjà et la concurrence aussi)ne penses tu pas t’être trompé de projet? Je suis originaire de l’aube où on fabrique aussi du champagne. Ces maisons de champagne plus familiales et surtout moins « mondialisées » que celles du 51 ne pourraient-elles pas être des clients potentiels pour toi?
Et les vins? Mais peut-être y as-tu déjà pensé?
Aujourd’hui ce qui marche assez bien c’est le service à la personne (comme par exemple l’entretien d’espaces verts, domaine dans lequel se lancent beaucoup d’AE). Mais avec le nouveau gouvernement, est-ce que cela va durer? Le niveau d’études n’a pas un impact primordial sur la réussite d’une entreprise. Il suffit de trouver le bon créneau au bon moment. As-tu un hobbie ? Car tu pourrais le transformer en activité. A méditer! Je ne peux que constater que tu as démarrer ton activité seul et sans conseil, dommage…

Je voulais réagir au commentaire de MATHIEU dans le blog du mois dernier qui semblait être fort remonté contre le monde artisan.
J’avais promis de lui répondre ce sera chose faite.
Quant ce statut d’AE est sorti il y a 3 ans maintenant énormément de gens se sont inscrit en quelques mois et j’en fait parti.
Mais tout le monde ne s’est pas inscrits avec les mêmes ambitions.
Moi par exemple c’était la dernière solution pour travailler j’arrivais en fin de droits et je ne retrouvais pas de travail.
D’autre ont pris ça en complément de revenu.
Et d’autres ont pensé que ce statut donnais le droit de pratiquer une activité professionnelle sans de véritables qualifications.
On ne s’improvise pas maçon ou plombier sous prétexte que l’on bricole bien chez soit.
La bricole et le travaille professionnelle chez des clients sont 2 choses différentes.
C’est en parti la raison du mécontentement du monde artisan.
Ils ont vu arriver tout un tas de gens AE pseudo ceci ou cela et avec des résultats catastrophiques chez certains de leurs propres clients.
Que tout les AE se cantonnent à faire ce qu’il savent bien faire en professionnel qu’ils sont et ne se dispersent pas.
FERMER LE BANC

Merci DOMINIQUE de me répondre
Tu as raison sur bons nombres de points.
Tu me parle de mon orientation mais je pratique ce métier depuis plus de 25 ans et jusque la il m’a toujours fait vivre moi et ma famille ,je ne sais faire que ça et ce métier me plais depuis l’ecole sinon je me serais dirigé vers autres choses.
J’ai bossé dur en études pour pouvoir accéder à ce métier.
J’ai été recruté tout de suite en entreprise sans même avoir u besoin de faire des CV.
Dans les années 80 l’enseignement proffessionnel vantais les mérites du travail en industrie,pour eux c’était le secteur le plus porteur au niveau emploi et tout ceux comme moi qui aimais la mécaniques ont foncé tete baissé dans les études supérieures et cela a duré 20 ANS.
Moi j’ai connu toujours en tant salarié cadre la situation changer au debut des années 2000 et le pire à été 2004.
Plus de commandes qui rentre,des projets qui tombent à l’eau
et puis le dépot de bilan.
Tout ça pour te dire mais je devais en passer par la pour que tu comprennes,la question c’est,que suisje capable de faire d’autre???sans que ça devienne un mauvais paliatif, on ne peu etre bon et compétitif dans tout les domaines mais si la seule solution alors pourquoi pas.
De toute façon j’ai l’épée au dessus de la tête ou le retour à pôle emploi!!!

Réponse à PANNIER. Quel pessimisme! Vu tes explications, je ne comprends pas que tu te sois lancé AE dans cette activité qui d’avance n’était pas pérenne. Aujourd’hui ton métier fait partie du passé, il faut être réaliste. Plutôt que vivre avec une épée au-dessus de la tête ou craindre l’issue Pôle emploi, il faut réagir.
Tu ne sais certainement pas faire que ça. Bien sûr personne n’est compétitif dans tous les domaines.Il ne suffit pas de faire n’importe quoi, mais tu sais forcément faire autre chose de sensé, posé, crédible. Creuse au fond de toi.Il ne faut pas dire ni même penser « je ne sais faire que ça ». Je suis conseillère en création d’entreprise et j’accompagne des entrepreneurs les 3 premières années d’activité. Je rencontre des personnes qui ont eu un seul métier dans leur vie.Puis, contexte économique mauvais, licenciement, âge, elles créent en AE ou autre (mais pas dans leur métier).J’ai l’occasion de voir des projets et de suivre des activités qui marchent bien.Si je peux me permettre, je te conseille de travailler sur toi (tes intérêts, tes connaissances…)et tu verras tu aboutiras à une idée. Pour info, si tu cesses ton activité, en qualité d’AE tu ne pourras pas le redevenir pendant 3 ans.On ne sait pas de quoi la vie peut être faite…
Si tu as besoin d’infos, je te propose mon aide.
Cordialement

Merci DOMINIQUE de me répondre et aussi pour tes conseils.
hé bien, dans la série ça continue,ce matin 7h30 un beau mail d’un client comme on aime en recevoir qui m’annonce que le projet qu’il m’avais confié en vue d’une mécanisation
bouchage tombe à l’eau et est repoussé à une date indéterminé.
Je l’ai appelé aussitôt pour en savoir plus et bien le projet est reporté car manque de trésorerie solide d’investissement en fin d’année.
Il me demande de ne pas laisser tomber l’étude mais je n’ai pas de commande signé.
J’ai deja passé plus de 80 heures sur le projet et pas un centimes au bout.
3 Etudes à l’eau qui etaient pourtant bien engagées en un mois c’est trop. J’ai éteint l’ordi.
Un projet à 28700 euros décidément même les maisons de champagne n’ont plus de sous????????????

Réponse à PANNIER: La série noire continue !! Le contexte économique actuel n’incite pas les entreprises à investir. Je trouve assez fou de passer des heures sur un projet commandé pour qu’il tombe à l’eau. Une entreprise qui n’a pas la trésorerie le sait (normalement) au moment où elle te confie le projet. Comment travailles-tu? Tu fournis un devis ? Visiblement tu travailles sur des commandes non signées. Tu peux alors travailler des heures pour du vent! Enfin, je ne connais pas la procédure dans cette activité. Mais cela m’interpelle, comment peut-on travailler sur un projet sans commande signée ? De plus, 3 études dans le mois qui tombent à l’eau, cela pose question. Il serait opportun d’analyser ces échecs. Aussi, pourquoi s’entêter à continuer quelque chose qui ne va pas, et tu en es conscient, sous prétexte que tu ne sais faire que ça ? Je ne sais pas si ton CA te permet de vivre de cette activité, mais j’ai quand même l’impression qu’elle te pose plus de soucis qu’elle ne t’apporte de solutions. Mon métier consiste à tout faire pour qu’une entreprise n’aille pas droit dans le mur, car quand quelqu’un crée son activité ou son entreprise, ce n’est pas dans le but d’échouer et il y a souvent des solutions quelques fois insoupçonnées.
Le syndrôme bien connu de l’entrepreneur est l’isolement ! Tu as besoin d’aide, si tu le souhaites, nous pourrions nous entretenir de cette situation en dehors de ce blog. Pour ce faire, je peux te communiquer mon adresse mail perso.

bonjour , en date du lundi 3 decembre 2012 , nous n’ avons toujours pas recus de nouvelle concernant la lois sur la duree maxi de l’ auto-entrepreneur , aimerais si possible en savoir d’ avantage , merci , aurais aimer savoir comment faire en cas de non travail et si le droit a quelques chose , une aide ou autre , merci de me le faire savoir

bonjour,
pouvez-vous me dire s’il faut absolument être inscrit a pole emploi pour pouvoir souscrire à l’ACCRE ? car je fais partie de la tranche d’âge des 18-25 ans mais je n’ai jamais été inscrite a pole emploi. Je voudrais m’inscrire comme auto-entrepreneur en tant qu’activité libérale.
Merci pour votre aide,
cordialement,
GRS

Réponse à GRS: Effectivement si tu fais parti de la tranche d’âge 18/25 ans tu n’as pas besoin d’être inscrit à pôle emploi pour bénéficier de l’ACCRE. Etant moi même AE depuis Octobre 2012 en actviité libérale j’ai récupérer le formulaire de demande d’ACCRE auprès de mon URSAFF et je l’ai remis en même temps que mon inscription. Mais tu as un délais pour le faire après si besoin.

Cordialement

merci a tous et toutes, l’auto-entreprise est tres bien, mais pas aider, dans mon cas, beaucoup de travail l’ ete, mais l’hiver rien, je suis obligé de reprendre une activité, bonne chance de stephane

bonsoir ou bonjour a vous tous et a toutes qui me lisez j’ai lue tout les commentaires de chacun et chacune est je doit vous dire que sur les commentaire que j’ai lue est la plus par se colle a ma vie actuel en 2013 c’est a dire que je suis toujours a la recherche d’un éventuelle rendez-vous que en va jamais me donner , et comme a chaque fois en me dit au téléphone que j’ai pas de l’expérience dans la création d’entreprise ? ( a croire que les administrations se foute de moi quand ils disent avoir une expérience dans la création ) tout ça pour vous dire que si vous souhaitez vous même développer votre propre création qui est profond et que vous croyez a votre projet et bien il ya une seule chose a faire c’est tout simplement de mettre le petit sous par jour ou par mois et vous verrez avec la somme obtenue vous allez pouvoir toucher votre rêve du bout des doigts ,en tout cas pour moi même-ci je ne travaille plus depuis juin 2012 et que je suis inscris a pole-emploi et je mettrais le petit sous par jour et par mois pour toucher mon projet de créations des doigts (mon projet se porte sur la vente a distance de vêtements de tout les jours par le biais de la fabrication du vêtements est je le mettrais en ligne moins cher a partir d’un euros cinquante la pièce ) donc voila ma solution que je mettrais a profil , sinon je vous dit passer une bonne soirée ou journée a vous qui me lisez et je vous dit également merci du fond du cœur.

Bonjour,
Autoentrepreneur depuis 4 ans, je voudrais étendre mon activité en faisant quelques foires et marchés.
Je ne trouve personne pour me renseigner sur les démarches à faire pour avoir la carte demandée par les placiers, parfois la gendarmerie et autres autorités !…
Pouvez-vous m’aider ?
Merci.

Existe t-il une aide pour financer le principal outil de mon activité de consultante, c’est-à-dire « un site internet » crée par un pro?
(car je n’y arrive pas moi-même et un site basique « home made » serait désastreux pour mon activité).

Bonjour,

Quand on est employé et que l’on veut reprendre une entreprise, quelles sont les solutions de financement.
Je comprends que si je démissionne, je n’ai pas droit aux indemnités chômage et si je ne suis pas aux chômage, je n’ai pas le droit aux aides.
Tout cela n’est pas encourageant.

Dites moi si vous avez des idées ?

Merci

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)