Le micropaiement comme source de revenu passive pour votre entreprise ?

Le micropaiement a pour vocation à permettre d’acheter des services ou des contenus de faible valeur mais de manière ultra simple et rapide (le plus souvent d’un simple clic et sans avoir besoin de sortir une carte bancaire ou de saisir des codes compliqués).

Chacun, que l’on soit commerçant ou client, peut trouver des avantages aux solutions de micropaiement:

  • Simplicité de mise en place (généralement un simple lien, et donc peu de compétences techniques).
  • Frais de démarrage nuls ou très faibles comparativement aux solutions classiques de paiement par cartes bancaires.
  • Mise en confiance des acheteurs qui hésitent à transmettre leurs coordonnées bancaires.
  • Simplicité d’utilisation pour les acheteurs

Les technologies utilisées par ces solutions se développent au fur et à mesure que le grand public s’approprie ces technologies:

  • Paiement par appels surtaxés
  • Paiement pas sms surtaxés (souvent appelé SMS+)
  • Paiement à travers la facture de son FAI (DCB pour Direct Carrier Billing en anglais)
  • Paiement par cartes prépayées
  • etc

Les fournisseurs de tels solutions sont de plus en plus nombreux, comme en témoigne une recherche du mot « micropaiement » sur tout moteur de recherche.

Mais attention, cette nombreuse liste comprend un certain nombre de revendeurs. Il est donc nécessaire d’identifier ses besoins et les services proposés avant de se décider pour tel ou tel prestataire.
La qualité du back-office est par exemple très inégale d’un prestataire à l’autre…

Néanmoins, l’un des avantages du micropaiement est qu’il permet au commerçant de changer rapidement et facilement de solution et donc de prestataire…

Les services ou produits ainsi commercialisés sont variés: articles de presse, petites annonces, information divers, musique, vidéos, jeux, sonnerie de téléphone portables, tickets de cinémas, fleurs , etc…).

Il est par exemple ainsi envisageable de développer votre propre site de petites annonces spécialisées et d’en facturer l’accès de manière simple, tout en se concentrant sur la qualité de l’interface utilisateur et sur le travail de communication pour faire connaître le site.

Cependant, tout n’est pas rose dans l’univers du micropaiement. On regrettera notamment:

  • Les commissions élevées prélevées par les prestataires ou intermédiaires
  • Les faibles montants facturables
  • La nécessité d’utiliser une solution de paiement différentes pour les montant élevés

Si vous décidez de vous lancer pour créer une source de revenu passive grâce au micropaiement, ne tombez pas dans les travers de certains sites malhonnêtes qui tentent de faire cliquer leurs visiteurs sans qu’ils ne sachent qu’ils seront facturés, et parfois même inscrits pour des micropaiement réguliers sur leur facture de mobile… Car oui, ce genre de pratique est malheureusement possible !

Laisser un commentaire