← Partagez cette page

L’essaimage, quand votre patron vous aide à vous lancer !

Par:
Catégorie(s): Conseils Pour Créer une Entreprise

De nombreux salariés rêvent de quitter la routine du « métro, boulot, dodo », mais retardent le moment de virer leur employeur pour créer leur boîte et devenir indépendant. Ce constat est principalement dû au fait que beaucoup de ces salariés ont peur de se lancer, d’aller vers l’inconnu et d’échouer !

Mais ce qu’ils ne savant pas, c’est que leur employeur peut les aider dans leur projet de création ou de reprise d’entreprise ! C’est ce que l’on appelle l’essaimage.

En France, plus de 7% des créations ou reprises d’entreprises se font par l’intermédiaire de l’essaimage ! Les employeurs donnent un coup de pouce à leurs salariés motivés pour entreprendre.

Dans le jargon de l’entreprise l'essaimage est une mesure d’accompagnement mise en place par la direction pour favoriser la reprise d’entreprise ou la création d’une autre entité par un ou plusieurs salariés.

Dans le jargon de l’entreprise l’essaimage est une mesure d’accompagnement mise en place par la direction pour favoriser la reprise d’entreprise ou la création d’une autre entité par un ou plusieurs salariés.

Qu’est ce que l’essaimage ?

Un salarié qui décide de créer ou de reprendre une entreprise peut obtenir le soutien de son patron pour l’aider dans le projet. Ce soutien s’effectue de différentes manières comme :

  • Des formations
  • Des conseils, informations
  • Un accompagnement et un appui logistique
  • Des aides financières

Le salarié « essaimé » prend un congé pour création d’entreprise de 12 mois renouvelable une à 5 fois selon l’entreprise, pour monter son projet et sa boite !

 

L’essaimage, Pour qui ?

Tous les salariés peuvent opter pour l’essaimage, qu’ils soient du privé ou du domaine public, ouvrier, employé ou cadre. Il leur suffit de se renseigner si leur entreprise à opter pour l’essaimage.

 

Les avantages de l’essaimage

Ici, on pourrait penser que seuls les salariés ont des avantages en pratiquant l’essaimage, mais c’est faux, les entreprises pratiquantes en retirent des bénéfices également. C’est un partenariat gagnant/gagnant !

Pour le salarié

  • Une sécurité indéniable. Le salarié qui se lance en essaimage est toujours salarié de l’entreprise (mais non rémunéré ! On peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ). Donc si le projet tombe à l’eau, il peut reprendre son poste précédent. Cela signifie donc aucun risque de chômage, de perte d’emploi, aucun risque financier…
  • Fiabilité et réussite. Les entreprises issues de l’essaimage ont beaucoup plus de chance de survie après 5 ans que les entreprises non issues de ce dispositif. Les chiffres sont là pour le prouver: 70% à 90% des entreprises crées ou reprises par l’intermédiaire de l’essaimage sont pérennes après 5 ans contre 52 % pour l’ensemble des créations nationales.
  • Accompagnement, soutien. L’essaimage permet au salarié de tester son idée, de voir sa viabilité. Ainsi, il met toutes les chances de son côté pour sa réussite ! L’accompagnement du salarié s’effectue avant la création (aide pour effectuer le business plan, la communication, le marketing…) et après la création, pendant 3 ans, pour le développement !

Pour l’entreprise

  • Développer un réseau de co-traitants (réseau d’entreprises)
  • Développer une nouvelle activité ou un nouveau projet
  • Mettre en place une restructuration (plan social). Une entreprise en difficulté, au lieu de virer ses employés (et payer des indemnisations !) peut leur proposer d’opter pour l’essaimage.
  • Externaliser une partie de ses activités…

 

A la fin de la période d’essaimage, le salarié « essaimé » décide s’il veut continuer son projet et vivre de son entreprise ou s’il veut reprendre son poste précédent.

En optant pour la première solution, il doit remettre sa lettre de démission à son employeur.

 

Pour conclure, l’essaimage est une méthode de soutien à la création ou la reprise d’entreprise qui a fait ses preuves. De grands groupes ont décidé de lancer une cellule essaimage dans leurs entreprises. Pour ne citer que les plus connus, Renault, Air France, La Poste, Saint Gobain, EDF, France Télécom, Sanofi-Aventis, Total…

Et vous que pensez-vous de l’essaimage ? Avez-vous déjà pensé à utiliser ce dispositif pour créer votre entreprise ?

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)