← Partagez cette page

Développer un entrepreneuriat solidaire

Par:
Catégorie(s): Auto-entrepreneur divers, Idées d'entreprises

Qu’est-ce que l’entrepreneuriat solidaire ?

Appelée également entrepreneuriat social, cette forme d’entreprise a fait son apparition dans les années 1990.
Elle est née d’une volonté d’apporter sa contribution à un monde meilleur en créant de la valeur sur le long terme pour la société et l’environnement.

Elle n’en reste pas moins une entreprise, elle doit donc répondre à un modèle économique viable comme toute entreprise classique.

Avec ce modèle, le profit n’est plus une finalité mais devient un moyen.
Par exemple, les entreprises, parce qu’elles contribuent à l’économie, peuvent vendre des produits ou des services qui génèrent des revenus.
Ces revenus ne sont pas dans une logique de rentabilité mais au service de la finalité sociale et/ ou environnementale.
L’idée étant de rendre ces produits ou services abordables aux personnes qui n’y ont pas accès d’ordinaire ou de participer à la protection de l’environnement.
La création d’emploi pour les publics en difficulté peut également faire partie des objectifs de ces entreprises sociales.

L’entreprise Lemon Tri illustre bien ce modèle.
En créant une solution innovante de recyclage, elle incite le consommateur à mieux trier ses emballages de façon ludique et elle crée, en plus, de l’emploi solidaire grâce à sa filiale d’insertion.

La forme juridique peut être multiple.
Elle peut emprunter le modèle de l’économie sociale, type association ou coopérative mais elle peut également prendre une structure classique comme celle de la société ou de l’entreprise individuelle.
Peu importe le statut, ce qui compte, c’est l’objectif social.

A grande échelle, un bel exemple de cette contribution à un monde meilleur est le projet outre-Atlantique The Giving Pledge créé par Bill et Melinda Gates et Warren Buffett.
Le concept est que, pour résoudre les problèmes les plus urgents de la société, les personnes les plus riches de la planète doivent engager au moins la moitié de leur richesse dans des actions philanthropiques ou charitables.

Mais bien évidemment, l’altruisme n’existe pas que chez les plus riches, notons d’ailleurs que The Giving Pledge a été inspiré par toutes ces personnes dont les revenus peuvent parfois être très faibles et qui n’hésitent pas à faire preuve de grande générosité, au prix parfois de sacrifices personnels.

Quel est alors le profil des entrepreneurs qui se lancent dans ce type d’entreprise ?

Les entrepreneurs solidaires ne sont généralement pas satisfaits du modèle social, économique, sociétal et/ou environnemental qui leur est imposé.
Ils préfèrent participer à un système dans lequel l’entraide et la solidarité priment plutôt qu’à un monde où la compétitivité règne.
Ils souhaitent transmettre d’autres valeurs que celle du profit ou encore ils veulent laisser une planète plus propre.

Comme l’histoire de Grégory Molter, ce commercial qui gagnait très bien sa vie mais qui, lorsqu’il est devenu papa, a préféré donner davantage de sens à sa vie.
Il s’est lancé dans la création d’une plateforme de géolocalisation qui permet à chaque citoyen d’aider les mamans et enfants démunis en leur apportant des produits indispensables et en créant avec eux du lien social.

Vous avez l’âme d’un entrepreneur… Pourquoi ne pas vous lancer dans la création d’une entreprise sociale et solidaire ?

Il faut savoir qu’il n’existe pas officiellement de reconnaissance légale de ce statut d’entrepreneur.
Si vous décidez de créer une entreprise à vocation sociale, ce seront donc les solutions que vous apporterez qui définiront ce caractère social.

Ces solutions doivent répondre à des problèmes sociaux ou environnementaux et apporter des réponses durables.

En plus de satisfaire ses besoins altruistes en tant qu’individu, l’entrepreneur solidaire sert l’intérêt commun en développant davantage d’emplois que les entreprises classiques ou en ayant un fort potentiel en terme de développement, notamment dans les filières durables.

Comment développer une entreprise sociale et solidaire ?

Quel que soit le secteur d’activité dans lequel vous êtes, vous pouvez développer des solutions sociales, sociétales ou environnementales.

Si vous êtes dans l’immobilier, par exemple, vous pouvez faciliter l’accès au logement aux plus fragilisés.
Si vous êtes prestataire de services, vous pouvez proposer des tarifs pour les personnes en difficulté. 
Et si vous vendez des produits, vous pouvez développer des produits écologiques.

L’essentiel, pour vous lancer, est le désir profond de vouloir changer le monde et d’apporter votre contribution, quelle que soit la forme qu’elle prenne.

Pour finir, une entreprise solidaire requiert les mêmes compétences que celles d’une entreprise traditionnelle.

Pour gérer une entreprise solidaire, vous devez, en plus de savoir prendre des initiatives et des risques mesurés, d’être persévérant ou encore exigent, mettre l’humain au centre de vos valeurs, être sensible à l’intérêt collectif ou au développement durable. 

Et si vous n’osez pas franchir le cap, sachez qu’il existe des structures qui peuvent vous aider à vous lancer comme celle du mouvement des entrepreneurs sociaux, le Mouves.

En conclusion

Qu’est-ce qui n’a plus d’importance sinon que d’aller travailler avec plaisir ? De donner un sens à ce que l’on fait ?

Être entrepreneur solidaire, c’est chaque jour savoir pourquoi on travaille et dans quelle finalité, c’est aussi voir que, même si le chemin est parfois tortueux, la meilleure récompense est ce qu’on a accompli.

Emmanuelle Simonet

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)