← Partagez cette page

38 critères pour comparer des offres d’emploi ou attirer des talents

Par:
Catégorie(s): Conseils pour Entrepreneur, Retours d'expérience

Il est nécessaire de bien comparer plusieurs offres d’emploi lorsqu’on a la chance d’avoir plusieurs employeurs potentiels qui nous proposent un contrat de travail. Mais comment faire, sur quel critères baser sa comparaison et faire son choix sans se tromper ?

Je vous propose le fruit de mes réflexions lorsque j’ai du faire face à cette situation inhabituelle où plusieurs employeurs différents et tous intéressants m’ont proposé de me recruter. Il a fallu comparer et faire un choix, et même si c’est une situation luxueuse, elle n’est pas simple pour autant !

Cette liste va également vous permettre d’identifier tous les éléments que vous pouvez négocier avec votre futur employeur, car oui, tout est négociable contrairement à ce qu’on peut vous laisser croire…

En tant qu’entrepreneur et employeur, cette liste va vous permettre d’identifier tous les éléments qui peuvent motiver des personnes talentueuses à rejoindre votre équipe ! Ces critères ne sont pas toujours coûteux et peuvent parfois faire la différence pour attirer les talents dans l’entreprise !

Il faut distinguer deux groupes de critères :

  1. les critères objectifs mesurables (salaire, avantages en nature, nombre de jours de congés, temps de trajets, etc) que nous allons détailler plus loin;
  2. les critères subjectifs (notoriété de l’entreprise, intérêt du poste, possibilités d’évolution de carrière, ambiance ressentie lors des entretiens, survie de l’entreprise et de l’emploi à plus ou moins long terme…) qui sont tout aussi importants.

comparer-contrats-de-travail

Je vous conseille de commencer par établir une matrice, un tableau excel pour comparer tous les critères mesurables :

  1. le salaire brut annuel;
  2. le salaire brut mensuel (sachant que vous pouvez être payé sur plus de 12 mois);
  3. le budget voiture, ou la voiture de fonction qui peut vous être proposée;
  4. le montant des tickets restaurants (meal vouchers);
  5. le montant des différents frais qui vous sont remboursés (ex: frais de déplacements, carte de transport, frais de représentation, etc);
  6. la part variable de votre salaire (rappelez-vous qu’elle n’est jamais garantie et que vous devez donc la séparer du salaire que vous êtes certain de toucher);
  7. les assurances et mutuelles (hospitalisation, ADI, etc) ainsi que la couverture (personnelle, familiale) et le montant de la participation de l’employeur et de celle qui sera prélevée sur votre salaire mensuel;
  8. les plans de pension, retraite, épargne et assurances vie proposés (PERP, PERCO, PERE, etc) et le montant versé par l’employeur;
  9. le montant de la « Participation » payée par l’employeur;
  10. le nombre de jours de congés annuels;
  11. le nombre de jours de congés dérogatoires pour la 1ère année;
  12. le nombre de jours de télétravail possible par semaine ou mois;
  13. le temps de trajet quotidien pour aller au travail et rentrer (et son cumul sur une semaine et un mois);
  14. les frais de transport à votre charge engendrés par vos trajets maison/travail chaque semaine ou mois;
  15. l’accès à un parking d’entreprise (si vous venez en voiture, moto ou vélo);
  16. le coût et la qualité des repas à proximité (cantine, restauration à proximité, etc) car rappelez-vous que c’est un pole de dépense important et que la qualité aura un impact sur votre santé;
  17. la proximité d’une garderie ou d’une crèche d’entreprise et ce que cela vous permet d’économiser dans vos frais de famille;
  18. le remboursement éventuel de votre abonnement mobile et de votre connexion à Internet ADSL/Fibre;
  19. le nombre de jours de formation par an, ou budget formation annuel qui vous sera alloué;
  20. la durée de votre période d’essai;

Placez chaque critère dans la colonne de gauche de votre matrice de comparaison, puis décortiquez chaque contrat pour vous assurer de ne rien oublier et de pouvoir comparer les différentes offres qui vous sont faites. J’ai pris l’habitude de surligner en vert ce qui me semblait positif et en rouge ce qui est négatif ou à négocier, et d’ajouter mes questions dans une liste… Il ne faut pas avoir peur de poser des questions et de négocier lorsqu’on vous fait une offre… car si on vous fait une offre, c’est qu’on vous veut ! Il y a toujours une limite de négociation à ne pas dépasser (ne pas trop tirer sur la corde pour éviter que la confiance ne soit rompue), mais il y a aussi toujours une marge de négociation que vous devez utiliser ! Rappelez-vous aussi qu’un employeur sera plus intéressé de recruter quelqu’un qui a de l’audace, de l’ambition, et qui ose travailler pour obtenir le meilleur pour lui-même et son entreprise, plutôt que quelqu’un de timoré et peureux.

criteres-de-bien-etre-au-travail

Bien, maintenant que nous avons couvert les critères de choix mesurables, voyons des critères plus subjectifs mais qui peuvent apporter du poids dans la balance décisionnel d’un futur recrutement :

  1. les horaires obligatoire ou flexibles;
  2. la possibilité de télétravail sur une base de jours fixes ou de besoins ponctuels;
  3. la notoriété de l’entreprise: cela peut avoir une incidence sur votre CV à l’avenir et sur votre fierté à y travailler au quotidien;
  4. les avantages liés à l’activité de l’entreprise;
  5. l’intérêt du poste et de son évolution prévue dans l’entreprise: vous devez vous lever le matin en ayant envie d’aller travailler dans ce cadre, sinon c’est qu’il y a un problème et vous ne serez pas heureux;
  6. le sens et l’importance que vous donnez au travail que vous aurez à faire: est-ce que ce que vous aurez à faire aura du sens et de l’importance à vos yeux, ou pas…;
  7. la perception des résultats que vous pourrez obtenir: est-ce que vous obtiendrez des résultats visibles et utiles ou pas…;
  8. le sentiment de réalisation de soi lié à l’activité;
  9. les possibilités d’évolution de carrière: essayez de vous imaginez dans cette même entreprise dans les 2, 5 ou 10 ans à venir…;
  10. l’autonomie décisionnel dans votre travail au quotidien et les possibilité d’innover, d’entreprendre, de prendre des décisions…;
  11. l’ambiance que vous avez ressentie lors des entretiens ou de vos visites dans l’entreprise : rappelez-vous que vous allez y passer beaucoup d’heures et de jours et que l’ambiance aura un impact certain sur votre propre moral et votre vie personnelle;
  12. les résultats de l’entreprise et sa survie à plus ou moins long terme : si c’est pour devoir chercher un autre boulot dans 6 mois, c’est peut-être une mauvaise idée de rejoindre cette entreprise…;
  13. les possibilités de voyage, de participation à des événements professionnels;
  14. l’organisation d’événements d’entreprise (team events) et de sorties entre collègues;
  15. les possibilités de tester d’autres fonctions ou départements dans l’entreprise même sans être un expert dans ces domaines;
  16. l’engagement et les valeurs de l’entreprise par rapport à vos propres valeurs (engagement sociétal, lutte contre les discrimination et le harcèlement, protection de l’environnement, importance du bien-être des salariés, etc…)
  17. la pénibilité de votre travail au quotidien;
  18. la qualité de votre environnement de travail (proximité de la nature, lumière du jour, fenêtre donnant sur une vue agréable, environnement propre et sain…;

bien-etre-au-travail

Pour aller plus loin :

Les facteurs psychosociaux du bien-être au travail

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)