← Partagez cette page

Comment bien gérer la connaissance dans une PME

Par:
Catégorie(s): Auto-entrepreneur divers

La gestion des connaissances comme élément de l’organisation est diluée entre des multitudes d’idées, de processus et de concepts. Souvent le terme se confond avec innovation, créativité, gestion des documents, parfois même il se comprend comme un outil uniquement informatique.

Gérer la connaissance d’une organisation est une tâche complexe et délicate, faisant appel à de multiples interactions, interconnexions et interprétations entre les processus internes. Cependant, elle peut se résumer en trois étapes:

  1. Gérer le talent du capital humain: c’est ce qui est contenu dans les personnes composant l’organisation. Il est nécessaire de le connaître, le trier, l’extraire et le communiquer.
  2. Gérer le capital de l’organisation: c’est la connaissance propre à l’organisation, provenant des processus, des modes de travail, de la documentation, des bibliothèques, des meilleures pratiques, etc.
  3. Gérer le capital relationnel: c’est la connaissance partagée avec d’autres organisations, les clients, les fournisseurs et les autres parties prenantes. Par exemple, des conférences, des événements ou des activités de benchmarking.

Dans ce post, nous nous nous concentrerons sur les concepts qu’il faut prendre en compte et connaître et comment utiliser les moyens technologiques pour donner un nouvel élan à la gestion des connaissances. Dans un prochain article, je vais vous expliquerai comment coordonner l’exploitation initiale de la connaissance dans une entreprise de services nouvellement créée, et comment intervient le capital humain dès le départ.

Concepts essentiels à comprendre et à différencier

  1. Gestion des connaissances
  2. Système de gestion des connaissances: le mode sous lequel la société assure la gestion, à savoir: les processus qui composent le système de reconnaissance, l’acquisition, l’extraction, l’analyse, la diffusion et l’adoption.
  3. Outil de gestion des connaissances: Utilité par laquelle la connaissance sera ordonnée, diffusée et révisée.
  4. Gestion des documents: une partie essentielle de la gestion des connaissances. Structure par laquelle la connaissance sera indexée pour une localisation rapide.

Sur la base de ces concepts, nous pouvons définir un organigramme initial pour mettre en œuvre la gestion des connaissances au niveau 0, basé sur la détection des connaissances, la curation et la diffusion.

Un processus de démarrage valable pour toutes les PME pourrait être:

Dans ce processus, nous nous sommes concentrés sur deux actions initiales:

  1. Utiliser et extraire le talent déjà acquis ou en train d’être acquis par les personnes composant l’organisation par leur travail quotidien ou par formations professionnelles.
  2. Utiliser et curer les contenus de valeur pouvant être intégrés à la connaissance valide de l’entreprise, pour s’intégrer à l’une des trois phases (capital humain, organisationnel et relationnel) ou aux trois à la fois.

De cette façon, nous mettons constamment à jour les connaissances partagées de l’entreprise, tout en améliorant la façon dont nous travaillons, notamment par l’inclusion des connaissance internes et externes au système.

Un système de gestion des connaissances se doit d’être en mesure de préciser les activités qui ont été présentées dans le diagramme:

  • Comment et pourquoi les gens seront d’accord pour apporter leurs connaissances à d’autres collègues
  • Comment sera réalisée l’analyse et la décision de modifier, agrandir ou améliorer les processus de travail comme toute autre documentation utilisée à la fois pour les clients que pour un usage interne.
  • etc

Nous verrons cela dans les prochains articles au sujet du système de gestion des connaissances.

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de https://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)