← Partagez cette page

Reportage : Les auto entrepreneurs patrons mais précaires

Par:
Catégorie(s): Actualités

Voici un reportage qui rappelle bien l’historique du statut auto entrepreneur, l’objectif du gouvernement lors de sa création, les conditions réelles vécues par celles et ceux d’entre nous qui se sont inscrits, mais aussi ses limites et les perspectives d’évolution auxquelles nous devons nous préparer avec le nouveau gouvernement.

Reportage Les auto entrepreneurs patrons mais précaires

Ce reportage se conclut sur une entrevue avec Hervé Novelli, le créateur de ce statut qui en rappelle sa vocation initiale :

Ce statut a été créé avec des limitations en terme de chiffre d’affaires car il a été voulu comme un pied à l’étrier pour ceux qui veulent créer une activité et qui vont ainsi pouvoir vérifier si leur idée d’entreprise est viable, ou comme un complément de revenus pour ceux qui ont une pension de retraite ou un salaire qu’ils estiment insuffisant. De ce fait, Hervé Novelli estime qu’il n’est pas surprenant que 9 auto entrepreneurs sur 10 soient en dessous du SMIC, d’autant plus que lorsque l’idée fonctionne bien, on la développe pour créer son entreprises sous un statut différent lorsqu’on dépasse les plafonds de chiffre d’affaires autorisés en auto entrepreneur.

Le journaliste rappelle qu’une auto entreprise sur 2 arrive à péréniser son activité. Hervé Novelli rappelle que pour les entreprises dites classiques, c’est également 1 entreprise sur 2 qui décède au bout de 5 ans. Donc il n’est pas étonnant que l’auto entrepreneur, qui est la forme la plus simple pour démarrer une activité, ait les mêmes ratios de réussites ou d’échecs qu’une autre forme d’entreprise.

Mais Hervé Novelli rappelle que cela permet d’échouer sans risque avec le fameux slogan « pas de chiffre d’affaires, pas de charges ».

Par rapport à la volonté du gouvernement Ayrault de corriger le statut auto entrepreneur, Hervé Novelli indique qu’il n’est pas opposé aux améliorations, notamment au sujet de la formation professionnelle, ou encore au sujet des dérives dans l’utilisation des auto entrepreneurs.

Mais sa crainte est que par volonté de corriger le statut, le gouvernement actuel ne lui porte un coup mortel, par exemple en le limitant dans la durée.

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Limiter le statut dans la durée serait une très grave erreur ! Tout le monde ne peut pas prétendre à créer une vraie entreprise, donc tous ceux qui gagnent des modestes sommes pour mettre « du beurre dans les épinards » se verront contraints d’arrêter. Au final, du monde en plus qui pointe au chômage, de la misère en plus, et des milliers de petites rentrées d’argent en moins pour l’état

Il ont fait une erreur dans le reportage regardé entre 1’57 et 2’02 il mentionne 83200 € (ancienne limite prévue pour 2012 mais non appliquée) de CA alors que nous sommez à 81500 € plafond inchangé entre 2011 et 2012.

Au fait je suppose qu’avec ce gouvernement de gauche le plafond ne sera pas réévalué en 2013 alors meme qu’il ya une inflation de 2,5% et que nous subbisons des augmentations injustes d’impots ?

Bonjour à tous,

Je trouve que l’initiative des auto entrepreneur est très bonne car elle permet de valider le concept d’une idée avant de se lancer en société. Et les risques encourus sont très faibles si on échoue.

Par contre, je trouve que c’est aussi un problème. Limitant les risques, n’importe qui avec une idée veut se lancer mais sans compétences entrepreneuriales. C’est une erreur. Entreprendre est quelque chose qui s’apprend comme le reste.

J’ai écrit un article + un podcast sur la réalité de l’entrepreneuriat. Je pense qu’il pourra guider certains : http://www.roadtoentrepreneur.com/podcast-0-introduction-realite-entrepreneuriat

Jérémy,

Bonjour et heureuse de réponde dans les premiers(ières). Limiter le statut dans sa durée ne serait pas une erreur, car ce statut, si nos politiques avaient un peu réfléchi (ce qui est rarement le cas, ils obéissent à des technocrates) auraient simplement pu prendre la suite d’un régime fiscal sans statut qui a existé antérieurement puisque j’en ai profité un peu dans ma jeunesse (et qui devrait être réintroduit fiscalement au niveau de l’IR) : LES REVENUS ACCESSOIRES NON COMMERCIAUX en le rendant aujourd’hui « REV ACC COMMERCIAUX ».

Ainsi pour les débutants qui craignent l’échec (cela existe malheureusement) Il n’y aurait pas besoin de s’immatriculer au RM ou à l’URSSAF (et pas de RSI, CIPAV et autres) pendant 2 ans par exemple (limite imposée par la loi).
Il faudrait créer comme compte INSEE avec un N° de SIRET à titre individuel (comme une entreprise individuelle) mais dans un fichier spécifique, toutes professions incluses.
On retiendrait 50% de valeur soumise à l’IR sans charges sociales pour tous. Puis si le CA progresse on passerai en AE (immatriculation) limité à 3 ans par exemple avant de choisir le régime du réel simplifié ou SUPER SIMPLIFIE (que l’on oublie trop souvent), ce qui marquerai le pas vers une progression.
Hommes et Femmes Politiques réfléchissez d’avantage et raisonnez moins en simples comptables de la nation.
Ceci éviterait aussi à un certain MR PIGEON (internaute du blog) de contester tout et rien sans rien proposer de mieux (un simple mécontent manquant totalement d’idée, un pur négativiste).

Moi j’espère que le statue doit rester comme il est, cela évite le travail au noir qui coûte très cher à l’état… Ceux qui ont ce statue essaye de s’en sortir de gagner plus d’innover… Tous les auto-entrepreneurs payent des charges l’état perdrai énormément d’argent…
Battons nous pour que le statue ne change pas….

Suite aux chiffres du plafond annoncé, soit 81500€
Il y a un autre plafond pour les AE, qui est de 32600€ pour les activités artisanales, de prestations de services et profession libérale
Ayant une activité artisanal de création/vente, j’achète du matériel pour fabriquer des objets personnalisés que je vends directement à mes clients. Dans mon chiffre d’affaire, il y a 5.60€ de frais de port que je reçois en même temps que le paiement. Je paye donc des charges sur un montant que les clients m’avancent pour que je puisse leur expédier le colis, mais qui n’est pas une recette
Autre précision, certains AE faisant le même genre d’activité création/vente ont un plafond de 81500€.
Cherchez l’erreur ! Quelqu’un peut-il m’éclaicir. Comment peut-on assimiler une activité de service pour laquelle on ne fait pas d’achat de matériel, donc avec des frais moins importants et une activité artisanale de création pour laquelle il faut acheter des fournitures ?
Si quelqu’un a la réponse…ou se pose la même question..
Voici le lien vers la page avec les plafonds en vigueur
http://autoentrepreneurinfo.com/gel-des-plafonds-de-chiffre-d-affaires-en-auto-entrepreneur-pour-2012

@francois: si certains auto entrepreneurs ont un plafond de 81500€ tout en facturant des prestations de service, c’est qu’ils cumulent vente et service tout en ayant déclaré une activité principal de vente.

Mais attention dans ce cas, la part de services qu’ils facturent à l’année ne devra pas dépasser 32600€ sur les 81500€ de chiffre d’affaires total pour l’année d’activité.

Explication détaillée ici :
Cumuler plusieurs activités en auto entrepreneur

Merci autoentrepreneu pour votre réponse. J’ai bien compris ce que vous m’expliquez.
Cependant, ma question est plus compliquée.
J’achète du matériel, je crée et réalise des accessoires que je vends directement aux clients.
Je n’ai donc pas deux activités totalement différentes, mais c’est une seule activité qui mêle l’activité de service et l’activité de vente directe. Un travail « sur mesure » et sur commande que je facture aux clients. Je n’ai donc pas deux factures distinctes
Ma question est celle-ci : puis-je estimer et déclarer une partie service et une partie en vente ?
Merci, par avance de votre écoute

@francois: c’est l’éternelle question de tous ceux qui veulent créer une activité artisanale. Cela n’est pas considéré comme de la vente.

Si vous voulez bénéficier du plafond de 81500 € vous devez déclarer une activité de vente et adapter votre activité en fonction.

Bonjour et merci pour votre réponse. Je me doutais qu’il y avait des questions à ce sujet et qu’en fait, il n’y avait pas vraiment de réponses.
Un sujet qui devrait être étudié pour que cette activité soit plus justement taxée, étant donné que nous avons des achats à faire pour vendre nos produits
Par ailleurs, expédiant tous mes articles par la poste, puis-je considérer que les frais de poste sont de l’argent que les clients m’avancent et ainsi ne pas l’inclure dans le chiffre d’affaire que je déclare ? Puis-je déclarer le montant des factures avant frais de port ? (6.70€ à chaque envoi que je ne reçois pas, et sur lesquels je paye le pourcentage des charges de 23% avec impot libératoire
Merci beaucoup pour vos réponses, il est tellement difficile de trouver un interlocuteur pour des questions spécifiques

@francois: aucune déduction n’est possible en auto entrepreneur (sauf dans le cas unique des débours).

Mais la plupart des questions ont déjà été posées et des réponses ont été apportées depuis 2009 ;-)
Il faut utiliser le moteur de recherche en haut à gauche du site avec quelques mots clés et normalement vous trouverez votre bonheur :)

interdit en auto-entrepreneur la location de chapiteaux, remorques, transport de voiture…ect .
Voir sur le leboncoin.fr , le travail noir est visible . Aucun contrôle ?
C’est mettre les petites entreprises à genoux .
Je suis pour que ce statut A-E existe , mais il doit être encadré et respecté à la lettre .
Oui , il faut faire certifier les comptes , et l’activité de l’auto-entrepreneur pour éviter les fraudes .
La France va mal …parce qu’avec internet ! C’est très facile de faire n’importe quoi .
Après 16 années d’activité dans la location de matériel de loisirs, j’ai été obligé de fermer mon entreprise le 30 juin 2011 avec toutes ces annonces illégales .

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)