← Partagez cette page

Le portage salarial ou comment créer son entreprise sans risques !

Par:
Catégorie(s): Créer une Entreprise

Vous voulez créer votre entreprise, mais vous avez peur des risques que cela engendre (risques financiers principalement) et donc vous retarder l’échéance ! Si je vous disais qu’une solution existe pour vous lancer en prenant ZÉRO risques ! Cela vous tente ? Découvrez cette méthode encore peu connue en France, mais qui fait un carton dans les pays anglophones !

portage_salarial

Avoir un projet de création ou de reprise d’entreprise et le mettre en application peut s’avérer difficile, vu l’ampleur de la tâche. Faire son étude de marché, boucler son financement, gérer les démarches administratives d’immatriculation… sont des tâches longues et fastidieuses !

Il existe un moyen qui permet au porteur de projet de ne s’occuper que du cœur de projet à savoir la commercialisation et la communication des produits / services de l’entreprise et de délaisser la gestion administrative (facture, comptabilité, paiements…).

Cette solution, c’est le portage salarial.

 

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Il ne faut surtout pas confondre portage salarial et auto-entrepreneur. Certes, ces 2 régimes permettent de créer une entreprise à moindre risques et à moindre coûts, mais il y a des différences considérables entre les deux solutions !

La principale et la plus importante, c’est qu’un porteur de projet qui choisit l’autoentreprenariat pour se lancer, renonce à sa sécurité sociale, et fait partie du régime social des indépendants.

Alors que s’il choisit le portage salarial, tout en étant indépendant, il garde un statut salarié et donc bénéficie des avantages de ce statut (couverture médicale, allocation chômage, retraite…) !

En d’autres termes, le portage salarial permet à un entrepreneur aspirant (le « porté ») de tester un projet ou de créer une entreprise à moindre risques tout en conservant un statut de salarié chez une société de portage qui le représente.

 

Les avantages du portage salarial

L’indépendant garde un statut de salarié. Il effectue des missions pour ses clients. La société de portage encaisse le montant des prestations réalisées, les déclare aux organismes sociaux et verse un salaire à l’entrepreneur (transformation des honoraires de l’indépendant en salaire). Un contrat de travail et une convention d’adhésion lie le « porté » et la société de portage.

La société fournit différents services également, elle met du matériel à sa disposition, gère l’administratif, les encaissements, la comptabilité, les factures… L’indépendant ne s’occupe donc pas de la paperasse mais du cœur de métier !

 

 

Comment cela se passe ?

process_portage_salarial

  1. L’indépendant signe un contrat de travail et une convention d’adhésion qui fixe les règles du jeu.
  2. Le portage salarial est un partenariat tri-partite entre le porté, la société de portage et le client.
  3. L’entrepreneur réalise une mission pour le compte d’un client. Il fixe lui-même le montant des prestations réalisées. L’indépendant effectue cette mission dans les locaux de la société de portage ou à son domicile
  4. Un contrat de mission est signé entre le client et la société de portage.
  5. Dès que la mission est terminée, la société de portage facture le client et paie les honoraires de l’indépendant sous forme de salaire.

 

La rémunération du porté

Le porté qui a réalisé une mission, ne va pas toucher la totalité du montant des prestations !

Bien entendu, la société de portage doit se rémunérer dans l’histoire. Elle n’offre pas ses services à titre gratuit ! Après que le porté est réalisé la mission et que le client a réglé la facture, la société de portage avant de transformer les honoraires en salaire, prélève des frais de gestion (souvent de l’ordre de 10% sur la facture HT).

Ce n’est pas fini, il faut encore retirer les charges sociales et salariales. En règle générale, le porté touche 50% du chiffre d’affaires généré par la mission réalisée !

EXEMPLE :

Pour être plus clair, voici un exemple.

Un indépendant réalise une mission pour le compte d’un client qu’il facture 1000€ HT.

Le chiffre d’affaire réalisé est donc de 1000€ HT. OK

Le client paie la facture à la société de portage. Celle-ci prélève les frais de gestion (10%)

1000 * 10% = 100  (1000-100 = 900€)

Le porté touche donc 900€ BRUT. Il faut retirer environ 50% de cotisations sociales !

Résultat, il touche 450€ net (900*50%)

 

Le portage salarial, pour tous ?

Le portage salarial n’est pas fait pour tous les types d’activités ! Il est plus favorables d’opter pour ce système quand on se lance dans une activité de services (conseils, formations, audit, communication, internet, services à la personne…).

Le portage salarial tend à se développer de plus en plus du fait des avantages qu’il procure pour les entrepreneurs, les indépendants. Il faut dire que celui-ci permet de garder son indépendance tout en conservant un statut de salarié ! Cela peut sembler contradictoire ! Mais, c’est une formule gagnant/gagnant qui permet à de jeunes entrepreneurs de réussir dans le métier !

Et vous, que pensez-vous du portage salarial ? Avez-vous une expérience avec ce statut ?

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)