← Partagez cette page

Pétition contre le scandale de la CIPAV et pour sauver la retraite des auto-entrepreneurs

Par:
Catégorie(s): retraite

A moins d’avoir été enfermé(e) dans une caverne depuis de nombreux mois ou d’avoir été enlevé(e) par des extra-terrestres, vous n’êtes pas sans savoir les problèmes de prise en compte des cotisations retraite des auto-entrepreneurs par la CIPAV.

De nombreux manquements ont même étés soulevés par la cour des comptes dans son rapport annuel 2014 dans lequel elle accuse la CIPAV de mener « une gestion particulièrement désordonnée » et de fournir « un service aux assurés déplorable ».

petition-cipav

Il est plus que temps de nous faire entendre auprès de cet organisme de retraite (géré par le Groupe Berri) qui est jusqu’à présent incapable de nous donner la moindre information sur le montant de nos cotisations !

On peut même se demander si nous pourrons toucher la moindre retraite de la part de cet organisme auquel nous payons pourtant des cotisations collectées indirectement certes, mais bien pour la CIPAV.

Une pétition a donc été lancée sur le web et je vous invite à la rejoindre :

http://www.change.org/fr/pétitions/mettons-fin-au-scandale-de-la-cipav-chatsnoirs

 

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Bonjour,
N’est-il pas possible en tant que représentant d’AE de lancer un mot d’ordres à vos adhérents consistant
à verser le montant des cotisations revenant à la CIPAV
sur un compte bloqué tel que la caisse des dépots et consignation
afin de sanctuariser les cotisations versées à venir ?
ou à émettre une solution similaire ?

Tout à fait d’accord avec jpeg, cette procédure existe et est utilisée par exemple dans le cas de propriétaires n’effectuant pas des travaux indispensables dans les appartements : on fait bloquer les loyers. Ceci pourrait être appliqué pour les AE. Mais le problème est que nous versons une somme globale à l’URSSAF, somme qui ne comprend pas que les retraites. Il faudrait que l’URSSAF ne lance pas une procédure de recouvrement si les AE défalquent le montant de la retraite des cotisations dues … pas simple.
Et on constate que la CIPAV n’a pas tenu compte de l’avertissement de la Cour des Comptes … on nous a tout simplement VOLE notre argent !

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)