← Partagez cette page

Outil pour calculer votre marge commerciale

Catégorie(s): Comptabilité, Ressources et Sites

Pour une activité de vente (que ce soit de la vente en boutique ou sur un site e-commerce) il est indispensable que vous maîtrisiez parfaitement votre marge commerciale !

Sans parler encore de comptabilité, bien définir la marge commerciale est même la base de la création de votre activité de vente si vous ne voulez pas fermer boutique quelques mois après la création de votre entreprise !

 

Cet outil gratuit n’est pas un logiciel dédié aux auto-entrepreneurs, mais il pourra servir à tout type de chef d’entreprise qui veut maîtriser ce sujet important !

 

Les 2 grands avantages de cet outil en ligne :

1) Rappelez-vous que la marge que vous allez pratiquer doit couvrir non seulement le prix d’achat de vos produits à vos fournisseurs et grossistes, mais aussi tous vos frais de fonctionnement, pour enfin pouvoir espérer dégager un bénéfice ! Vous devez donc bien mesurer vos coûts et frais de fonctionnement dans un tout premier temps. Ensuite, grâce à cet outil de calcul de marge commercial, vous allez pouvoir estimer votre prix de vente en fonction du bénéfice que vous voulez obtenir.

2) L’autre intérêt de cet outil de calcul de marge commercial est que vous allez pouvoir faire différentes simulation sur vos prévisions de vente en terme de volume. Cela est également très important pour vous même bien entendu, mais aussi si vous rédigez un business plan : Faire des simulations sur vos ventes prévisionnelles permet de calculer le volume de vente minimum pour que votre activité soit à l’équilibre ou rentable !

 

Comment utiliser cet outil  ?

L’usage est extrêmement simple et intuitif puisqu’il suffit de saisir les données que vous avez à votre disposition ou vos données de simulation de marge dans la première zone, puis de cliquer sur le bouton « Calculer les taux de marge » pour voir les résultats dans la seconde zone, y-compris sous forme de graphique que vous pourrez aisément copier en image pour l’insérer dans un business plan ou un plan commercial.

Remplissez vos données avec les informations en votre possession. Certains calculs se font automatiquement.
De la même manière après avoir saisie une information, vous pouvez la changer. Le recalcul se fera dès que vous sortirez du champ en question.
Il n’est pas nécessaire de renseigner le champ « Quantités » si votre analyse se fait au niveau unitaire.

 

 

 

Quelques rappels sur les termes utilisés :

  • Le taux de marge représente le niveau de marge HT rapporté au coût d’achat HT.
  • Le taux de marque correspond au montant de la marge HT rapporté au prix de vente HT.
  • Le coefficient multiplicateur permet de déterminer le prix de vente TTC d’un produit à partir de son coût d’achat.

 

Quelques rappels importants pour les auto entrepreneurs :

 

 

 

Lien vers l’outil de calcul de marge commercial

ça m’a l’air d’être quand même un beau gadget cet outil. Le calcul de la marge commerciale n’est vraiment pas un calcul savant, une simple calculette suffit à son calcul.

Je suis d’accord avec Ostéopathe. Et d’ailleurs, je ne trouve absolument pas ce simulateur intuitif.

D’ailleurs, un sujet très important n’est pas du tout pris en compte: on a beau se définir 100% de marge, mais si la concurrence en France – ou même à l’étranger en ce qui concerne la vente de marchandises – vend les mêmes articles pour la moitié du prix, frais de port compris, on ne vendra pas grand-chose. Même une boutique classique ne peut pas prétendre que la vente en ligne n’est pas de la concurrence.

Une discussion de faire baisser les prix d’achat ou augmenter la marge en vendant plus ne semble vraiment pas pertinent pour un auto-entrepreneur. Carrefour peut faire ça, un auto-entrepreneur, pas vraiment. Ce n’est pas la peine de faire de la concurrence avec Carrefour sur ce genre d’activité à mon avis.

Il y a des petits commerçants en ligne qui vendent des produits ‘niche’ que les boutiques et grandes surfaces ne stockent pas, par exemple des enveloppes sécurisées pour valeur déclarée ou des piles lithium, mais on ne trouve pas beaucoup de choix en France de ce genre d’article, donc je les achète souvent par Amazon UK d’un commerçant ‘Marketplace’ avec plus de choix et des prix plus intéressants qu’en France.

D’autres vendent des produits anti-puces pour les animaux en ligne aux prix plus intéressants que chez les vétérinaires qui se mettent plein dans la poche de marge de ces produits.

Mais faire des calculs théoriques des marges sans prendre en compte la concurrence, c’est de la folie.

@Finn: effectivement, c’est une très bonne remarque et je suis tout à fait d’accord sur le fait que chercher à se battre sur des gros volumes de vente ou sur des produits génériques est mission impossible pour un auto entrepreneur face à de gros commerçants ou de grosses enseignes !

L’article (et l’outil) est générique pour tous ceux qui peuvent à un moment donné avoir besoin de faire quelques calculs ou simulations de marge.

Encore une fois, très bon conseils pour un auto entrepreneur qui doit plus chercher à se démarquer sur des produits de niche !

Il y a d’autres pistes à creuser comme :
- la qualité
- le « made in France » ou « made in Europe » (même si c’est très critiqué, il y a des acheteurs pour des produits plus chers mais produits chez nous…c’est aussi une niche)
- les produits bio et/ou équitables
- des produits originaux proposé à une communauté particulière

Merci pour ce commentaire plein de bon conseils (même s’il était très critique à la base ;-)

Absolument. Et il y a toujours le problème de se faire connaitre. La concurrence est rude sur l’Internet, mais les sites comme eBay, Amazon Marketplace, Priceminister et autre permettent la présentation rapide des produits sur des sites reconnus (même si l’image d’eBay souffre de fraude).

Si on espère vendre des produits français à l’étranger, il faut aussi penser à créer un site bilingue de qualité, pas seulement une mauvaise traduction partielle comme on le voit beaucoup trop souvent (oublier tout sur les traductions automatiques et préférer un traducteur qui n’a pas le français comme langue maternelle – ça se voit presque toujours dans la traduction qui devient souvent une espèce de franglais au lieu d’anglais – on peut avoir une qualité raisonnable pour environ 0,10€ le mot HT). Beaucoup de commerçants français s’empêchent l’accès au marché international en ne proposant pas des versions anglaises de leurs sites. Si les acheteurs ne comprennent pas le site parce que c’est en français seulement, ils n’achèteront rien.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)