← Partagez cette page

Ne vous plantez pas : voici les fausses motivations pour entreprendre !

Par:
Catégorie(s): Auto-entrepreneur divers

Vous avez décidé de créer votre entreprise ? Bravo !

Vous allez (re)devenir maître de votre destin. Re-bravo !

Vous allez [enfin] générer des revenus à la hauteur de vos compétences. Encore Bravo !

Vous serez votre propre patron, avec vos propres horaires. Bravo! Bravo ! Bravo !

Mais pourquoi faîtes-vous ça finalement? Pourquoi vous engagez-vous sur le chemin de l’entrepreneuriat?

Vous êtes vous demandé sérieusement quelles étaient vos motivations ?

Vous allez peut-être quitter un emploi salarié, reprendre vos études, investir votre temps et votre argent… Pourquoi ? Pour – quoi ?

Prendre la bonne decision

Quelles sont vos motivations ?

Vos motivations profondes j’entends. Qu’espérez-vous de cette création?

Il y a bien sûr de nombreuses bonnes raisons pour entreprendre, par exemple :

  • Mettre en œuvre un projet qui nous passionne,
  • Avoir un projet d’entreprise en accord avec nos centres d’intérêt et notre éthique,
  • Vivre de sa passion,
  • S’associer (ou collaborer) à des personnes avec qui on partage les mêmes valeurs,
  • Pouvoir aménager son temps de travail,
  • Exercer son métier avec un statut plus rentable…

Il y a tellement de bonnes raisons… Heureusement !

Ce sont des motivations sincères.

 

Les fausses motivations

droit-dans-le-mur

En revanche, méfiez-vous des motivations que j’appellerais « trompeuses ».  Des motivations qui s’apparentent à une fuite, à une résignation…

  • Je ne gagne pas assez d’argent avec mon emploi actuel, alors je vais créer.
  • Je ne m’entends pas avec mes collègues, alors je vais créer.
  • Je m’ennuie dans mon travail, alors je vais créer.
  • Je veux prouver aux autres que je suis capable de réussir seul, alors je vais créer.
  • Je veux me prouver que je suis capable de créer… Alors je vais créer !

Ces motivations vous paraissent-elles légitimes, porteuses, encourageantes ?

Bien sûr que non.

Mais alors, comment reconnaître une motivation sincère d’une motivation trompeuse ?

Une motivation trompeuse n’existe que par rapport aux autres, en opposition aux autres, à un environnement ou une situation. Ce n’est plus une motivation, mais une réponse à une frustration.

Cela veut dire qu’au fond de moi je prends une décision, non pas par envie, passion ou ambition de créer, mais par dépit. Je n’adhère pas véritablement au projet, mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour fuir ou laisser s’exprimer mon ego.

Le projet sera bancal parce que la base est bancale !

Dans ce cas, il est sans doute préférable de retarder votre projet et de prendre conscience de ce qui vous gêne dans votre situation actuelle. Il y a peut-être des solutions plus adaptées.

Cela pourra être de trouver un travail plus intéressant, de changer d’employeur, de (re)négocier votre salaire, de regagner confiance en vous, de faire taire votre ego, d’arrêter se penser que l’herbe est plus verte ailleurs…

A contrario, une motivation sincères ne se définit pas par rapport aux autres ou à un environnement, mais uniquement par rapport à ses propres désirs.

En d’autres termes, j’entreprends par envie, par choix.

La motivation est en moi. Je ne veux rien prouver, je ne veux rien fuir, je veux seulement aller là où je veux aller. Je suis – et me sens-  aligné avec mon projet.

Si c’est le cas pour vous, foncez ! Vos motivations sont sincères, et avec un peu de préparation, votre projet aboutira et la réussite suivra !

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)