← Partagez cette page

Les entrepreneurs ne veulent plus être pris pour des pigeons

Par:
Catégorie(s): Actualités, Interviews, Retours d'expérience

Il est grand temps que les politiques et le grand public arrêtent de prendre les entrepreneurs pour des pigeons ou des personnes malhonnêtes !

Bien trop souvent, quand on dit qu’on est son propre patron, qu’on a créé son entreprise, on est perçu comme quelqu’un qui profite du travail des autres, qui fait de l’argent sur le dos de la société, ou qui a sans doute « fait quelque chose de pas très net pour gagner autant d’argent »… et on est démesurément envié ce qui n’est pas justifié !

interdit_pigeons

1) arrêtons de confondre entrepreneur et grands patrons aux parachutes dorés !

Il est temps que le grand public arrête de confondre les grand patrons des grands groupes industriels avec leurs parachutes dorés rarement justifiés, et les chefs d’entreprises de petite ou moyenne taille qui sont de véritables battants et qui mettent toute leur force, leur énergie, leurs compétences et leur motivation pour créer de la valeur !

En tant qu’entrepreneur individuel ou autoentrepreneur, on doit travailler dur pour s’en sortir ou pour arrondir ses fins de mois. C’est autrement plus courageux et difficile que de rester au chaud et d’attendre que les allocations tombent à la fin du mois (ce n’est pas une critique de ces aides qui sont nécessaires à certains pour repartir du bon pied après un coup dur).

Beaucoup d’entrepreneur individuels, d’indépendants, d’autoentrepreneur n’ont fait que créer leur propre emploi et ne gagnent pas des fortunes… certains ne font que survivre même !

Les entrepreneurs doivent travailler dur, et s’ils rencontrent le succès, ça n’est pas par pur hasard…

Croyez-vous que la majorité des entrepreneurs en France ressemblent à ça ?

 

Je suis le boss

2)  Arrêtons de jalouser le succès en France !

Le succès et l’argent sont souvent mal perçus en France… dès que quelqu’un semble réussir dans la vie, avoir un peu plus d’argent (ou beaucoup plus) il est jalousé et perçu comme quelqu’un qui a su profiter de la société ou du travail des autres. Arrêtons cette hypocrisie et prenons plutôt modèle sur les entrepreneurs qui réussissent de manière positive par la force de leur travail, de leurs bonnes idées, de leurs compétences à mettre en musique une stratégie et des collaborateurs ou des partenaires…

Le succès ne devrait jamais être jalousé, mais admiré et pris en exemple pour faire même encore mieux !

Lire à ce sujet : 18 facteurs de réussite et d’échec pour entreprendre

 

3) Incitons le gouvernement à valoriser et à aider les entrepreneurs et à ne plus jouer le rouleau compresseur !

Le gouvernement doit aussi prendre une bonne foi pour toutes conscience de la valeur des entrepreneurs dans le tissu sociaux économique de la France !

Les petites et moyennes entreprises représentent 80% des entreprises en France… et elles ont beaucoup de mal à se faire entendre et à survivre face à des mastodontes économiques qui connaissent tous les rouages économiques et fiscaux, toutes les aides et financement dont elles peuvent bénéficier et même exploiter les failles, parfois même jusqu’à la frontière de la légalité…

Le gouvernement doit enfin favoriser la création d’entreprise et l’accompagner intelligemment, aider les porteurs de projets et faire en sorte qu’ils ne soient plus pris pour des pigeons, surtaxés, malmenés par les hausses de charges et d’impôts, etc…

Croyez-vous que c’est en passant un rouleau compresseur sur un jardin qu’on arrive à faire pousser des petites plantes ? Non bien sûr… c’est en prenant soin de ces petites plantes, en les arrosant  en enlevant les mauvaises herbes, en leur donnant un peu d’engrais, en faisant en sorte que le jeune jardinier bénéficie de l’expérience des anciens, etc…

etat_rouleau_compresseur

Je vous invite à regarder cette petite vidéo avec des témoignages assez représentatifs de ce petit coup de gueule, témoignages recueillis dans les allées du Salon des Entrepreneurs en Février 2013 :

 

 

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Inutile pour les PME de se bouger tant que les gros du CAC 40 resteront tapis dans leur coin en les observant, en soutenant quelques PME prêtes à les soutenir , quelquefois plus par leur fondations (alimentées par des bénéfices indécents) que par leur services achats, comme pour mieux exclure et diviser les autres, en faisant semblant que leur marché est ouvert alors que leur marché est complètement vérouillé pour les copains, les fils rebelles et les cousinades à Gogo qui acceptent de pratiquer la langue de bois.
Arrétons de mettre les perdants avec les perdants en regardant comment ils se contortionnent pour survivre tandis que les gros du CAC 40 vivent dans l’aisance et les marges à GOGO qu’ils laissent à l’exterieur du pays se gaussant de développer les autres tandis qu’ils ne les considèrent que comme de la bete de somme et des consommateurs fous à tordre à leur rève de consommation folle. De la décence messieurs, un peu de place aux dames plutot que de ne les voir que comme des proies à purger de leurs idées, pour mieux les revendre au travers des réseaux historiquement détenus par les messieurs … Redevenez hommes, c’est tout !! et la femme aura sa place

Que c’est mignon ces TPE et ces artisans qui participent au mouvement des pigeons qui a justement été fondé par des ombres du CAC40 (renseignez vous un peu) et dont l’action a été d’empêcher l’entrée en vigueur de mesures frappant… les entreprises du CAC40 et qui auraient pu servir à financer des aides pour les TPE et les artisans.

@abalone: cet article n’a strictement rien à voir avec le « mouvement des pigeons ».

Lisez un peu…

Le succès ne devrait jamais être jalousé, mais admiré et pris en exemple pour faire même encore mieux !

Effectivement, l’énergie et le temps dépensés à jalouser pourraient être utilisés à bon escient en analysant les raisons du succès et en cherchant à faire encore mieux.

Mais pour certains, il est plus facile de se complaire dans l’observation et le rêve que de passer à l’action et entreprendre…

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)