← Partagez cette page

Le référencement naturel

Par:
Catégorie(s): Ressources et Sites

Je commence par celui-ci car c’est le référencement pour les petites bourses: il est gratuit si on fait abstraction du temps passé à le développer et que l’on ne fait pas appel à des sociétés spécialisées en référencement.

Le référencement naturel est devenu un abus de langage car pour la majorité des sites, il n’a de naturel que le nom. Au début du web, les sites bien vus des moteurs étaient essentiellement ceux qui étaient les plus cités (liés) par d’autres sites. C’était naturel car un webmaster décidait de mettre un lien à cause de l’intérêt du site lié. En complément de cela, les moteurs s’intéressaient également au texte qui étaient sur les sites pour les faire ressortir sur telle ou telle requête. Le travail essentiel de référencement était donc de proposer du contenu original en y mettant si possible les formes. Les visiteurs ne connaissant pas votre site étaient envoyés sans bourse délier par les sites qui pointaient vers le votre.

referencement-naturel-infographie

La compréhension du fonctionnement très basique des premiers moteurs de recherches par les éditeurs de sites a vite modifié la donne du référencement naturel. Avec la multiplication des sites, on ne peut pas se contenter d’attendre les bras croisés que d’autres fassent des liens vers son site. Il faut tout faire pour séduire les moteurs. Il y a alors deux démarches: la « black hat » dont le but est de truster les premières places des résultats de recherches en dupant les moteurs de recherches. C’est une démarche que je ne développerai pas dans ces articles. La seconde dite « white hat » est de travailler son référencement tout en respectant les guidelines des différents moteurs de recherche. Les premières bases seront indiquées dans cet article.

Aujourd’hui, les moteurs ont des algorithmes bien plus compliqués que les pionniers. Ces moteurs s’appuient maintenant sur des centaines de critères pour classer les sites afin de restituer des résultats de recherche les plus pertinents par rapport à la requête de l’internaute. Un premier groupe de critères dits « on page » concerne la structure interne du site à classer. Un second groupe de critères dits « off page » concerne la façon dont le site est connu sur le reste de la toile. Un troisième groupe de critères intègre des mesures sur la performance du site : temps de réponse, poids des pages, fréquence de mise à jour ou taux activité mesurée… Tous les moteurs de recherche n’utilisent pas tous les critères et n’y mettent pas tous la même pondération. Un référencement optimisé sur Google ne le sera peut-être pas pour Bing ou réciproquement. Ne comptez pas sur les moteurs pour vous aider, les subtilités des algorithmes sont des secrets bien gardés. Il y a cependant des règles de base auxquelles il ne faut pas déroger et qui sont identiques pour tous les moteurs.

Optimiser son site pour les moteurs de recherches : Optimisation on-page

Avant d’aller plus loin, il faut parler de la notion importante qu’est « le mot-clé ou expression-clé ». Les moteurs de recherche renvoient des résultats à des requêtes tapées par les internautes. Ces requêtes ne sont finalement que des suites de mots-clé ou d’expressions clés. Pour optimiser le comportement de votre site, votre premier travail est de déterminer les mots-clé ou les expressions-clé sur lesquelles vous souhaitez vous positionner. Ces mots-clé doivent bien sûr être en rapport avec la thématique de votre site. Dans le cas contraire, vous seriez plutôt en train de tourner « black hat » donc du côté obscur de la force… disons plutôt du côté obscur du référencement.

Un mot-clé peut être très concurrentiel. Ce qui veut dire que les requêtes le contenant sont très souvent tapées dans les moteurs et qu’il y a beaucoup d’autres sites qui se sont positionnés sur lui. Plus un mot-clé est concurrentiel, plus la lutte est évidemment rude pour se positionner dans les premiers résultats des moteurs.

Il existe des outils qui peuvent vous aider dans la recherche des mots-clé pertinent pour votre site. C’est le cas d’overture pour les mots-clé en français ou de google trends. Si un mot-clé est très concurrentiel, il peut être intéressant d’optimiser votre site sur des synonymes en évitant, bien entendu, ceux qui ne seront jamais tapés dans les moteurs !

Une fois que vous avez déterminé les mots-clé de votre thématique vous pouvez commencer par agir sur:

Le nom de domaine
Votre site n’existe pas encore et vous n’avez pas encore retenu votre nom de domaine. Choisissez-en un qui vous permette d’utiliser un ou plusieurs mots-clé importants de votre thématique. Ne soyez pas trop gourmand, 2 ou 3 mots-clé dans un nom de domaine sont un maximum (3 c’est presque trop).

Le nom de la page
Le nom des pages que vous créez pour votre site a également une importance pour les moteurs. Une page intitulée « referencement-naturel.html » sera mieux prise en compte par les moteurs qu’une page s’intitulant « page1.html ». Cette remarque s’étend aux sites construits en php qui génèrent des noms de pages comme « id?rub1&article65&par645-6.html ». Il est préférable de régénérer les URL à la volée (URL rewriting) avec des fichiers .htaccess. Ce ne sera pas l’objet de ces pages sur les principes de base du référencement mais il faut l’avoir en tête quand on choisi des CMS en php. Il est préférable de privilégier ceux qui proposent de base la réécriture d’URL.

La balise Title
Le titre de la page permet également en quelques mots de préciser le sujet, en plaçant là encore les mots-clé importants de la page. Plus le mot-clé est important plus il doit être placé à gauche du texte. L’importance doit être estimée par rapport à la page et surtout pas du site. C’est la page index qui portera à gauche dans son title, le mot-clé (ou expression-clé) le plus important pour le site.

Les meta-tag description et keywords
La balise title et le meta-tag description sont indispensables pour éviter que les moteurs traitent vos pages en duplicate content. Une page en duplicate content n’est pas totalement ignorée mais ses chances d’apparition dans une requête sont très faibles. La meta-tag description doit vous permettre de placer vos mots-clé dans un texte explicatif du sujet de la page. C’est un résumé très court du contenu de votre page. Le meta-tag keywords est considéré comme n’étant plus d’utilité par beaucoup de spécialistes du référencement. Je ne suis pas encore convaincu que les moteurs l’aient complétement remisé aux oubliettes. Par principe de précaution, je conseille de continuer à l’utiliser de manière modéré en y injectant quelques mots-clé (1 à 5)

Optimisation dans le corps de la page
Il est très important de mettre en valeur vos mots-clé dans le contenu de la page HTML. Les moteurs pondèrent les éléments de texte en tenant compte des balises Hn (H1, H2, …) ou strong. A vous d’agencer vos textes pour respecter cette règle.

Illustration du référencement on-page par l’exemple
Supposons que votre thématique principale soit le référencement de site web. Vous pouvez par exemple retenir un ndd qui serait: king-referencement.com (à l’heure où j’écris ces lignes, ce NDD est encore libre). La page index aura pour title « Référencement: réussir son optimisation », pour meta description « Le référencement sous toutes ses facettes. Les principes de bases pour une optimisation de son référencement manuel et des astuces pour les liens sponsorisés » et pour meta keywords « référencement, Référencement manuel, liens sponsorisés, moteurs de recherche, optimisation ». La page sur le référencement naturel sera nommée « referencement-manuel.html », pour title « Le référencement manuel simplement », …

Astuce : Les meilleurs exemples de référencement se trouvent sur le web. Quand vous peinez à vous placer sur des requêtes, il faut regarder le code source des sites qui se positionnent sur les premiers résultats.

Les backlinks ou liens retour : le référencement naturel off page

Optimiser la structure de ses pages est nécessaire mais non suffisant. Pour être bien référencé dans les moteurs, il faut que ceux-ci vous affectent un bon niveau de confiance ou de pertinence. Cet indice sera calculé à partir des liens externes qui mènent vers vos pages. C’est là qu’entre en piste toute la stratégie des backlinks. Le lien idéal est un lien venant d’un site de même thématique que vous, depuis une page avec un fort indice de confiance (pagerank ou trustrank important) et qui a pour libellé une expression-clé importante pour vous. Dans un premier temps, vous pouvez vous inscrire dans les annuaires pour obtenir des liens qui ne vous rapporteront pas beaucoup mais il faut bien démarrer par quelque chose (exemples d’annuaires: le fil de Trouve Photo) et cela vous fait connaître des moteurs plutôt que d’utiliser le formulaire de soumission que proposent la plupart des moteurs. Sélectionnez des annuaires gratuits sans lien retour obligatoire. Pour les sites en français cela est encore suffisant. Sur le référencement en anglais, il sera peut-être nécessaire de vous inscrire dans des annuaires payants. L’inscription aux annuaires est un bon moyen d’amorcer la pompe. Les liens les plus précieux seront obtenus avec un peu plus de travail de votre part. Il faudra solliciter les webmasters de site dans votre thématique pour qu’ils vous lient sans contrepartie ou avec un lien de votre part.

Si vous êtes sur un domaine très concurrentiel et que vous avez un peu d’argent à investir, il faudra vous tourner vers le référencement par liens sponsorisés.

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)