← Partagez cette page

Interview d’auto-entrepreneur : comment bénéficier d’une aide de l’ADIE et de votre région ?

Par:
Catégorie(s): Aides et Chômage, Retours d'expérience

Comme désormais régulièrement, je vous propose aujourd’hui une nouvelle interview d’auto-entrepreneur: Bertille Mahot est infographiste indépendante et son retour d’expérience sera particulièrement utile à celles et ceux qui veulent pouvoir bénéficier d’une aide pour la création de leur entreprise ! Mais je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir l’interview…

 

1) Bonjour Bertille, vous êtes infographiste freelance en auto-entrepreneur. Pourquoi avoir choisi ce statut pour créer votre entreprise ?

bertille mahot

Bonjour et merci de l’intérêt que vous portez à mon auto-entreprise. J’ai choisi ce statut car il me permettait de me lancer sans pression concernant les recettes immédiates.

En effet, ma plus grande peur était de devoir payer beaucoup de taxes alors que je savais très bien que mon travail ne rapporterait pas les premiers mois : le temps de mettre la communication en place, de rencontrer et de démarcher, de se faire un carnet de client et que le bouche à oreille se mette en place.

Je me suis donc rendue à une réunion de Chambre de Commerce et d’Industrie pour les futurs entrepreneurs ou repreneurs d’activité. Là j’ai su que je pouvais me rendre à l’URSSAF pour faire les démarches ou m’inscrire en ligne. J’ai préféré m’y rendre en personne afin que l’on m’explique bien la procédure et ce que cela signifiait.

Après avoir été rassurée : je me suis lancée et je suis très contente d’avoir sauté le pas !

 

 

2) Quelles sont les difficultés que vous avez éventuellement rencontrées et avez-vous été conseillée, orientée ou avez-vous bénéficié d’aides particulières ?

Et bien j’étais inscrite à Pôle Emploi au début de mon auto-entreprise et c’est à une réunion chez eux que j’ai rencontré un responsable de l’ADIE. Nous avons discuté à la suite de cette réunion et il m’a proposé de le rencontrer afin de m’expliquer en quoi il pouvait m’aider financièrement pour le lancement de mon auto-entreprise. Nous avons échangé par mail et il m’a expliqué qu’il pouvait m’aider en me proposant un prêt peu élevé afin de me lancer – et notamment d’acheter mon ordinateur – et que ce prêt pouvait me permettre de toucher une prime offerte par la Région des Pays de la Loire aux nouveaux entrepreneurs.

J’ai ainsi pu bénéficier d’un prêt pour me lancer grâce à l’ADIE, mais également de la prime de la Région des Pays de la Loire afin de m’aider dans mon développement.

 

3) Quels conseils donneriez-vous concrètement à un créateur d’entreprise qui aimerait obtenir une aide de sa région comme vous ? En quoi consiste cette prime et quelles sont les démarches à entreprendre concrètement ?

Mon premier conseil est de bien se renseigner et de vérifier toutes les aides possibles qui se trouvent à sa portée : Beaucoup de régions ou d’associations aident les auto-entrepreneurs; On peut également bénéficier d’aides supplémentaires en fonction de sa tranche d’âge.

Personnellement j’ai beaucoup apprécié les conseils de l’ADIE. Je continue à être conseiller par l’ADIE sur différents points. Ils proposent également des ateliers auxquels j’assiste : ces ateliers regroupent des entrepreneurs et traitent de différents sujet en fonction du stade de l’avancement de nos projets.

Pour la prime proposée par la Région des Pays de la Loire, les conditions à remplir était d’avoir lancé son auto-entreprise depuis moins de 6 mois, avoir fait un prêt à l’ADIE et être âgé de moins de 26 ans. Les démarches ont été faites par mon conseillé de l’ADIE et c’est lui qui a fait le lien avec la Région.  Je conseille de ne pas hésiter à se rapprocher du centre ADIE proche de chez vous.

logo adie

 

4) Depuis quand songiez-vous à créer votre propre entreprise et quand vous êtes-vous effectivement lancée ? Quel a été le déclic ou l’événement qui vous a incité à vous lancer ?

Fin 2012 j’ai intégré la start-up Ideolys avec laquelle j’ai travaillé sur la refonte globale de leur communication en vue d’un salon professionnel. Par la suite, ils n’ont pu me garder pour des raisons budgétaires mais m’ont assuré vouloir toujours travailler avec moi.

C’est à ce moment-là que je me suis renseignée sur l’idée de créer mon auto-entreprise et que j’ai effectué les démarches afin de me mettre à mon compte le plus rapidement possible. Dès mon lancement, ils furent mes premiers clients et nous travaillons toujours ensemble aujourd’hui.

D’autres personnes m’ont poussée à me mettre à mon compte en me disant qu’avec le statut d’auto-entrepreneur, je n’avais « rien à perdre » à me lancer. Le fait d’habiter une petite commune et de savoir que beaucoup d’artisans et de commerces alentours ne voulaient pas s’offrir un site ou des conseils pour animer leurs réseaux sociaux pour des raisons budgétaires, m’a également poussée à me lancer pour pouvoir les aider.

 

 

5) Considérez-vous avoir choisi volontairement de travailler en indépendant plutôt qu’en tant que salariée ou est-ce une situation que vous avez subie par la force des événements ?

A la base, c’est une situation que j’ai choisie. Par la suite, j’ai trouvé un travail en contrat à durée déterminée durant lequel j’ai moins développé mon auto-entreprise. A la fin de ce contrat, je m’y suis de nouveau consacrée.

Je suis tout de même à la recherche d’un emploi mais plutôt d’une manière complémentaire. En effet pour le moment mon activité ne me permet pas de me verser un salaire tous les mois, c’est pourquoi je suis toujours inscrite à Pôle Emploi.

 

 

6) Avez-vous fait une étude de marché ou un business plan et comment avez-vous fixé vos tarifs ?

Je n’ai fait ni l’un, ni l’autre : mais j’aurais du :  Je pense qu’il est important quand on se lance de faire ce genre d’étude au préalable. Je ne l’ai pas fait pour la simple raison que je voyais mon auto-entreprise comme une activité complémentaire et temporaire. Aujourd’hui ce n’est plus le cas : je ne souhaite pas cesser mon activité, même si je trouve un emploi à plein temps et c’est quelque chose d’important pour moi.

 

logo Lostyn-web

 

7) Comment répartissez-vous votre temps entre la création, la prospection de nouveaux clients et la gestion administrative et financière de votre activité ?

Au début je voulais me mettre corps et âme dans la création. Puis je me suis vite rendu compte qu’il est dure d’être son propre commercial mais qu’il fallait passer par là.

Je me suis donc mis à l’œuvre pour prospecter et créer mes différents supports de communication. J’ai mis un peu de temps car comme on dit : « le cordonnier est toujours mal chaussé ». En effet en travaillant dans le graphisme, j’avais énormément de mal à réussir à trouver le bon logo, les bonnes couleurs et créer la bonne maquette pour mon site web.

Aujourd’hui, mon site est en ligne depuis peu grâce à l’aide de mon ami et partenaire commercial Quiero Web qui s’est occupé de l’intégration en me donnant son avis et ses recommandations de son œil externe. Mes cartes de visites sont imprimées et ont commencées à être distribuées et à passer de mains en mains.

En ce qui concerne la gestion administrative et financière, je tiens à jour mes factures et mes déclarations de recette directement. Je ne le fais pas à chaque fois en fin de mois, je préfère le faire au jour le jour étant donné que je peux me le permettre.

 

 

8) Comment faites-vous pour trouver des clients et les fidéliser ?

Pour le moment je me sers beaucoup du bouche à oreille, d’autant plus que les retours de mes clients sont très positifs. Je distribue aussi des flyers dans des endroits stratégiques et où je sais qu’ils pourront être lus par des clients potentiels. Mes différentes réunion à l’ADIE m’ont aussi permis de rencontrer d’autres entrepreneurs qui sont des futurs clients potentiels ou même de futurs partenaires commerciaux !

Et surtout, lorsque l’un de mes clients n’est pas entièrement satisfait je lui demande pourquoi et j’essaie d’y remédier. Un conseil pour les entrepreneurs qui ont des retours négatifs : ne les fuyez pas, comprenez-les et arrangez ce qui ne va pas !

Une autre règle d’or que je me suis fixée : ne JAMAIS dénigrer la concurrence. Ça ne sert à rien, ça peut vous être préjudiciable car vous ne connaissez pas vos clients et vous ne connaissez pas leurs relations professionnelles et personnelles et surtout parce que pour convaincre un client il ne faut pas être négatif mais plutôt montrer quels sont vos plus par rapports à vos concurrents.

 

 

9) Quels autres conseils pratiques donneriez-vous à celles et ceux qui voudraient se lancer comme indépendant (quel que soit l’activité précise) ?

Je pense que pour se lancer il faut premièrement en discuter dans son foyer. Ce choix est très important, il peut remettre en question beaucoup de choses et même si on aime son métier, l’important est aussi de pouvoir gagner sa vie. Mais il ne faut pas que l’aspect financier soit – si c’est le cas – le seul frein à votre création d’entreprise : comme je l’ai dit plus tôt, des solutions d’aide au financement existent.

Il faut également ne pas hésiter à intégrer différents réseaux professionnels. Personnellement je fais partie de plusieurs associations qui regroupent les entrepreneurs et professionnels comme le réseau Auto Entrepreneur Info. Cela permet de rencontrer des personnes qui rencontrent les mêmes problèmes même si l’activité n’est pas la même.

Il faut aussi se renseigner sur les événements qui peuvent vous intéresser autour de vous et ne pas hésiter à demander à y assister. Par exemple, tout récemment j’ai participé au Salon des Entrepreneurs de Nantes avec une amie entrepreneur elle aussi.
Il ne faut pas avoir peur et aller de l’avant !

 

http://www.bertille-mahot.fr

http://www.adie.org

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

moi ils ont trouvé plein d excuses impensables pour ne rien me donner

mon activité pose problème, mal connue et les tarifs peuvent varier suivant le type de travail a effectuer. Mon blog n’est pas bien fait ! (alors que fait par des pros) et il est comme celui des autres secrétaires, mes recherches sont trop grandes (alors que je peux faire dans tous les départements, branches etc), mon compte en banque va bien (difficile certains mois surtout quand le RSI est à payer, c’est pour ça que j’avais demandé l’aide), alors que j’ai du taf tous les mois…etc etc deux heures de RDV pour rien!

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)