← Partagez cette page

Infographie mensongère du gouvernement pour expliquer la réforme de l’auto-entrepreneur

Par:
Catégorie(s): Actualités, Développement de l'activité, Lois Réglementation Législation

Suite aux mesures de la réforme du statut auto-entrepreneur que Sylvia Pinel a annoncées tout récemment, le gouvernement a publié une infographie pour tenter d’expliquer le contenu de cette réforme.

On devrait d’ailleurs plutôt parler de tentative maladroite de justifier ces mesures puisque le gouvernement argumente en indiquant qu’il s’agit de « mieux cibler les auto-entrepreneurs à haut potentiel » !

Mais un décryptage de cette infographie s’impose :

1) Un lamentable mensonge : Le gouvernement indique que  « 90% des auto-entrepreneurs ne sont pas concernés par le projet de réforme » en oubliant au passage que tous seront limités à un nouveau plafond de chiffre d’affaires très largement rabaissé… et sous-entend donc ainsi que 90% n’atteindront jamais ce montant de chiffre d’affaires…

2) Un deuxième mensonge : « seulement 5% des auto-entrepreneurs montent des entreprises qui créent de l’emploi »… le gouvernement aurait-il oublié qu’être auto-entrepreneur ou indépendant, c’est déjà avoir fait le nécessaire pour créer son propre emploi… et que s’il favorisait le développement de leur activité et de leur chiffre d’affaires plutôt que de vouloir les réduire à néant, on pourrait arriver à pérenniser une part plus large de ces « auto emplois »… avec 25% d’ auto-emplois ainsi pérennisés et suffisamment rémunérateurs, cela représenterai l’équivalent de plus de 200.000 emplois créés…

Tiens… d’ailleurs les représentants de l’artisanat (qui se battent contre l’auto-entrepreneur) n’auraient pas utilisé un slogan du style « L’artisanat, premier employeur de France » ?…. A méditer !!!

Mais on peut comprendre la pensée de Sylvia Pinel qui indiquait « le régime doit être repensé pour mieux distinguer les deux utilisations qui en sont faites : activité d’appoint ou tremplin vers la création d’entreprise »… Donc il semblerait que pour Mme Pinel, les auto-entrepreneurs qui ne cherchent ni à arrondir leur fins de mois, ni à créer une entreprise pour recruter des salariés, mais simplement à créer leur propre emploi, n’existent tout simplement pas…

3) L’infographie indique encore une fois que cette réforme « doit permettre d’éviter la concurrence déloyale »… alors même que le rapport de l’IGF-IGAS commandé par et pour le gouvernement indique que ce terme est inadapté et est un phénomène marginal… Mme Pinel a-t-elle pris le temps de lire et d’analyser ce rapport ou aurait-il simplement servi à caler une porte ?

explication-reforme-autoentrepreneur

 

4) Où sont passés les 5% restant dans cette infographie ? Sont-ils déjà anéantis par les annonces de réforme ?

5) Comment justifier qu’un auto-entrepreneur qui dépasse juste ces plafonds aurait la capacité à créer une autre structure pour recruter des salariés ? C’est totalement illusoire puisque de tels montants de chiffre d’affaires ne suffiraient même pas à payer les charges sociales pour 1 salarié… totalement illogique sauf dans le cas d’un plafond de chiffre d’affaires qui serait au contraire rehaussé au dessus du précédent…

6) Enfin, une forte inquiétude demeure sur les frais engendrés par l’accompagnement prévu pour préparer l’évolution de votre entreprise. Il n’est pas dit si ce sera à l’entrepreneur de payer pour ce rendez-vous…

Les auto-entrepreneurs ressemblent de plus en plus à des galériens forcés de ramer pour un capitaine qui navigue totalement dans le brouillard.

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

On pourrait ajouter que là où le gouvernement tente de s’expliquer sur l’inexplicable, il oublie de dire que seul 50 des artisans créent de l’emploi par exemple … que plus de 50% des Eurl et Sarl n’en créent pas etc …

De la belle dogmatique gouvernementale … Ca va péter.

Il était une bergère
Qui allait au marché.

Elle portait sur la tête
Des pommes dans un panier.

Les pommes faisaient rouli-rouli,
Les pommes faisaient rouli-roula.
Ah !

Trois pas en avant,
Trois pas en arrière,
Trois pas sur le côté,
Trois pas de l’autre côté.

Le nivellement vers le bas!

Le mouvement des poussins a été soutenu par Hervé Morin, le 15 juin dernier lors du conseil national de l’UDI. Je vous invite à lire ses propositions pour un retour à la croissance : http://www.nouveaucentre.fr/sites/default/fck_files/file/docu_orientation_politique_UDI.pdf

Bonjour
Que fait on avec les seniors licenciés à 55 ans et plus et qui ont créé une autoentreprise pour arriver jusqu’a l’age de la retraite.
Dans mon cas je n’ai utilisé aucun des 1095 jours de chomage.
Avec un plafond à 19000 euros moins les charges , il est évident que je vais me réinscrire à pole emploi et rester au chomage jusqu’a la retraite dans 2 ans
cdlt

Alors que la France a besoin de plus de souplesse pour faire face à la crise, notre gouvernement cherchant à appliquer coute que coute son « idéologie » et son programme, va asphyxier les actifs. Quoiqu’il en soit, on trouvera toujours des solutions. Le portage salarial cumulé avec le portage d’auto-entreprise en est une, entre autre, qui permet de rester actif dans un système simplifié tout en permettant la déduction des frais en TTC et par la même l’augmentation indéfini du seuil de CA.

Le statut auto-entrepreneur, c’était la seule chose de bien que Sarko avait faite, c’est pour ça qu’ils veulent le faire disparaître ?

Décidément, là-haut ils ne comprennent rien à l’économie, ils rendent le travail tellement compliqué en entreprise, freelance etc., et à chaque fois ils rajoutent une couche de juridique sur le millefeuille qui existe déjà. Avec pour conséquence en France
_ d’augmenter les coûts, donc des prix finaux dans de nombreux secteurs nettement plus élevés que chez nos voisins (Allemagne, GB par exemple), aussi bien pour les entreprises que pour les consommateurs, parce que les entreprises croulent sous les charges de toutes sortes. En France, l’économie roule avec le frein à main toujours serré. Et c’est toujours les classes défavorisées et moyennes qui payent à la fin. Les très grosses entreprises savent comment ne pas faire de bénéfices en France mais au contraire dans un paradis fiscal, au bénéfice final des fonds de pension américains et des ultra-capitalistes chinois.
_ de comdamner à la misère sociale, économique et matérielle tous ceux qui sont privés d’emploi à cause de cette politique.
_ d’aggraver le déficit commercial à cause de nos coûts plus élevés et donc de plomber l’économie davantage.

Plus qu’une seule solution …………ras le bol de ces clowns de gauche et de droite , de cette Europe pourrie , …………l’an prochain c’est les municipales , les Européennes ……..je sais ce qu’il me reste à faire …….seule alternative à mon avenir définitivement pourri
et sacrifié sur l’autel de la Finance …….et si je me trompe , tant pis , au moins , à 58 ans , j’aurais essayé !

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)