← Partagez cette page

Retour d’expérience d’un infographiste indépendant

Par:
Catégorie(s): Métiers & Activités, Retours d'expérience

Dans le cadre des interviews d’entrepreneurs que je réalise de temps en temps, je vous propose aujourd’hui le retour d’expérience d’un infographiste qui, après avoir été salarié, travaille désormais à son compte à plein temps.

On parle souvent de graphiste indépendant ou de freelance, mais est-ce que le régime de l’auto-entrepreneur est un statut adapté à une activité de prestations de services dans le domaine de l’infographie ?

Je vous laisse le découvrir à travers cette interview !
interview_entrepreneur

1) Bonjour, vous êtes infographiste freelance. Qu’est-ce que cela signifie au quotidien et comment se déroulent vos semaines ?

Mes journée de travail sont toutes différentes les unes des autres. Le métier de freelance est particulier. Certaines sont relativement chargées (on parle de “rush”), d’autres un peu moins. Je réalise diverses créations graphiques pour mes clients. Cela peut passer par des cartes de visites, des flyers, des affiches, logos… Il m’arrive également de temps en temps de réaliser des sites web.
Le métier de graphiste est varié et en constante évolution. C’est pour cette raison qu’il faut optimiser son temps au maximum. Les journées dites “calmes” ne le sont pas forcément. Je m’efforce sans cesse d’affuter ma culture graphique. Les modes changent sans cesse et il ne faut jamais se laisser dépasser. Il en est de même pour les évolutions logicielles. Les formations ne doivent surtout pas être négligées. Ce métier ne connait certainement pas la routine. Il faut sans cesse “avancer” et progresser. C’est un métier passionnant.

 

2) Avez-vous choisi volontairement de travailler en indépendant plutôt qu’en tant que salarié ou est-ce une situation que vous avez subi par la force des évènements ?

J’ai par le passé été salarié et dans différents secteurs. J’ai exercé des travaux de ville dans diverses imprimeries, réalisé des mise en pages de magazines hebdomadaires nationaux, créé des encarts publicitaires (et flyers) pour des journaux gratuits, etc. J’ai également fait quelques missions dans des agences de communication. Ce métier est riche et varié. C’est ce qui me passionne dans l’auto-entrepreneuriat. Je suis libre de sélectionner mes travaux, et je peux me consacrer pleinement à ces derniers. Les statuts de salarié et de freelance ont tous deux leurs avantages et inconvénients. Ce fut pour ma part un choix à faire, et je ne le regrette guère.

 

3) Cumulez-vous les deux aspects (salarié et indépendant) ou est-ce que votre entreprise individuelle est votre seul revenu d’activité ?

Il m’est arrivé, par le passé de cumuler. Aujourd’hui, j’exerce la profession de graphiste uniquement en indépendant. J’exerce également une autre profession, mais cette dernière ne se rapporte pas au graphisme. Il faut avoir, du moins je pense, la tête à ce que l’on fait. Mélanger la même profession n’est pas incompatible mais le fait d’exercer deux professions différentes me permet de faire le vide, et de ne pas tomber dans le burn-out.

 

4) Quel est votre parcours scolaire/universitaire et professionnel ?

Après le brevet des collèges, je suis passé par la filière professionnelle. J’ai passé un BEP et un BAC Professionnel “Industries graphiques”, avec option “Préparation à la forme imprimante”. Une fois ces deux diplômes obtenus, j’ai poursuivi dans la même filière avec un BTS “Communication graphique” avec l’option “Etude et réalisation des produits graphiques”. Ces 3 diplômes sont complémentaires. Ils m’ont permis d’acquérir des compétences dans le domaine du graphisme, mais également dans le monde industriel. Ce côté est trop souvent négligé dans le monde du graphisme. Il est important de maîtriser la chaîne graphique afin de fournir au client un produit fini de qualité. De nombreuses normes techniques sont à prendre en compte.

 

5) Depuis quand songiez-vous à créer votre propre entreprise et quand vous êtes-vous effectivement lancé ? Quel a été le déclic ou l’événement qui vous a incité à vous lancer ?

J’ai toujours eu l’idée de travailler en indépendant. Cependant, il y a un temps pour tout. Il m’a fallu apprendre le métier dans le domaine scolaire, mais également dans le monde professionnel, dans différentes entreprises. Acquérir une expérience. Une fois aguerri, j’ai franchi le pas.

 

6) Quel statut avez-vous choisi pour votre activité et pour quelle(s) raison(s) ?

J’ai comparé les différents statuts et après mure réflexion, j’ai opté pour l’auto-entrepreneuriat. Compatibilité et démarches simplifiées, charges appliquées uniquement sur le chiffre d’affaires, etc. Ce statut est idéal pour commencer. Le fait de pouvoir cumuler avec un emploi salarié (comme à mes débuts) a bien évidemment conforté mon choix. Il me sera également possible de migrer vers un autre statut si je souhaite diversifier ou étendre pour entreprise. Cependant, ce choix ne se pose actuellement pas car il me correspond parfaitement.

 

7) Quelles sont les difficultés que vous avez éventuellement rencontrées et avez-vous été conseillé ou orienté ?

Aucunes. De nombreux sites internet ainsi que la chambre de commerce peuvent nous informer mais je n’en ai pas eu besoin.

c9design

8) Avez-vous fait une étude de marché ou un business plan et comment avez-vous fixé vos tarifs ?

Non, ni étude, ni business plan. Pour fixer mes tarifs, il m’a fallu dans un premier temps étudier le coût d’un travail (matériel informatique, déplacements, sous-traitance…). c9design parvient à proposer à ses clients des tarifs relativement bons marchés. La qualité du produit fini est bien entendu ma principale exigence.

 

9) Comment faites-vous pour trouver des clients et les fidéliser ?

Le bouche-à-oreilles est ma principale source de clients. Le seconde, mon site internet ainsi que les réseaux sociaux. C’est sur ces derniers que, de temps en temps, je diffuse des promotions sur des cartes de visite ou flyers.

 

10) Quels conseils pratiques donneriez-vous à celles et ceux qui voudraient se lancer comme indépendant (quelque soit l’activité précise) ?

Il ne faut pas compter ses heures, sans cesse se remettre en question, savoir écouter et comprendre le client.

 

Pour avoir plus d’informations : http://www.c9design.fr

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)