← Partagez cette page

Enquête sur le statut auto entrepreneur menée par la CCI du Loiret

Catégorie(s): Auto-entrepreneur divers

La CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) du Loiret a mené une étude statistique sur le statut de l’ Auto Entrepreneur en partenariat avec la société Excom, spécialisée dans l’ expertise comptable.

Pour les besoins de cette enquête, 150 personnes ont été interrogées : 50% d’auto-entrepreneurs et 50% ayant un statut « classique » (entreprise individuelle ou société). A première vue on pourrait se demander pourquoi ce sondage a été mené auprès d’une population mixte avec pour moitié des entrepreneurs sous le régime de droit commun. Mais l’objectif est résumé dans l’intitulé de cette enquête : « Dirigeants, quelle perception avez-vous du statut de l’auto-entrepreneur ?».

Il s’agit donc de comprendre la vision de l’ensemble de ces entrepreneurs et de relever les bons et les mauvais côtés vus par les uns et les autres :

  • Avec du recul, quel regard les auto-entrepreneurs portent-ils sur leur propre expérience ?
  • Comment sont-ils perçus par les dirigeants ayant opté pour un régime fiscal et social de droit commun ?
  • Quelles relations entretiennent-ils ensemble ? Concurrents, partenaires ou relations de clients, de sous traitant, de fournisseur ?

 Voici quelques constats importants relevés par cette étude :

  • De l’avis général des répondants, ce statut s’adresse essentiellement aux chômeurs pour qu’ils puissent créer leur propre emploi. Peu de personnes y voient une opportunité d’obtenir un revenu complémentaire à une retraite, à un salaire ou bien pour financer ses études.
  • Pour la plupart des dirigeants d’entreprises dites « classiques », ce statut reste relativement méconnu et pour certains, il offre une image « peu crédible ».
  • 2/3 des chefs d’entreprises interrogés considèrent que le contexte concurrentiel n’a pas changé depuis la mise en place de ce régime.
  • Moins de 1/4 des entreprises « classiques » interrogées ont déjà fait appel à un auto-entrepreneur, mais elles sont 35% à envisager de le faire à l’avenir !
  • Moins de 1/3 des auto-entrepreneurs interrogés estiment que leur activité est rentable.

Quelques éléments de conclusion sur cette enquête :

Ce statut d’auto-entrepreneur confirme son intérêt pour tester une idée, du fait de son faible niveau de risque et de sa simplicité. Il est évident qu’il a suscité des vocations.
Si c’était à refaire, dans la plupart des cas, ces entrepreneurs le referaient avec ce statut.

Téléchargez la synthèsse de l’enquête : « Dirigeants, quelle perception avez-vous du statut de l’auto-entrepreneur ?»

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Et bien moi je suis salariée en industrie et j ai pris une année sabbatique pour voir comment marche mon autoentreprise et pour l instant j en suis très contente. J envisage si tout vas bien de démissionner de mon travail de salariée

bjr
de mon coté j’attends le devenir du statut d’auto entrepreneur fin juillet ,mais j’avoue que je souhaite pouvoir vivre au plus vite de mon magazine en ligne .
pour cela il me faudra suivre vos conseils .
bonne chance pour l’anvenir
ps il s’agit de quoi comme « entreprise » ?
a bientot
patrick

Mes plus mauvais payeurs sont les autres entrepreneurs de droit commun. L’auto-entrepreneur, lui, est confronté à la non déduction des honoraires, il essaie donc de négocier au plus bas.
Que moi aussi j’aie une entreprise à faire vivre, leur importe peu.
Nous trouvons maintenant la nouvelle génération, souvent des jeunes sans réelle expérience de la vie communautaire des entreprises.
C’est quand même une grosse déception sur les mentalités.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)