3 réponses

  1. Les bavardages de Lily
    26 février 2013

    Bonjour,

    Effectivement, votre article a le mérite de m’avoir fait rire.
    Maintenant, si l’erreur est humaine, l’Urssaf est quand même champion en la matière et c’est parfois nettement moins drôle.

    La dernière erreur de l’Urssaf me concernant en tant qu’autoentrepreneur m’a valu une visite des huissiers. Mieux vaut en rire qu’en pleurer, pour ceux qui veulent se marrer un peu de bon matin, le récit complet est ici :

    lesbavardagesdelily.com/2012/06/26/cher-monsieur-urssaf-faut-pas-pousser-meme-dans-les-orties/

    Etant passée au régime réel en janvier 2013, je pense recevoir d’autres perles de ce genre dans les année à venir, que ce soit de l’Urssaf ou de leurs copains du RSI et de la CIPAV.

    Ah les joies de l’indépendance ! :)

  2. etageneuf
    26 février 2013

    Qui plus est … les auto-entrepreneurs ne sont pas en principe supposer risquer la taxation d’office, qui ne répond qu’aux modes de déclarations annuelles.

    Rater une déclaration mensuelle ou trimestrielle expose les AE, à la mise en recouvrement d’une somme forfaitaire de 41 euros.

  3. Instant-Gestion
    28 février 2013

    Bonjour,

    Au début je pensais qu’il s’agissait d’un bug informatique (publipostage, traitement de nuit, etc..) mais le tampon sur le courrier laisse imaginer qu’il s’agit là d’une erreur humaine.

    Enfin, pour paraphraser un des mes anciens professeurs d’informatique, « Un bug est toujours situé entre la chaise et le clavier », après certains génèrent plus de bugs que d’autres….

    Bonne journée.

Laisser une réponse

 

 

 

Retour au début
mobile bureau