← Partagez cette page

Préparer la création de son entreprise : un passage obligé !

Par:
Catégorie(s): Conseils Pour Créer une Entreprise, Créer une Entreprise, Retours d'expérience

Je répète régulièrement que la première chose à bien comprendre avant de créer son entreprise est la liste de ses devoirs et obligations pour ne pas stresser avec les démarches administratives, et pour identifier les aides dont vous pouvez disposer dès le départ.

Mais ça n’est pas tout : il ne suffit pas d’avoir une idée, même si vous la croyez géniale personnellement, pour que ça en fasse une entreprise fructueuse : vous devez confronter votre idée à la réalité du terrain et au minimum ajuster votre stratégie à un marché spécifique que vous devez maîtriser ou apprendre à maîtriser.

 conseils pour preparer la creation de votre entreprise

Ne pas vous inscrire sans avoir réfléchi à votre projet et étudié le statut que vous choisirez :

entrepreneur_suiscidaireEn effet trop souvent les personnes motivées par la création de leur entreprise commencent par faire leur inscription en auto-entrepreneur (par facilité) avant même de savoir si c’est le régime juridique et fiscal le plus adapté, et avant même de comprendre les démarches administratives (dont les déclarations de chiffre d’affaires et d’impôts) qu’ils devront faire régulièrement !

Certains ne préparent pas de Business Plan et ne réfléchissent même pas à la stratégie de développement de leur activité, à la manière et aux techniques à déployer pour trouver des clients, au temps qu’il sera nécessaire de consacrer à la prospection commerciale en proportion des tâches opérationnelles et facturables, à la meilleure tarification à appliquer, etc…

Il ne suffit pas d’avoir une petite idée d’entreprise… il faut la faire mûrir, analyser votre marché, faire de la veille concurrentielle, préparer et lancer une étude de marché, et tester votre propre capacité à développer un réseau relationnel, à trouver des clients et à les fidéliser…

Bien sûr, quand il s’agit d’une activité annexe ou accessoire et donc d’un revenu complémentaire, on peut éventuellement se permettre de prendre le temps d’expérimenter tout cela sur le terrain… Mais si vous comptez uniquement sur votre auto ou micro-entreprise pour vivre et que vous avez des responsabilités financières (remboursements d’un prêt par exemple) et/ou des responsabilités familiales, vous devez préparer votre projet avant de vous lancer pour ne pas risquer de vous mettre en danger, vous ou votre petite famille

 

Bien comprendre les aides possibles, ses droits et ses obligations pour ne pas tout gâcher :

droits-devoirs-autoentrepreneur

Le financement de son entreprise, même en indépendant, doit être réfléchi et préparé ! Là encore, il serait dommage de ne pas identifier les aides et autres droits auquel un auto-entrepreneur peut prétendre et de s’en rendre compte beaucoup trop tard quand on n’y a plus droit…

En matière d’obligations, il faut aussi bien saisir ce qui est attendu de nous par les administrations et divers organismes. Il y a bien entendu les différentes obligations déclaratives (chiffre d’affaires, impôts, etc…) mais il y a aussi certaines limites du statut auto-entrepreneur à bien comprendre car tout n’est pas possible :

  • des règles à respecter quand on est déjà salarié et qu’on veut aussi se mettre à son compte en même temps
  • des activités qu’on ne porura pas exercer avec ce statut
  • des activités qui sont réglementés et nécessitent par exemple certains diplômes ou certificats professionnels
  • des limites en matière de chiffre d’affaires pour conserver ce statut
  • etc…

 

Bien comprendre tout ce qu’on aura à payer en auto-entrepreneur :

Télécharger le formulaire d'inscription auto entrepreneurLes nouveaux inscrits croient malheureusement que s’ils facturent 1000 euros à un client, il auront l’équivalent d’un salaire de 1000 euros… mais ça n’est évidemment pas le cas, loin de là même…

Une fois qu’on a pu encaisser ces 1000 euros de chiffre d’affaires il faudra payer des cotisations sociales, des taxes (Contribution à la Formation Professionnelle, Cotisation Foncière des Entreprises, etc)  et l’impôt sur le revenu… et tout cela sans compter les frais de fonctionnement et investissements que vous devrez faire pour faire vivre votre petite entreprise ou développer votre activité ! Sans compter que ces frais et investissements ne sont pas déductibles de vos recettes avec le régime simplifié de l’auto-entrepreneur…

 

Avec ces quelques conseils  pratiques, j’espère que vous aurez compris l’importance de prendre du recul et de réfléchir à votre idée de business et à ses implications financières et administratives avant de vous lancer à corps perdu. Sans cette phase de réflexion qui vous permet de faire mûrir votre projet comme un beau fruit gorgé de soleil, vous risquez de vous planter dès la première année de la création de votre entreprise, ce que je ne vous souhaite pas !

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)