← Partagez cette page

Business Plan d’un Foodtruck

Par:
Catégorie(s): Métiers & Activités

Le Français manque de deux choses dans la vie : de temps et d’argent. Une aubaine pour la restauration rapide qui voit de nombreux points de vente exploser. L’offre se diversifie, du basique sandwich aux bagels. Toutefois les coûts et l’investissement nécessaire constituent un frein pour nombre d’entrepreneurs. Le Food truck représente alors une alternative intéressante.

creer-son-foodtruck

Les prérequis à l’ouverture d’un Food truck

L’aventure entrepreneuriale commence par le choix d’un statut juridique : entreprise individuelle (sous le régime d’auto entrepreneur par exemple) ou société (SAS, SARL). Précisons que dans le cas du statut d’auto entrepreneur, le chiffre d’affaires est plafonné à 32 900€, au-delà de ce seuil la fiscalité s’aligne sur le régime de droit commun de l’entreprise individuelle.

Quelle que soit la structure choisie, des formalités sont à accomplir auprès du greffe rattaché à la localisation du siège social de l’entreprise.

Conseil :

Il est préférable de domicilier son Food truck dans la commune ou sera exercée l’activité pour éviter de devoir obtenir une carte de commerçant ambulant auprès de la préfecture.

À partir du moment où l’entreprise est constituée, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat s’occupera de compléter la démarche d’inscription auprès de la Chambre. Ces formalité font sens car la confection et la vente de plats individuels à partir de produits frais relève de l’artisanat.

Souvent, l’activité food truck suppose la vente de boissons ou autres produits non transformés, ce qui relève d’une activité de commerçant. Il convient alors d’être également immatriculé auprès de la Chambre du Commerce et de l’Industrie.

A ce stade-là, K-bis en poche, l’aventure peut commencer. Il ne restera plus qu’à obtenir une autorisation d’occupation du sol auprès de la mairie ou de la préfecture.

 

L’étude de marché

En matière de Food truck, rien ne vaut une étude terrain ciblée sur la zone de chalandise. Cette étude de marché va permettre de recueillir des données et établir un certain nombre d’hypothèses pour la suite du business plan.

 

A) Evaluer le nombre de clients potentiels dans la zone de chalandise

La méthode du « pointage » est certes laborieuse mais extrêmes efficace. Elle consiste par exemple à se positionner en face d’un concurrent de la zone de chalandise, à l’heure de la pause déjeuner, et compter le nombre de clients qu’il draine. Cela peut également consister en l’énumération du nombre de travailleurs ou étudiants circulant entre midi et 14h.

 

B) Quelles sont les attentes de la cible ?

L’objectif de l’étude de marché est également de dresser le portrait de la clientèle afin de cerner ses attentes. Si ce sont des étudiants, ils préfèrent peut-être des plats à très bas prix, tandis que des cadres miseront sur la qualité et la rapidité du service. Il est alors important de mesurer le temps consacré à la pause déjeuné.

 

C) Qui sont les concurrents directs ?

Pour se positionner soi-même sur un segment, il faut déjà savoir ce qu’il en est des acteurs déjà en place. Les concurrents directs ne sont pas que les food trucks mais également les restaurants, les snacks et les magasins alimentaires.

En répondant à certaines des questions ci-dessous, il sera plus aisé de dresser un portrait de la concurrence :

  • Quels sont les menus proposés par les restaurateurs voisins ?
  • A quel prix vendent-ils chacun des plats ?
  • Un des acteurs (food truck, snack, restaurant) attire-t-il plus de clientèle qu’un autre ? Pourquoi ?
  • Quel sont leurs effectifs ?
  • Pour quel volume de chiffre d’affaires ?
  • Existe-t-il des cantines ou des restaurants d’entreprise ? Ce sont des concurrents à ne pas sous-estimer.

 

Conseil :

L’une des meilleures méthodes est encore d’aller déjeuner chez chacun de concurrents pour observer les cartes, les tarifs, leur relation client etc.

 

Il est également primordial de garder à l’esprit qu’un food truck pourrait ne pas être présent sur place le jour de l’étude. Il convient alors de réaliser une petite enquête sur Internet.

 

La stratégie

Dans un paysage aussi concurrentiel que celui de la restauration rapide, le succès d’un food truck se mesure en grande partie à sa stratégie marketing.

Un bon marketing se définit en premier lieu par un bon produit. En termes de street food, la préférence des Français se tourne d’abord vers la cuisine américaine, puis asiatique et enfin mexicaine. En fonction du positionnement et de l’image que l’on souhaité dégager, il est indispensable de bien définir son produit.

L’autre facteur de succès est également le fait d’être localisable par votre cible, car ne l’oublions pas vous êtres mobiles. Plusieurs moyens peuvent être mis en place, tels qu’un site internet, une page Facebook ou encore des partenariats afin d’afficher votre adresse dans certains lieux stratégiques.

Rappelons qu’il est également utile de se référencer sur des sites type Track the truck ou encore Fousdetrucks pour que les futurs clients repèrent aisément votre emplacement.

 

Elément à prendre en compte dans son prévisionnel financier

Le succès du foodtruck s’explique en partie par son investissement moindre par rapport à un restaurant classique. Il est possible de démarrer avec un investissement de 150 000 à 200 000€ contre 250 000 à 400 000€ pour un restaurant traditionnel. En effet, les surfaces sont moindres, la cuisine est minimale et le personnel est limité.

Le revers de la médaille est que la concurrence est vive et que l’essentiel du chiffre d’affaires est réalisé sur une courte plage horaire qui s’étend de 11h45 à 14h15.

Pour obtenir des prévisions satisfaisantes, il convient de ne pas se tromper sur les tarifs. Le marché est très élastique au prix, et la clientèle peut ne pas être au rendez-vous s’il est jugé excessif. Les tarifs doivent se justifier par un emplacement attractif ou une qualité remarquable.

Par ailleurs, les marges sont assez faibles et la rentabilité s’effectue sur la quantité. Les salaires n’étant pas attractifs, le turnover est important, il est alors essentiel de maitriser ses frais de personnel.

 

Et si la création d’un foodtruck vous intéresse, voici une infographie en anglais qui vous donnera des idées et des détails réglementaires à vérifier avant de vous lancer dans la création de votre entreprise :

infographie-foodtruck

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)