← Partagez cette page

5 fausses idées sur les entrepreneurs

Par:
Catégorie(s): Auto-entrepreneur divers

Dans son dernier rapport d’activité, CCI France a publié une infographie faisant le point sur les créations d’entreprises pendant la dernière année civile ainsi que quelques mythes, quelques idées reçues sur les profils des personnes qui se lancent dans la création d’entreprise en France !

En 2013, il y a eu 538 185 créations d’entreprises en France, dont 51% d’entre elles sous le régime auto-entrepreneur, puis encore 19,5% en entreprise individuelle. Ces statistiques semblent encore une fois montrer le poids de l’ensemble des personnes qui entreprennent en solo (plus de 70% des créations d’entreprise !).

  1. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir fait de grandes études pour créer une entreprise.
  2. Il ne faut pas toujours avoir beaucoup d’argent de côté pour créer une entreprise (44% des créateurs ont besoin de moins de 8000 € pour se lancer)
  3. Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une idée innovante (64% des créateurs se sont lancés sans proposer de produits ou de services innovants).
  4. Devenir entrepreneur ne signifie pas toujours devenir riche (le revenu annuel médian des dirigeants non-salariés est de moins de 21000 euros !)
  5. La motivation des créateurs d’entreprise n’est pas systématiquement de devenir riche (seulement 11% des porteurs de projet de création espèrent gagner beaucoup plus d’argent qu’en étant salarié, et 61% d’entre eux cherchent avant tout l’indépendance !)

Et vous, quel est votre profil et quelles sont vos motivations par rapport à ces différents constats ?

infographie mythes entrepreneurs

Lisez aussi ces articles :

Oui je veux recevoir les actualités et conseils de http://AutoEntrepreneurInfo.com





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

je confirme !
Je veux simplement vivre ma vie, sans avoir de compte à rendre (sauf à moi même).
Cependant je trouve que tout est fait pour nous décourager.
C’est bien dommage, mais c’est ainsi…
cordialement ADN.

L’indépendance est un réél moteur !!! Les revenus moins … c’est évident !

Pour les revenus, il faut considérer l’auto-entrepreneuriat comme un test, un tremplin ou différemment si l’on a un cdi à coté ;)
Attention cependant pour ceux qui s’imagine que le prélèvement libératoire annule les impôts sur le revenu !
C’est VRAI, mais FAUX ! Je m’explique car je l’ai découvert à mes dépends cette année et j’ai pas trouvé d’explication sur le net :
VOus ne payerais plus d’impôt sur ce qui est déclaré en 5Te ou autre avec le prélèvement libératoire, cependant ce revenu s’ajoute (en bas) des tranches, donc tous autres revenus sera taxé dans les tranches suivantes ! Et là cela peut faire trés mal !
Ex un smic selon le barème ne coute que 5,5% au dessus de 6000€, mais si vous avez déclaré un autre smic en -CA- attention (même si je crois savoir qu’il enlève 34% pour frais professionnel c’est bien le CA avant les taxes ursaff/rsi !) avec la case 5te,5ue,5ve alors votre premier smic commencera à 14% voir au dessus encore !
c’est pas du tout pareil ;) (voir barème 2014)
Faite bien attention à cela, j’ai multiplié par DEUX mes impôts cette année sans avoir touché un sous de plus de revenu salarial à cause d’un smic net réalisé dans l’année en tant qu’AE !.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)